AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation -- Trâce Einherjars, gosse givré -- [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trâce Einherjars

avatar

○ Messages : 4
○ Age : 27
○ Localisation : Quelque part en train de glander...
○ Emploi/loisirs : CEDEM
○ Situation amoureuse : Momentanément célibataire.

Carte d'Identité
Classe: Enfant des Hauts Glacier
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Présentation -- Trâce Einherjars, gosse givré -- [EN COURS]   Mar 8 Mar - 0:30

Trâce Einherjars« Rofl... »
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




Featuring {NO ONE !}

Fiche d'identité

Nom : Trâce Einherjars.
Âge : 20 ans [9 Février 1991].
Sexe : Masculin.
Orientation Sexuelle : Hétéro.
Statut : CEDEM.
Classe : Enfant des Hauts Glaciers [ENGL].
Nationalité : Japonaise.


Description Physique
----
Visage : Trâce a un visage... euh... en bel ovale, avec un menton pas pointu mais presque, des joues lisses (plates ?), dans l'ensemble bien équilibré, pas moche à voir selon quelques avis féminins recueillis par-ci par-là. A noter : les deux oreilles percées, de même que la lèvre inférieure.
Cheveux : Cheveux entre courts et mi-longs, d'un gris anthracite conservant encore des vestiges de teintes bleues malgré plusieurs colorations, généralement un peu en bataille, lui cachant le front. Ça fait longtemps qu'il a renoncé à les coiffer, ils sont d'une nature particulièrement rebelle malgré leur caractère soyeux.
Yeux : Ah, ses yeux, surement le truc le plus classe sur sa tronche. Super-perçants, bridés juste ce qu'il faut, légèrement renfoncés dans les orbites histoire de bien accentuer le côté ténébreux, et des iris d'un bleu de glace à congeler quelqu'un d'un regard. Enfin surtout pour l'oeil gauche, puisque le droit part dans une teinte violette déconcertante... Ouais, il a LES yeux qui déchirent tout.
Carrure : Bah dans l'ensemble il s'en est pas si mal tiré, le type. Il est pas mal foutu, un corps un peu élancé mais pas trop, p'têtre un peu petit et encore... 1m69, 50Kg environ, ça va il s'en sort bien j'trouve.
Habillement : Malgré les diverses mutations génétiques dont il a hérité, Trâce a l'habitude de porter des fringues épaisses, généralement relativement chaudes, genre parka et polaires. Son "excuse" vis-à-vis de ses congénères : "ça passe mieux aux yeux des humains". Il aime bien quand c'est un peu ample, c'est selon ses termes "assez seyant". D'autant plus si les vêtements en question sont dans des teintes sombres. Ah, oui, il a toujours sur lui sa besace, il s'en sépare assez rarement. Un peu comme un geek avec son ordi portable (je sais de quoi je parle...).
Description Morale
----
Trâce est quelqu'un qui va généralement de lui-même vers les autres, si les autres viennent pas à lui d'abord. Il s'attache facilement aux gens et est naturellement généreux envers les personnes qu'il apprécie. Notons qu'il est très rapide pour établir son degré d'affection potentiel pour quelqu'un : au bout d'une heure, il table. C'est soit : "On va pas s'entendre, tous les deux...", soit il considère déjà son interlocuteur comme un ami, ou tout du moins comme un pote, pour peu que ce dernier laisse entendre cela possible. Trâce est d'un naturel jovial et assez ostensible, qui transmet un certain dynamisme. C'est un peu le type qui, au milieu d'un concert de rock, va essayer de monter sur la scène pour se jeter dans le public. Il va généralement au bout de ce qu'il a décidé d'entreprendre lui-même (même si à l'inverse il déteste qu'on lui impose des trucs).
Le terme qui vient le plus vite à l'esprit quand on pense à Trâce, c'est "pas prise de tête". Il fait les choses selon son inspiration, mais ça a tendance à déborder sur ses éventuelles responsabilités et obligations... Si quelque chose le soule, il la laissera de côté "pour plus tard" et passera à quelque chose de "plus cool". Il a également tendance à être quelque peu "irascible" lorsqu'il se retrouve forcé de faire face à tout ce qu'il a "laissé de côté"... Il a la fâcheuse manie de lâcher des jurons à chaque fois qu'il est salement surpris ou frustré, ce qui le fait souvent passer pour un type colérique et mal élevé aux yeux de ceux qui ne le connaissent pas (il faut ceci dit savoir qu'il n'insulte généralement pas les autres, ses jurons ne ciblent que la cause matérielle de sa frustration...). Il a la langue un peu trop pendue, et assez acérée, ainsi que la fâcheuse tendance de se mêler de ce qui le regarde pas. Autant dire qu'il s'attire assez facilement les ennuis.
Aime : Le froid, c'est tellement héréditaire que ça fait partie de lui. Les fruits, il kiffe. La glace, c'est vraiment trop beau, et il est balèze en glisse et en patinage (en magie de glace aussi, mais ça c'est logique, pas vrai ?). Les belles filles, sans être un obsédé il les aime sur le plan de l'esthétique (c'est un artiste, le gars, hein). Dessiner, il dessine depuis tout petit, il est très bon pour ça, et il s'en lasse jamais. Passer des bons moments avec une bonne compagnie.
Aime pas :La chaleur, il déteste ça, la chaleur. Il s'y est jamais habitué et la maudit à chaque fois qu'elle lui tombe dessus. Il n'aime pas non plus le fait de manger en général, à part les fruits il n'y prend aucun plaisir. Déteste perdre, ça alors mais qu'est-ce qu'il peut être de mauvais poil quand il perd, quel que soit le domaine, c'est incroyable ! Se prendre une leçon de morale, aussi, ou être contrarié en général : dès les premiers mots, il "se fait incroyablement chier", comme il le dit si bien. Il a horreur qu'on lui impose des trucs, quoi que ce puisse être, et il déteste encore plus qu'on l'interrompe quand il est investi sur quelque chose...


Histoire
----
9 Février 1989, 03h45, village d'Enomoto, sur le flanc du Mont Fuji.

Voilà environ une heure et demi que le vent s'était levé, et avait fait tombé sur le petit village une rafrachissante petite tempête de neige. Depuis trois jours que le ciel vierge de nuages laissait libre court aux rayons du soleil, les quelques enfants d'Enomoto en arrivaient à craindre que la neige ne fonde. Et à présent, réveillés par le cri du vent, ils sortaient les uns après les autres dans les petites rues du village, se réjouissant du blanc pur de la neige s'accrochant à leurs cheveux azurs et soyeux. Pour cette fois, les parents laissaient faire : ils avaient d'autres préocupations que le retour de la neige...

Car au bout de l'une des quatre rues du village, dans la maison à l'aspect traditionnel mêlant subtilement bois et pierres, un évènement attendu étaient en train d'enfin arriver. D'aucun, surperstitieux, prétendront que la naissance d'un nouvel Enfant des Glaces était annoncée par le retour de la neige : rien ne permet de l'affirmer ni de prouver le contraire. Quoi qu'il en soit, le dernier né du village d'Enomoto ouvrait pour la première fois ses yeux vairons sur le monde, et comme il s'y attendais, le sourire de sa mère était magnifique...


18 juin 2000, 17h57, village d'Enomoto, sur le flanc du Mont Fuji.

-Kaa-san, où est-ce que Myst est partie ?

Et ma mère de se retourner avec cet air surpris, un peu comme si j'avais demandé pourquoi le ciel est bleu et la neige blanche. Un peu comme comme si j'avais posé LA question débile.

- Ara ? Elle n'était pas avec toi ? me répondit-elle en reposant la serviette avec laquelle elle essuyait la vaisselle qu'elle venait de laver. Elle est partie il y a au moins une heure en disant qu'elle te rejoignait aux chutes...

Au moins une heure ? C'est quoi cette histoire ? A tout les coups, on a du se croiser alors que je remontais au village... Imbécile de petite soeur... L'a toujours pas appris à quoi ça servait, un portable ?
Mon regard se posa alors sur la table du salon... où trônait majestueusement le téléphone portable (pas) dernier cri de Myst. Non, visiblement, elle n'avait toujours pas compris.

-On a du se croiser de pas grand chose, j'y retourne ! criais-je à moitié à ma mère en ressortant, courant-sautant à moitié dans le bon demi-mètre de neige qui ornait toujours les rues.

Il me fallu environ une quart d'heure de course effrénée pour revenir aux chutes d'eau, un peu plus bas que le village sur le flanc du Grand Fuji. C'était une falaise à pic d'une vingtaine de mètre de haut, où se déversait une petite rivière qui prenait sa source plus haut sur la montagne. Rien d'incroyable comparé aux chutes d'eau célèbres ; pas de quoi attirer les touristes. Tant mieux, on l'avait pour nous tous seuls !
Il ne me fallu pas plus de quelques secondes pour repérer Myst : en bas de la petite falaise, sur le petit lac formé par l'arrivée d'eau, ma soeur et quelques autres enfants du village avaient gelé la surface de l'eau pour faire une patinoire, sur laquelle ils s'amusaient à tenir debout. Ah, amateurs ! D'un claquement de doigts, je créais sous mes chaussures de véritables petites lames de glace, sur lesquels je vins patiner à leur rencontre.

-Salut tout l'monde ! Bah alors, Myst ! lui lançais-je en arrivant à leur hauteur. Si t'oublies ton portable tout l'temps, faudra pas t'étonner si tu te perds un jour et que personne sait où t'es !

Et elle de riposter avec son foutu sourire "Gomen, Onii-chan !". 'Pourrait au moins prendre un air gêné, quoi.


Début du mois de Décembre 2008, Village d'Enomoto, sur le flanc du Mont Fuji.

La nuit tombait sur le village, lorsque Trâce frappa enfin à la porte de chez lui avant d'entrer. Le jeune homme n'eu pas le temps de s'annoncer et d'enlever ses chaussures que déjà, un voile de longs cheveux d'un bleu pâle lui recouvrait le visage. Plus ou moins simultanément, un poid relativement conséquent et lancé à une certaine vitesse le percuta sans ménagement, le faisant reculer.

-Onii-chaaaan ! Okaeriiii !!! hurla à moitié la soeur du jeune homme en question.
-Génial, Myst, tenta de protester l'intéressé, mais tu pourrais me lâcher, maintenant ?
-Ah ! gomen ! répondit la jeune fille avec un sourire d'excuse, en déserrant son étreinte - rendant par la même occasion la possibilité de respirer au grand frère sus-cité.

Dans le petit couloir de l'entrée, Lera, la mère de Trâce s'approcha, souriante.

-Okaeri nasai, Trâce. Comment s'est passé ton voyage ?
-Tadaima, Kaa-san ! On peut en parler autour d'un thé ? Ca fait des mois que je n'ai plus mis les pieds ici, ça m'avait manqué, et puis j'ai passé toute la journée en trajets, je suis à plat.
-Bien sur bien sur !

Laissant ses bottes embourbées de neige, et accrochant son long manteau de laine dans l'entrée, Trâce suivi sa mère et sa soeur - de trois ans sa cadette - dans le salon, où ils s'assirent pendant que la mère préparait de quoi manger. Laissant négligemment tomber sa besace à côté de lui, Trâce se mit en tailleur et soupira de contentement.

-Ah, mon chez-moi, tu m'avais manqué ! lança-t-il à l'adresse de la maison.
-Onii-chan, qu'as-tu fais à tes cheveux ?

Instinctivement, Trâce passa un main dans ses cheveux d'un gris métallique, parcouru de reflêts bleutés.

-Ca ? Ah oui, chez les humains, les cheveux bleus, c'est pas courant, alors j'ai essayé de les décolorer pour faire une teinture qui passerai un peu plus inaperçu, mais la décoloration a un peu foiré. Faut croire que nos cheveux n'ont pas vraiment tout à fait la même nature que ceux des humains. J'aurais du tenter de faire une teinture sans me prendre la tête à les décolorer avant...
-Voyager n'a visiblement pas amélioré ton langage, on dirait, Trâce, lâcha sa mère d'un ton faussement colérique en déposant sur la table un plateau de gâteaux et de boissons.

Elle n'avait quasiment pas pris une ride, depuis la naissance de son fils, puis de sa fille, et ce malgré les années et la mort de son mari. Ses longs cheveux bleus ondulaient en cascade jusqu'à sa taille, encadrant un regard doux et un visage éternellement souriant. Elle était vêtue ce soir d'une simple robe sans ornement, à peu près similaire à celle que portait Myst, dont les longs cheveux étaient, eux, attachés en une coiffure complexe.

-Et bien, Trâce, relança Lera. Voilà près de trois mois que tu es partis, tu dois en avoir, des chose à raconter.
-Sur ! J'en ai pour un moment ! J'ai vu pas mal de pays, ça c'est clair. Mais je préfère commencer par le but principal de mon voyage...
-Alors ?
-Je suis pris ! Je commence les cours à Mahora dès le début du mois de Janvier. On m'a même déjà attribué un logement d'étudiant !
-Ca c'est une bonne nouvelle, Félicitation !
-Et pour moi ? Qu'est-ce qu'ils ont dit ?
-J'ai pas tout pigé à leurs explications, mais en gros, comme tu n'es pas dans la même tranche d'âge, tu n'es pas logée dans la même aile, et apparemment ils ont quelques problèmes pour obtenir des nouveaux logements... Ils ne pourront t'en donner un qu'à partir du mois de Mars. Mais ça m'a surpris...
-Quoi donc ?
-Ils ont même pas cherché à prendre connaissance de nos bulletins scolaires, tout ce qu'ils m'ont demandé c'est "vous n'êtes pas humains, cela nous suffit" avec leur air entendu. Et dès que j'ai répondu que nous êtions effectivement des Enfant des Glaces, ils nous ont accepté direct, comme ça. Trop facile.


3 Janvier 2009, Chambre n°411 de la pension Mahora, Ile de Mahora.

Voilà déjà plusieurs heures que la nuit était tombée lorsque Trâce déroula enfin son fûton et s'affala dessus avec un graaaaand soupir. Depuis qu'il avait débarqué sur l'Ile, en début d'après-midi, le jeune homme avait passé son temps à marcher, que ce soit pour visiter les locaux guidé par divers étudiants, pour remplir des paperasses dans diverses salles d'administration, pour transporter ses affaires dans sa nouvelle chambre, etc... Quant aux quelques cours d'histoire de l'Ile dispensés "en extra" par les étudiants qui l'avaient guidé dans les dédales de la pension, ils avaient achevé de l'assomer. Déballer ses affaires et s'installer, après tout cela, lui avait parut presque insurmontable.

Trâce rassembla ses dernière forces pour lever le bras jusqu'à son visage et jeta un oeil à sa montre. 21h32. Et dire qu'il s'était dit qu'il pourrait flaner un peu dans les alentours... Quelle idée naïve ! Si il avait bien saisi les propos des étudiants, le lendemain, deuxième lundi du mois, était ferié... tant mieux, il aurait du temps pour glander et visiter lui-même ! Ce fut sur cette pensée qu'il ferma les yeux... Il se rappella un instant qu'il avait oublié de se déshabiller, mais ce fut une seconde trop tard : il sombrait déjà dans les abysses du sommeil.

La première nuit à Mahora.


14 Juiller 2009, Jardins de la pension Mahora, Ile de Mahora.

-Dites voir, vous deux, j'peux jeter un oeil à ce que vous tenez là...?

Les deux élèves de troisième année de collège se retournèrent dans un sursaut nerveux, tentant de cacher leurs mégots dans leur dos - naïfs !

-Depuis quand c'est autorisé, le tabac, ici ? Vous êtes mineurs en plus... Donnez-moi ça et suivez-moi chez l'dirlo, et j'veux pas entendre de plainte, pigé ?

Trâce ne faisait aucun effort pour masquer la flemme et la lassitude dans sa voix, ainsi que l'abscence totale d'autorité, mais il semblait que ce ne fut pas utile : les deux étudiants venaient de se faire chopper par un élève-surveillant, et pas n'importe lequel : la réputation de Trâce en tant que surveillant avait eu le temps de faire le tour de la pension, malgré sa récente intégration au service. Et cette réputation ne semblait pas incluer de capacité à éprouver de la pitié... Ce n'était pas tout à fait la vérité - Trâce faisait son boulot, était payé pour ça, point barre - mais les deux pauvres collégiens n'étaient pas sensés le savoir.

De fait, le réflexe le plus naturel - et le plus stupide - des deux jeunes garçons fut de prendre la fuite sans demander leur reste.

-Délit de fuite, en plus ? commenta Trâce avec un sourire amusé. Ben voyons... En quelques secondes, les deux élèves s'écroulèrent au sol, pied et poings ancrés dans des menottes de glace aussi froides qu'elles semblaient solides ! Faudrait voir à pas me prendre pour un amateur, quand même ! rigola Trâce en s'approchant des deux victimes, presque les mains dans les poches.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Quelques minutes plus tard, Trâce ressortait du bureau d'intendance, un soupir aux lèvres, pour tomber presque nez à nez... avec sa soeur. Cette dernière était arrivée à Mahora en Mars, comme prévu, et s'était vite intégrée à cette école pleine de tout sauf d'humains. Ses amies comptaient même dans leurs rangs deux autres Enfants des Glaces. Trâce n'avait pas encore eu cette chance... En fait, pour l'heure, il avait moins d'amis que de rivaux, le premier groupe se comptant sur les doigts d'une seule main. Il avait un certain succès auprès de la gente féminine, mais bon.

Bref, il restait encore une bonne marge d'évolution à Trâce.

-Onii-chan, tu as été au Tanabata Matsuri ? demanda Myst avec son grand sourire qui laissait entendre qu'elle, elle s'y était beaucoup amusé.
-Ouaiiis... Mais j'te raconterai une autre fois, là, j'ai du boulot. Gomen.

Et de s'éclipser avant que le minimachin se mette à protester et à déblatérer sa vie... Oui, Trâce avait décidément une vie bien fatigante à Mahora !



Pouvoirs
Description

Classe : Enfant des Hauts Glaciers.
Atouts : Trâce est quelqu'un de naturellement doué pour la magie de glace, même parmi ses pairs, et il a toujours tiré une indicible (et naïve) fierté de cette affinité sur-développée.

Faiblesses : Malgré l'important pouvoir qui l'habite, Trâce reste tout de même particulièrement vulnérable aux attaques qui l'atteignent. Ouais, il a beau avoir une grande gueule, il encaisse très mal.
Alignement : Zero.

Description du pouvoir :
- L'Art du Givre : La spécialité magique de Trâce, c'est sa capacité à modéliser des formes et des objets avec la magie de glace, et à s'en servir de plein de manières ! Exemple ? Faire naître des lames de glace un peu partout au sol pour empaler les emmerdeurs, lever autour de lui un bouclier de glace, ou même simplement élever une statue de glace rien que pour faire sourire une jeune fille... Un truc qu'il adore faire : geler les particules d'humidité statiques sur un large rayon autour de lui, pour faire tomber un peu de neige... comme par magie !
Trâce est un mage considéré comme un génie même parmi les Enfants des Hauts Glaciers pour son affinité hors-normes avec la Glace. Pour représenter cela, il bénéficie en permanence d'un bonus de +500 en Dmgs M pour ses sorts de Glace. Si le terrain lui-même est un terrain enneigé ou glaciaire, ce bonus passe à +1 000.

- Précision Chirugicale : Trâce fait corps avec sa Glace comme un martialiste fait corps avec son arme, et lorsqu'il frappe, il rate rarement sa cible, même lorsqu'il vise un point précis difficile à atteindre. Autant dire que si, pour une quelconque raison, sa cible est immobile, il n'a strictement aucune chance de la rater...
Trâce utile les Critiques Méchas pour toute ses attaques contre une cible n'ayant pas les moyens de bouger (pour une raison RP vue avec les concernés, ou plus généralement à cause d'une anomalie comme Tétanie).
Statistiques et Techniques

[Type : Glace][Ano : Toutes]
[PV : 2 500]
[Force : 0]
[Magie : 100]
[Dmgs P : 0 - 0]
[Dmgs M : 850 - 950]
[Def : 0]
[Res : 100]
[Def P : 0]
[Def : 450]
[Vit : 50]
[Dex : 0]

Techniques :

- Lame de Glace :
Fait naître une lame de glace au sol, juste aux pieds d'un ennemi, pour aller l'empaler. L'attaque de base de Trâce.
= Attaque magique simple, cible 1 ennemi.

- Champs des Lames de Glace :
Effet similaire à celui de la Lame de Glace, si ce n'est que tout un champs de ces lames jaillit du sol pour cibler tous les ennemis. Le lancement de cette technique de haut niveau prend ceci dit un tour de plus qu'une attaque normale.
=Attaque magique ciblant tous les ennemis, nécessite un tour de préparation.

- Marteau de glace :
Trâce créé une énorme masse de glace au-dessus de sa cible et la laisse s'abattre sur lui, causant de lourds dégats.
= Attaque magique ciblant 1 ennemi, nécessite un tour de préparation. Double la valeur d'attaque théorique (Vt) de l'attaque.

- Enclave glacée :
Trâce enferme les pieds de la cible dans un bloc de glace soudé au sol (c'est ce qu'il utilise pour calmer les étudiants qui tentent de fuir quand il les chope en pleine contravention au règlement...).
= Sort débuff. Empêche la cible de se déplacer et d'attaquer au corps à corps. Le bloc de glace possède [Def P : 200][Def M : 200] et 1000 PV qui doivent être réduits à 0 pour libérer la cible (compte comme une cible supplémentaire pour les jets de dé de séléction de cible PNJ).
Peut être également lancé sur les mains de la cible plutot que sur ses jambes.
= Sort de de-buff. Empêche la cible d'attaquer au corps à corps (et de lancer des sorts si cela nécessite des gestes rituels). Le bloc de glace possède [Def P : 100][Def M : 100] et 500 PV, qui doivent être réduits à 0 pour libérer la cible.

- Armure de givre :
Revêt la cible des plaques de glace légères mais concentrées, augmentant sa protection.
= Sort de buff. Trâce offre un plastron de glace augmentant la défense Physique et Magique de la cible de +200. Si il prend le temps de continuer, il peut prendre un deuxième tour pour ajouter une tassette, des cuissardes, des jambières, des épaulières, des gantelets montants et un casque, passant le bonus de Def M et P de la cible à +600.

- Mur de Glace :
Le personnage ciblé est entouré par un mur de glace circulaire extrêmement solide le protégeant des attaques et des sorts. La cible ne peut en retour plus se déplacer ni attaquer au corps à corps (peut toujours lancer des sorts si elle dispose de magie ne nécessitant pas une ligne de vue dégagée sur la cible). Le mur possède les stats suivantes : [Def P : 500][Def M : 500][PV : 4 000], qui remplacent les stats de la cible lors du calcul des dommages suite à une attaque ennemie visant la cible.

- Targe de glace :
Trâce créé de toutes pièces un bouclier en bonne et due forme (taille et forme adaptable en fonction de la cible) dont peut s'équiper la cible pour se protéger des attaques ennemies. Dès lors, et jusqu'à disparition du bouclier, son annulation par le lanceur ou la mort du lanceur, les stats du bouclier remplacent celles du porteur dans le calcul des dommages des attaques ennemies visant le porteur.
= Sort de buff actif. Le bouclier possède les stats suivantes : [Def P = 400][Def M = 400][PV = 2000]. Il se détruit bien entendu lorsque ses PV atteignent 0. Nécessite une main. Protège les PV du porteur pendant un temps sans l'empêcher de combattre.

- Armement Glacial :
Le personnage ciblé voit son arme ou ses poings, bref ce qu'il utilise pour attaquer, être entouré d'une couche de glace concentrée et adaptée à l'armement utilisé pour infliger de plus lourds dommages.
= La cible gagne un bonus de +200 aux Dmgs P. Si Trâce prend un tour de plus pour travailler l'équipement, il lui ajoute également l'effet "Gel" similaire à la Capacité Raciale Passive des ENGL du même nom.

- Crampons de glace :
Trâce créé sous les chausses de la cible des crampons de glace archi-concentrée et solide.
= Sort de buff. Immunise la cible contre les malus aux déplacements causés par le sort de zone "Monde de Givre" ou autres sorts ou terrains similaires. Peut être lancé sur plusieurs cibles à la fois.

- Monde de Givre :
Trâce recouvre tout le décors environnant d'une couche de glace uniforme d'une dizaine de centimètres d'épaisseur, et ce sur une trentaine de mètres de rayon. Tout personnage dans la zone subit un malus aux déplacements au sol (vous avez déjà essayé de vous battre sur de la glace ?), et Trâce gagne un bonus magique conséquent. Etant donné son affinité avec la glace et le fait que ce soit SA glace, Trâce n'est pas affecté par le malus aux déplacements (même si de toutes façons il ne bouge généralement pas). Cela s'explique par le fait que la glace se "tasse" sous ses pas pour lui fournir un appuis stable.
= Sort de zone passif. Nécessite un tour de préparation. Permanent jusqu'à annulation ou mort du lanceur. Tous les sorts de Glace de Trâce sont multipliés par 2. Toute action d'un autre personnage nécessitant un déplacement (ex : une attaque physique) se voit infligée un malus de -5 au Critiques.
[/color]


Bonus
[size=9]----
Veuillez écrire votre texte ici.
A suivre dans la Fiche + si validation... =D



Hors-Jeu
Parle moi de toi !

Cf les fiches de Shin et d'Eria, j'ai fait assez de copy-past pour cette fiche... xD
Mais encore ?

Que pensez-vous du forum ? : Il rox, ctout, c'est quoi cette question ? xD

Comment avez-vous connu le forum ? : Partenariat si j'me souviens bien.

Si je vous dis "Code de présentation"... ? : SHUT UP ! Bad boy, you're late >> * sigh * All right.



Dernière édition par Trâce Einherjars le Mar 8 Mar - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 25
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande " Ice Cat " .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation -- Trâce Einherjars, gosse givré -- [EN COURS]   Mar 8 Mar - 1:19

LE SUC...

Pardon.

Bon bah, Validay /o/ Et un flemmard en plus au CEDEM ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Présentation -- Trâce Einherjars, gosse givré -- [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Présentation de Saix, le Devin Lunaire [en cours]
» Présentation de Maëlys T. Lorenzo [En cours]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Présentations validées-
Sauter vers: