AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumen Custos

avatar

Masculin ○ Messages : 35
○ Age : 24
○ Localisation : Dans les cieux
○ Emploi/loisirs : Veiller sur ma protégée.
○ Situation amoureuse : Célibataire.

Carte d'Identité
Classe: Ange Gardien
Situation: Lycéen > Histoire et pratique de la magie (HPM)
Informations pratiques:

MessageSujet: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Dim 25 Mar - 18:35

16h21. Le temps était gris, c’était la première chose que Lumen s’était dit quand il descendit du bateau qui venait d’accoster sur l’Île Mahora. Une valise à la main, le jeune blond de dix-huit ans se fit bousculer par une vieille dame myope qui avait perdu ses lunettes. Par politesse, il aida la vieille femme à retrouver ses lunettes, au bout de dix minutes quand il eut finit et qu’elle l’eut maintes et maintes fois remercié, il parcourut le quai de ses yeux vermeilles. Elle était partie sans l’attendre. Bien sûr, elle ne le connaissait pas donc il était normal qu’elle ne l’attende pas ; l’homme poussa néanmoins un soupir fatigué. Il se gratta la tête à la recherche de la jeune fille qu’il suivait en secret.
Bien sûr elle ne pouvait presque pas lui échapper puisque où qu’elle aille, il le savait, après concentration certes, mais il savait toujours où elle était. Une bonne intuition le guidait toujours sur ses pas et c’est ce qui avait fait qu’il l’avait retrouvé en train de monter dans le train dont le départ n’allait pas tarder. Il se hâta et monta dans la voiture quatre. Il prit son billet dans sa main et chercha sa place dans les rangées.

- … Quatre vingt-douze, quatre vingt-douze, côté couloir… Mmh, ah. Murmura t-il lentement en ayant trouver la place à l’instant. Elle était là sur le siège quatre vingt-onze côté fenêtre, ne se doutant pas que la coïncidence avait été forcée. Il mima un sourire et s’installa à ses côtés, posant sa valise dans le porte bagage juste derrière eux. Lumen dégageait quelque chose de mystique, de posé, de lumineux qui forçait le respect sur sa personne au premier coup d’œil. Le jeune homme posé tourna ses yeux vers sa protégée et entama une discussion simple.

- Excusez-moi, ce train va bien en destination de l’école Mahora ? Je n’ai jamais vraiment pris de train alors… Demanda t-il simplement pour engager la conversation avec sa protégée, bien qu’il sache parfaitement où allait ce train et même qu’il mettrait environ une heure à arriver au terminus. Alors autant commencer à faire connaissance avec l’objet de sa quête.

---------------------------------------------------------------------------------

En cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Silver Majdad

avatar

○ Messages : 11
○ Age : 24
○ Localisation : Dans le brouillard.
○ Emploi/loisirs : Are iou talquing tou mi ?
○ Situation amoureuse : A-aalleluia, oh que non, je suis célibataire !

Carte d'Identité
Classe: Métamorphe
Situation: Lycéen (Littérature option Musique et Danse)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Dim 25 Mar - 22:08

Léah plongea sa main dans le sac qui pendait à son côté ; Une besace de cuir tressé aux motifs orientaux. Elle en sortit un foulard corail aux motifs ethniques qu’elle noua autour de son cou fin, ainsi qu’un paquet de cigarette à rouler et un briquet. S’asseyant sur le rebord d’une barrière verte longeant la route, elle entreprit de la confectionner, puis de l’allumer, avant de reprendre sa route. Il y avait bien un an qu’elle essayait d’arrêter de fumer, sans grande réussite. Néanmoins, il était 16 heures 28, à sa montre digitale, et c’était sa première de la journée. Un bel effort !

En réalité, Silver n’avait pas eu le temps de fumer entre aujourd’hui et hier. Avion, bateau, et maintenant cela allait être le train. Heureusement, la jeune fille voyageait léger. Ses affaires suivraient, ses grands parents lui avaient fait livrer. Son sac de voyage rempli à ras bord et sa besace formaient ses seules affaires.
D’un pas plutôt énergique, bien campée sur ses deux jambes galbées, elle suivit les panneaux qui lui indiquaient la gare. Cette île était plutôt jolie, les rues étaient propres. Le temps n’était pas des plus agréables, mais elle imaginait sans mal combien les journées ensoleillées devaient être délicieuses. Le soleil des pays chauds où elle avait l’habitude de vivre allait probablement beaucoup lui manquer. Dernièrement, elle avait passé quelques semaines en Egypte dans la maison secondaire de ses grands parents. Sa peau avait adopté une jolie teinte caramel, et ses cheveux bruns s’étaient délicatement éclaircis. Elle pensait à la vie qu’elle avait quitté, sans vraiment de regret. Au moins maintenant elle pouvait faire ce qu’elle voulait, et l’île avait sûrement assez de ressource pour qu’elle s’amuse comme elle aimait le faire… à moins que ce ne soit l’un de ces trous paumés qu’elle détestait tant. Dans ce cas, elle ne ferait pas long feu.

« Qu’est-ce que tu fous à rêvasser au milieux de la route, sale gosse ! »

Le klaxon la tira violemment de ses pensées, tandis que la voiture freinait en catastrophe. Silver releva la tête, fronça les sourcils, et, sans ciller, désigna le passage piéton sur lequel elle se trouvait. Puis, son majeur bien droit tendu vers le conducteur qui avait manqué de l'écraser, elle lui répliqua :

« Je traverse, c*****d ! »

Sans lui adresser un regard de plus, elle reprit tranquillement sa route. La voiture la contourna, redémarrant en trombe, elle l’avait presque frôlé. Silver retint à grand peine un grand flot d’insulte, puis, les sourcils froncés, elle s’avança vers la gare. Ce n’était pas un de ces abrutis qui allait lui faire perdre sa bonne humeur.
Place quatre vingt onze. Léah, assise en tailleur, feuilletait un livre ouvert sur ses genoux. La jeune fille espérait secrètement rester seule, sans que personne ne vienne squatter la place à côté d’elle. Malheureusement, ses espoirs furent déçus presque à la seconde même où elle formula ce souhait. Un jeune homme blond, sûrement du même âge qu’elle, était prêt à s'installer à côté d'elle. Dardant sur lui un regard inquisiteur, une étrange impression de déjà vu la saisit. Silver observa son visage attentivement. Il était pas mal, un peu gringalet. Et il n’avait visiblement pas l’air de respirer la gaieté…

« Excusez-moi, ce train va bien en destination de l’école Mahora ? Je n’ai jamais vraiment pris de train alors…»


Silver eut un léger sourire, puis haussa les épaules.

« Normalement oui. Au pire des cas, si il n’y va pas, on sera perdus tous les deux. Je vais aussi à Mahora. Tu viens d’arriver ? »

Elle ne connaissait personne, et avait bien l’intention de se faire des amis ici. N’ayant jamais eu de mal à discuter avec les inconnus, elle enchaina :

« L’île a l’air super sympa ! J’espère que les gens sont cools ici, et que y a des trucs bien à faire… Tu connais un peu toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Custos

avatar

Masculin ○ Messages : 35
○ Age : 24
○ Localisation : Dans les cieux
○ Emploi/loisirs : Veiller sur ma protégée.
○ Situation amoureuse : Célibataire.

Carte d'Identité
Classe: Ange Gardien
Situation: Lycéen > Histoire et pratique de la magie (HPM)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Dim 25 Mar - 22:33

Lumen s’installa à côté d’elle, mettant son sac à dos sur ses genoux, sortant mp3 (vieux modèle), livres, magasines, son tickets de train composté. Il tourna ses yeux vers la jeune fille assise en tailleur face à lui. Elle était jolie et jeune sa protégée. Du même âge que lui, du même jour, à la même seconde. Il était né pour elle. Il regardait sa peau caramélisée qui semblait douce au toucher. Il lui rendit un sourire plus franc quand elle lui répondit amicalement.

- Ah donc j’espère qu’on ne s’est pas trompés. Dit-il après réflexion. Au pire il faudrait reprendre un train et payer… Je ne roule pas sur l’or alors j’espère que c’est le bon. Fit-il avec sérieux. Il regarda ensuite par la fenêtre pour voir que le train commençait à bouger. Un petit appel audio retentit alors et Lumen se posa des questions, comme c’était la première fois de sa vie qu’il prenait le train, il se posait des questions sur son fonctionnement.

- L’agence HEDEM vous remercie de votre confiance. Ce train est à destination de l’Ecole Mahora et passera par les gares… Commença la voix des hauts parleurs, alors qu’il tournait la tête dans tous les sens pour observer qui parlait. Après un moment, il comprit que c’était le conducteur du train. Il se rembrunit dans son siège, bras croisés, se sentant bête d’être le seul à s’affoler pour si peu.

Il regarda de nouveau la jeune fille pour lui répondre avec un charmant sourire :

- Oh non, c’est la première fois que je viens ici et que je prends le train d’ailleurs… J’espère aussi que tout ira bien. (silence) Donc tu vas aussi là bas… C’est une école spéciale tu sais, dans la lettre… Enfin. … Commençais-je en fronçant les sourcils, me taisant. Je redoutais les questions qui suivent tout ceci. Le train avançait à vive allure.

---------------------------------------------------------------------------------

En cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Silver Majdad

avatar

○ Messages : 11
○ Age : 24
○ Localisation : Dans le brouillard.
○ Emploi/loisirs : Are iou talquing tou mi ?
○ Situation amoureuse : A-aalleluia, oh que non, je suis célibataire !

Carte d'Identité
Classe: Métamorphe
Situation: Lycéen (Littérature option Musique et Danse)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Lun 26 Mar - 17:52

Silver sortit son téléphone et un jus de poire. Lorsqu’elle entendit l’annonce dans les hauts parleurs du train, elle jeta un regard au garçon en face d’elle. Un sourire marqua lentement ses lèvres.

« Tu vois, on est dans le bon train. Tu as vraiment pas l’air d’être un habitué des voix ferrées toi… »

Sans lui lancer un regard, elle planta sa paille dans la brique de jus et la finit en quelques secondes, véritablement assoiffée. La traversée en bateau l’avait épuisée, et à vrai dire elle était plutôt contente d’avoir retrouvé la terre ferme. Chose étrange, pour une sirène, certes. Mais de ce côté de l’île, son instinct aquatique s’était accentué. Les démons abyssaux qui frayaient dans les profondeurs avaient fait entendre leurs plaintes horrifiantes avec beaucoup plus d’insistance qu’à l’accoutumée. Son esprit avait été littéralement assiégé des voix de ces morts torturés, qui, de leurs lamentations, clamaient leur colère. Lorsqu’elle rentrait en interaction avec ces âmes en peines, particulièrement puissantes, elle avait beaucoup de mal à les contrôler. Il lui faudrait agir avec prudence dans ces eaux troubles, elle n’avait pas envie de provoquer une tempête sur l’île. Lorsqu’elle irait se baigner, ce serait dans un autre coin, car ce coin ci recelait de bien trop de fantômes féroces et vénaux.
Elle devait être la première sirène abyssale à passer dans le coin, et les assauts des morts se feraient violents, dans son esprit. Il valait mieux qu’elle s’éloigne, même si, elle le savait bien, les voix dans sa tête ne se tairaient jamais complètement. Silver s’y était fait, elle ne s’en plaignait pas. C’était comme une clameur constante. Une personne qui n’a jamais connu le calme n’en ressent pas le manque. Il était vrai que par moment, la jeune fille était curieuse de découvrir ce qu’était la tranquillité, comme une personne née sans jambes voudrait savoir ce que cela faisait de marcher. Sa mère lui avait dit, petite, que si elle s’éloignait suffisamment de l’océan, elle n’entendrait plus ses voix. Mais elle n’avait jamais eu le courage de s’enfoncer dans les terres et d’abandonner la mer.
Depuis toujours, la musique était son échappatoire. Elle brancha ses écouteurs blancs sur son Iphone et en mit un dans son oreille droite.

« Ne t’offusque pas pour la musique, je t’écoute. » Lui lança-t-elle avec un sourire, « C’est juste que ça fait passer mes migraines… Je m’appelle Silver. Et toi ? »

Son sourire s’étira, doux et sympathique. Elle était belle, dans le maigre rayon qui filtrait à travers la vitre du train en marche. Ses cheveux tendrement ondulés cascadaient sur ses épaules et sa poitrine haute, et ses yeux d’un bleu fantasmagorique fixaient son interlocuteur. Au fond de ses prunelles brillaient un éclat féroce, une fureur. Cette étrange lueur contrastait avec la douceur de son sourire. Sa main de pianiste vint remettre sa tignasse en place, puis s’égarer sur le cartilage de son oreille, sur lequel trônait un piercing. Elle se prit à jouer avec, tandis que son autre main tapotait sur l’écran de son téléphone, en quête d’une musique. Elle lança un air de classique au piano, qui apaisa de suite son mal de tête et l’expression dans ses yeux. Elle releva la tête quand il lui adressa la parole par rapport à Mahora.
Elle s’était renseignée sur l’île et l’école, et, comme il disait, elle n’était pas des plus communes. Mahora accueillait des étudiants essentiellement ou presque pourvus de pouvoirs magiques. Silver ne se sentirait pas perdue au moins ici !

« Oui, comme tu dis, l’île est spéciale. Je suppose que tu as un pouvoir aussi… Je suis horriblement curieuse, maintenant j’ai envie de savoir ce que c’est. » Elle eut un sourire en coin « Je ne sais pas si toi aussi tu as ressenti quelque chose aux abords de l’île… Enfin, c’est peut-être moi. J’en sais rien. »

Le temps s’était rapidement écoulé, ils arriveraient dans quelques minutes, peut-être dix. Le temps d’une bonne discution.

« Alors, tu viens d’où ? Tu n’as pas l’air japonais. Comment ça se fait que tu sois venu à Mahora ? »

Elle se pencha un peu plus vers lui.

« Si tu n’as pas envie de répondre, ne te force pas, je suis juste une grande fouineuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Custos

avatar

Masculin ○ Messages : 35
○ Age : 24
○ Localisation : Dans les cieux
○ Emploi/loisirs : Veiller sur ma protégée.
○ Situation amoureuse : Célibataire.

Carte d'Identité
Classe: Ange Gardien
Situation: Lycéen > Histoire et pratique de la magie (HPM)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Lun 26 Mar - 21:02

Tout ce qu’elle disait il le savait déjà ou du moins, il en avait la forte impression. Resté dans l’ombre pendant de longue année à la guetter à apprendre à la connaître, lui permettrait de réagir au mieux face à ses différentes facettes. Il s’avait ce qu’elle était réellement, et cela ne lui déplaisait pas pour autant, il trouvait que lui donnait un petit quelque chose en plus que les autres n’avaient pas. En effet, le jeune homme resté à observer la même jeune fille grandir avec lui, n’avait pas eu le temps de s’intéresser à d’autres. Pourtant il ne regrettait rien.

- Je suis… Je maîtrise la Foudre. Mon pouvoir devient plus puissant les jours orageux… Dit-il lentement en observant le paysage d’un air distrait, l’Île est spéciale, il doit y avoir une sorte de bouclier magique, tu as du le ressentir en venant ici… Conclut-il en souriant paisiblement. Il la scrutait dans les yeux et observa son téléphone de près. Après il se remit plus confortablement pour les dernières minutes restantes. Ils arrivaient au terminus : l’Ecole Mahora. Il se mit à réfléchir rapidement avant de lui répondre :
- Je viens… D’Europe, d’Espagne. Lui mentit-il avec aisance, il ne devait en aucun cas révéler ce qu’il était et son but. Il se gratta la tête et quand l’arrêt fut annoncé, il se leva doucement en prenant son bagage du bac, enfilant son sac à dos après avoir remis ses affaires de voyages dedans. Il se décala dans le couloir pour lui laisser la place.
- Moi c’est Lumen, ravi de te rencontré Silver. Mes parents étaient croyants… Dit-il avec un sourire mystérieux. Il la regarda un moment, puis par galanterie, lui donna ses valises, il savait lesquelles étaient à elle déjà d’avance. Tiens madame la fouineuse, et en ce qui concerne ma présence à cette école, c’est un secret, dit-il en souriant avant de marcher vers la sortie. Il descendit les quelques marches et sauta hors du train, une bouffée d’air frais vint lui fouetter le visage. Ça lui faisait du bien. Il scruta le ciel bleu sur cette zone ci de l’Île, un bleu magnifique, paisible. Il se tourna vers Silver et lui tendit la main pour l’aider à descendre.

- Donc, Silver, on fait la route ensemble ? Dit-il avec un air mystérieux et envoûtant, tenant sa valise à la main, son sac à dos accroché à son épaule gauche. Il lui incita de le suivre du regard. Sa silhouette était lumineuse.

---------------------------------------------------------------------------------

En cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Silver Majdad

avatar

○ Messages : 11
○ Age : 24
○ Localisation : Dans le brouillard.
○ Emploi/loisirs : Are iou talquing tou mi ?
○ Situation amoureuse : A-aalleluia, oh que non, je suis célibataire !

Carte d'Identité
Classe: Métamorphe
Situation: Lycéen (Littérature option Musique et Danse)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Lun 2 Avr - 9:43

Silver redressa la tête à lorsque la voix des hauts parleurs leur annonça l’arrivée à la pension Mahora. Elle s’était plongée, pendant quelques minutes, dans le dysfonctionnement technique de son téléphone portable, qui ne réagissait plus. Elle adressa un regard à Lumen tout en se levant et prenant ses valises :

« Tu es Espagnol ? C’est marrant ça, je parle presque couramment, mes grands parents ont une maison en république dominicaine et j’y ai passé beaucoup de temps… Vu que le pays est hispanique, j’ai apprit à parler ! »

Elle mit son sac sur son épaule, agrippa sa valise et se dirigea vers la porte. Celle-ci s’ouvrit lorsque le train s’arrêta en gare. Silver observa Lumen quitter le quai. Ses cheveux blonds furent fouettés par une brise douce et tendre, le jeune homme sourit. En effet, il était bien mystérieux, il lui semblait le connaître, mais pourtant elle ne savait rien de lui. Son visage était familier, sa silhouette. Il se retourna vers elle, puis lui tendit la main pour l’aider à descendre les quelques marches qui la séparait du plancher des vaches. Glissant ses doigts sur sa paume, elle se servit de son appui pour descendre. Léah lâcha sa main. Elle était étrangement revigorée, comme si ce court trajet l’avait remise d’aplomb. Elle ferma les yeux quelques instants, le sourire aux lèvres, l’air parfaitement détendue, puis fixa ses prunelles sur son nouveau compagnon.

« Alors Monsieur Lumen serait un cachotier. Tu n’aurais pas du dire ça, j’ai encore plus envie de savoir qui tu es maintenant… Tes parents étaient croyants de quelle religion ? Pour ma part je suis de religion musulmane, à la base. Mais… Oh, c’est très compliqué, je ne vais pas t’ennuyer avec ça ! Désolée si tu me trouves un peu bavarde, c’est sûrement l’un de mes défauts. »

La jeune fille se tût quelques instants. Il y avait du bruit dans la gare, des gens circulaient, pressés ou non. Silver se plaisait à regarder le monde qui l’entourait. Elle adorait découvrir de nouvelles choses, et l’île semblait avoir un bon panel de découvertes. S’avançant vers l’intérieur de la gare, elle jeta un regard à Lumen pour voir s’il la suivait.

« Faisons donc cette route ensembles ! Par contre je vais m’arrêter deux petites minutes pour acheter un ou deux trucs. »

Elle se dirigea vers un bureau de tabac, racheta des cigarettes, un nouveau briquet et des chewing-gums, puis elle leur acheta à tous les deux un éclair à la framboise dans une boulangerie. Le sourire aux lèvres, elle lui tendit la pâtisserie :

« Tiens, c’est pour toi ! Tu dois avoir faim. Et puis comme ça, on partagera cette expérience gustative… Je ne sais pas toi, mais moi j’ai jamais goûté d’éclair à la framboise, c’est toujours au chocolat ou au café d’habitude. »

Les papilles en émoi face à cette gourmandise, elle se fit violence pour la ranger dans son sac :

« On aura cas la manger une fois qu’on sera confortablement installés, la pension nous attend ! Je suis quand même super curieuse de voir à quoi ça ressemble. Tu as prit quelles options ? »

Ce jour ci, Léah était particulièrement bavarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumen Custos

avatar

Masculin ○ Messages : 35
○ Age : 24
○ Localisation : Dans les cieux
○ Emploi/loisirs : Veiller sur ma protégée.
○ Situation amoureuse : Célibataire.

Carte d'Identité
Classe: Ange Gardien
Situation: Lycéen > Histoire et pratique de la magie (HPM)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Lun 2 Avr - 16:27

- Oui, dit-il en souriant, je suis espagnol, et effectivement mes parents étaient croyants Chrétiens. Je disais cela par rapport à mon prénom latin. Enfin, ajouta-il à son mensonge, on ne choisi par après tout, conclut-il avec un air plus serein.

Lumen porta sur elle un regard sans émotion, la regardant elle, au plus profond d’elle, cherchant une quelconque réponse dans toute sa vie. Il ébouriffant ses cheveux blonds d’un air gêné, comprenant qu’il en faisait un peu trop, avant de détourner légèrement le regard. Il ajouta finalement avec son air toujours embarrassé :
- Je serais ravi d’entendre parler de toi Silver, et la curiosité c’est un vilain défaut. Dit-il pour plaisanter, bien qu’aucun rire ne s’en suivit. Il la suivit jusque la boutique où elle acheta des pâtisseries. Quand elle lui tendit l’éclair à la framboise, il ne sut quoi dire. Il balbutia d’abord un « merci » puis commença à sortir son porte monnaie après l’avoir rangé dans un lieu sûr dans ses affaires, en priant pour qu’il ne fonde pas.

- ...Attends, je vais te rembourser Silver. Je n’aime pas être redevable… Dit-il avec un sourire mystérieux mais adorable. Il sortit une petite monnaie de sa poche de jean avant de lui tendre. Par précaution, il avait lu le prix sur la boîte des éclairs avant qu’elle ne lui en tende un. On vient à peine de se rencontrer..., dit-il avec un long moment d’hésitation. Si elle savait…, alors ce n’est pas le moment de m’acheter quelque chose, ce n’est pas dans les bonnes manières, argumenta t-il avec un clin d’œil bien que sincère dans ses propos.

Ils commencèrent à marcher sur un chemin campagnard en direction de la Pension Mahora, tous deux distraits, parlant et plaisantant ; faisant connaissance. Lumen se sentait bien aux côtés de sa protégé à qui maintenant, après avoir fait ‘officiellement’ sa connaissance, il n’était plus obligé de se cacher. Il était en voie de devenir son ami et c’est ce qu’il voulait. Être proche pour pouvoir mieux la protégée, puisque sur cette Île magique, bons nombres de choses pouvaient se produire. Déjà rien qu’avec le pouvoir de la demoiselle qu’il connaissait déjà, il y allait avoir forcément quelques soucis de temps en temps, mais le jeune homme jura d’être là, de la protéger jusqu’à son dernier souffle, ainsi qu’il respecterait le serment des Anges Gardiens.

- Oh, j’ai hâte d’être à la pension moi aussi. Et c’est bien d’être en agréable compagnie sur ce chemin. D’avoir un visage reconnaissable parmi des milliers d’autres une fois là bas. J’ai pris l’option Histoire et pratique de la magie pour affûter mes pouvoirs, être plus fort et plus précis, pour protéger… Il s’arrêta d’un coup et changea brusquement de sujet, et toi ? On se verra souvent là bas ? Car entre nous, il n’y a que toi que je connais maintenant. Je ne sais pas comment j’aurais fait seul mais bon… J’ai 18 ans, tu dois être à peu près de mon âge non ? Dit-il pour l’inciter à répondre bien qu’il en connaissait déjà la réponse. Il voulait engager la conversation et trouver un moyen de la retrouver dans un autre contexte dans la pension et pour cela il devait se rapprocher, semblait amical en tout. Il plissa légèrement les yeux, et un sourire naquit sur ses lèvres, par contre, je vais avoir horreur des cours de potions, je sais pas pour toi mais je déteste ça ! S’exclama t-il en tournant sur lui même d’un air distrait.


---------------------------------------------------------------------------------

En cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Silver Majdad

avatar

○ Messages : 11
○ Age : 24
○ Localisation : Dans le brouillard.
○ Emploi/loisirs : Are iou talquing tou mi ?
○ Situation amoureuse : A-aalleluia, oh que non, je suis célibataire !

Carte d'Identité
Classe: Métamorphe
Situation: Lycéen (Littérature option Musique et Danse)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   Lun 2 Avr - 19:31

Silver le laissa déposer sa pièce de monnaie dans sa paume hâlée. Elle n’aurait pas voulu qu’il le rembourse. C’était une sorte de cadeau, et puis, de l’argent elle en avait assez. Haussant les épaules, elle rangea la monnaie dans son short en jean, puis le suivit sans rien rajouter. Ils discutèrent paisiblement, tranquillement, comme deux vieux amis l’auraient fait. La jeune fille se sentait à l’aise avec lui, il ne cherchait pas à lui plaire particulièrement, elle aimait son naturel.

« Histoire et Magie ? ah j’ai prit un truc moins mystique… Section Littérature, Musique et danse ! Ce sont mes deux passions, il n’y avait nulle part ailleurs où je pouvais combiner les deux, Mahora est vraiment une super opportunité… Enfin du coup j’ai un emploi du temps de taré, mais bon ! On ne compte pas quand on aime ! Oh et, ça me fait plaisir aussi de rencontrer quelqu’un d’aussi sympa sur le chemin… Tout à l’air beaucoup moins effrayant quand on est deux. »

Son sourire fut radieux, il lui était adressé. Une adorable fossette se creusa au coin de sa joue.

« J’espère qu’on pourra se voir souvent. Je ne pense pas qu’on finisse dans la même classe, mais on pourra toujours manger ensembles si tu veux… »

La jeune fille attrapa son téléphone et répondit rapidement à un message qu’elle avait reçu il y a déjà plusieurs heures.

« Euh, oui, j’ai dix huit ans aussi… Je suis née en Mars, ça fait donc à peine un mois. En Europe j’étais majeure, ici il me reste deux ans à attendre ! C’est bizarre tous ces changements de nationalité… J’espère que je vais me poser ici pendant un petit moment. »

La pension se profilait sur le chemin. Ils étaient dans le parc, un magnifique jardin. Les arbres étaient grands, majestueux, de variétés multiples et variées. En ce début de printemps, les cerisiers n’étaient que fleurs gracieuses, encore toutes bien accrochées à leurs branches. Le chemin de gravier blancs était large, ornés de chaque côté par des bancs de chêne foncé. Les lampadaires de fer forgés s’accordaient parfaitement avec les quelques arbres qui ponctuaient le gazon vert tendre. D’un côté se profilait un plus grand parc, une forêt plus précisément. Léah ralentit un peu en l’observant un peu mieux, attirée par ce milieu étrange, un peu mystérieux. La jeune fille avait toujours eut cette inclinaison pour les choses bizarres, parfois malsaines. Elle ne se l’expliquait pas.
Il y avait plusieurs années que cela s’était produit. Silver n’avait que douze ans, et pourtant cet épisode l’avait marquée pendant des mois. Près de la résidence familiale de ses grands parents, en Alaska, il y avait une forêt. Elle était bien différente de celle de Mahora, beaucoup plus sombre, faite de pins, presque essentiellement. Léah était l’une des seules de son groupe d’amis qui osait s’aventurer dans cet univers si spécial. C’était l’été. Il ne faisait pas très chaud, surtout au milieu des sapins. L’air était piquant de cette fragrance si spéciale et caractéristique des forêts de pins. Elle n’avait jamais pu oublier l’odeur, ni même l’image de ce pendu qui se balançait au centre du chemin. Ce corps, en suspension dans les airs, l’avait fascinée. L’enfant n’avait pas réagit comme la plupart des autres l’auraient fait. Elle n’avait pas crié, ne s’était pas enfuie, au contraire. Elle s’était approchée, comme hypnotisée par ce mort qui avait surgit d’entre les arbres.
Silver secoua la tête pour se tirer de ses rêveries. Son regard voleta jusqu’à sa droite, où venait d’apparaître de grands bâtiments.

« Oh… Ce doit être la pension… C’est… C’est super grand ! Et ça a l’air beau, la vache. »

Ils s’approchaient du bâtiment qui semblait être le principal. Il leur suffisait de grimper quelques marches pour rentrer dans le hall de leur nouvelle maison.

« … ça te dit de faire une pause sur les marches ? On a cas manger nos éclairs… et j’ai mon Ukulele dans mon sac. Je peux te jouer un truc si tu veux. »

Cet instrument ne la quittait jamais. Il était plus pratique à transporter que sa guitare, et elle aimait le son qu’il produisait. Silver s’assit lentement sur les marches en pierre. Elle ouvrit son gros sac, puis après avoir fouillé durant quelques instants, en sortit l’instrument. Son sourire l’invita à se joindre à côté d’elle. Elle joua quelques accords de Something To Believe, sans commencer à chanter les premières paroles de la chanson.

« Tu as une chanson préférée ? Quelque chose que tu aimes ? Je peux essayer de te le jouer. Puisque tu n’acceptes pas les cadeaux achetés par l’argent, je te joue une chanson. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'y a aucune coïncidence. [PV Silver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Plus aucune PUB!!!
» Partenaire avec Silver Wood ?
» Présentation de ~Silver~
» Dans aucune situation après voyage par atout
» Silver ○ Solitaire [RESERVEE]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Île de Mahora :: Partie Est :: Gare de l'île-
Sauter vers: