AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Min Hei Lee. [55%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Min Hei Lee. [55%]   Sam 13 Nov - 19:21


Min Hei Lee

« I could tell you of a man not so tall,
Who said life's a circus, and so we are small. »





Feat {Mahiro Atori}

Fiche d'identité


○ Nom : Min Hei Lee.
○ Âge : Quinze ans.
○ Sexe : Homme.
○ Orientation Sexuelle : Hétérosexuel.
○ Statut : Etudiant.
○ Classe : Sataniste.
○ Nationalité : Coréen.i]


--Description du Personnage

    Portrait moral :
Décrire mon caractère ne serait pas chose facile.
Pour certains, je suis une mauvaise personne. Sournois et malsain. Avare, extrêmement avare, d'une avarice à la limite de l'obsession. Possessif également, peut-être trop, peut-être cleptomane, on ne sait pas. Egoïste, égocentrique, voulant toujours avoir le dernier mot. Une mauvaise personne certes, mais une personne intelligente. Qui a plus d'un tour dans son sac. Qui peut sortir l'un de ses tours pour vous le jouer. Qui peut, autrement dit, se jouer de vous, s'approprier votre personne, alors qu'il ne fait que se jouer d'objets, amicalement. Pour d'autres, je suis un solitaire. Je suis quelqu'un de calme, de paresseux, de fénéant, d'incapable presque, qui peut passer ses journées assit sous un arbre, à se prélasser au soleil. Je suis aussi quelqu'un de plutôt souriant, mais désagréable, ironique, trop ironique, dont l'humour ne se tourne que vers la dérision des autres, et non vers l'auto-dérision. Alors qu'en fait, secrètement, il ne fait que ça ? L'auto-dérision, il est un maître dans la matière.
Les apparences sont définitivement trompeuses, et je ne suis jamais ce que l'on croit aux premiers abords. Je parais assez malsain, qu'on me dit. Imaginons. Moi, à observer l'une de mes dernières trouvailles, en profitant de la chaleur du soleil, allongé contre le tronc d'un arbre, avec mon sourire malsain, que je tente de cacher, désespérément. Soudainement, je me lève. Pulsion. Et je pars, je pars voler, voler au sens propre du terme, voler des choses.
    « La kleptomanie, ou cleptomanie (du grec κλέπτω, voler, et μανια, l'habitude) est une maladie mentale qui se caractérise par une obsession à voler des objets.
    Une personne concernée par ce trouble ne peut se retenir de dérober des objets, la plupart du temps sans aucune valeur (des pièces, des couverts, des pin's, des pancartes, des goupilles d'extincteurs, etc.) Souvent, elles ne se rendent compte d'avoir effectué ce vol qu'un peu après. La personne atteinte de cette maladie n'a pas nécessairement besoin de ce qu'elle vole. La manie est dans l'acte de voler et non dans l'appropriation de bien.
    »
    Source : Wikipédia.
Sans avoir vu mon vécu, vous ne pouvez pas savoir à quel point un complexe peut changer une vie. Vous ne pouvez pas savoir à quel point un complexe peut être aussi fort pour conduire à une maladie. Personnellement, je n'ai jamais rejeté le fait d'être un malade mental. Je l'ai accepté dès le début, j'ai toujours fait avec, c''est dans mes habitudes de faire avec, de faire avec... C'est dans mes habitudes de me plaindre, aussi... Mère Nature a pourtant été plutôt clémente avec moi, et même si elle m'a donné la maladie, elle aurait pu me donner pire, j'aurais pu mériter pire de toute façon. Je ne peux plus mettre un seul pied en ville sans que, dès que je passe dans un magasin, mon regard tombe sur un objet quelconque, qui vient se glisser dans ma main, sans que je n'ai rien demandé, sans que je m'en rende compte... Il ne se passe pas un seul jour où je me retrouve avec un objet du diable dans la main, et où je me dise, désespéré : « Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de ça ?! Pourquoi est ce que je l'ai volé ?!... Min Hei... Tu es ridicule. ». J'ai beau me cloîtrer, rester chez moi, enfermé dans ma chambre, étouffé par toutes mes « trouvailles », je finis toujours par sortir dans le commerce, et ajouter deux-trois bibelots inutiles à ma collection, sans aucun désir d'appropriation, juste pour l'excitation du vol... Car j'aime voler, j'aime le sentiment que cela procure, la sensation d'être intouchable, d'être libre, vraiment libre... J'aime cette liberté.

A cause de cette maladie, on peut souvent croire que je suis malsain, que je suis un grand grand voleur. Je dois avouer que je suis plutôt quelqu'un de blagueur. En dehors de ma maladie, j'aime vivre, j'adore vivre même. J'adore profiter de chaque instants, et pour moi, chaque seconde mérite d'être vécue comme on le décide. Ce que j'aime bien faire, en tout cas, c'est embêter les gens. Quand je ne vole pas, c'est ce que je fais les trois quarts du temps. Sinon, je dors. En tout cas, embêter les gens est devenu une passion pour moi. Je suis toujours le premier pour faire un sale coup à quelqu'un, et dès qu'il y a un problème, tous les regards se tournent vers moi, comme si j'en étais le responsable... Ce que je suis, généralement. Embêter les gens, faire des blagues, ou plus vulgairement les emmerder, les faire chier, c'est drôle ! Cela amuse les autres, cela m'amuse aussi, et tout le monde est content, tout le monde est heureux dans le meilleur des mondes. Tout en étant quelqu'un de plutôt adroit, je suis malin, intelligent, j'ai de l'humour, et j'utilise toutes ces qualités à bon escient... Pour faire rire les gens. Car d'après moi, le rire, c'est la vie. C'est ce que j'arrive le mieux à faire, et c'est comme une passion, pour moi. Amuser les gens, c'est comme les aider, ajouter un petit peu de soleil dans leur vie, c'est comme un don de soi-même. Il n'a rien de plus beau qu'un visage souriant et riant. Il n'a rien de plus agréable et délicat à l'oreille que d'entendre un éclat de rire... En plus, cela rajoute des minutes de vie. Non, franchement, que demander de mieux ?!... Je pense qu'avoir de l'humour et l'utiliser au service des gens, on peut appeler cela de la générosité. C'est le terme, hein ? On dit que parfois, la générosité conduit à la naïveté... C'est bien vrai.

En tout cas, comprenez que je suis quelqu'un de très positif. Ce n'était pas comme si ma cleptomanie me prenait toute ma vie, et me rendait dépressif. Elle agit par pulsion. Il y a donc des jours avec, des jours sans, et en ce moment, après ma cure, elle devient de moins en moins envahissante, comme si elle finissait enfin par se soumettre. J'ai l'habitude d'être plus au service des gens qu'au service de moi-même, chose que l'on ne remarque jamais en me voyant. J'ai aussi l'habitude de me cacher derrière un sourire, généralement narquois, de dire « ça va » quand ça va pas, de vouloir paraître imposant, sûr de moi, viril... Je suis un homme. J'ai l'habitude de me cacher. Car en fait, je suis quelqu'un de plutôt solitaire. J'aime être en groupe, j'aime la vie sociale, mais j'aime aussi être seul, et me reposer, je dirais même que je préfère. A part le groupe-classe annuel, avec qui je suis toujours soudé, avec qui j'occupe toujours la place du comique cancre, je n'ai pas vraiment de bons amis, je passe plutôt du temps tout seul. La solitude ne me touche pas, encore heureux, mais j'avoue que parfois, cela fait un peu mal. Me faire de véritables amis n'a jamais été très facile pour moi, je parais souvent intouchable, indigne de confiance, au début, mais je finis facilement par me faire rouler dans la farine, en faisant de mon mieux... L'avantage est que je n'ai pas ma langue dans ma poche. Et quand on me fait cela, quand on me fait mal, je le cache. Et je renvoie la balle. Deux fois plus fort.

Sinon, d'autres défauts que j'ai, c'est ma paresse, mon insolence. Je déteste obéir aux règles. Je déteste à avoir faire ceci ou cela. Je déteste qu'on m'impose des obligations, et je finis toujours par être incroyablement insolent, nottament envers mes professeurs. Je tiens à ma liberté, je ne veux qu'elle, en fait. Je n'ai pas envie qu'on me la gâche, même un tout petit peu. Ainsi, on ne peut pas dire que je sois vraiment poli. Je suis franc et je dis ce que je pense, je considère cela comme un défaut. Aussi, je suis fier, trop fier, je tiens à ma fierté, et je n'aime pas m'excuser, même quand c'est moi le coupable. Evidemment, quand je fais une bêtise involontairement, je m'excuse amicalement, normalement. Mais quand cela prend un plus grand ampleur, une plus large envergure, c'est toute une autre histoire...

    Portrait physique :
Les clichés de beauté et les idéaux masculins me désespèrent.
Vous savez, le cliché de l'homme parfait, l'homme blond, le gymnaste, européen ou américain, grand, avec de beaux yeux bleus, une musculature parfaite, un teint légèrement halé, et j'en passe. Moi, j'en suis le total opposé... Mais personnellement, quand je me vois dans le miroir, je ne me dis pas que je suis une horreur, ou un thon sur pattes. Non. Enfin... Cela dépend des jours. Pour moi, ces clichés sont complètement faux. Les idéaux n'existent pas, la beauté est relative. Mais en tout cas, faire un auto-portrait comme ça, c'est quelque chose de gênant, de frustrant même, pas seulement pour moi, pour tout le monde. Je n'arrive pas à cerner mon physique... Suis-je beau ? Suis-je laid ? C'est encore une question de relativité. Je suis peut-être beau pour la personne à ma droite ? Mignon pour la personne à ma gauche ? Ou laid pour la personne derrière moi ? En tout cas, moi, je ne me trouverais jamais parfait.

Voyez vous, j'ai un complexe.
Un complexe qui me bousille presque toute ma vie.

Je suis trop petit. J'aimerais tellement, juste, avoir quelques centimètres de plus ! Pour au moins atteindre l'épaule du géant de la classe, apparaître dans le champ de vision des gens, ne plus avoir à subir les regards de haut, les bousculades involontaires, les sourires narquois, les moqueries, pouvoir dépasser les filles... Et ainsi m'imaginer me pencher légèrement, parfois, pour les embrasser. Même si mes lèvres, fines, douces, mais légèrement charnues, piercées en labret décalé, sont encore vierges.
J'ai toujours vécu à Mahora. A Mahora, les gens ne sont pas pareils que sur le terrain japonais. Ils sont plus grands, beaucoup plus grands... C'est normal, vous allez me dire, vu qu'ils sont mutants. Sauf que moi aussi, je suis mutant. Alors pourquoi ai-je été épargné de ce syndrôme de taille de géant ? Moi et mon petit mètre soixante deux...

J'ai envie que l'on puisse voir mes yeux, mon regard. Au vu des remarques et compliments que l'on m'a déjà fait dessus, j'ai le mérite d'en être fier. Je ne suis pas narcissique, pas du tout, je ne peux pas me permettre de l'être en ayant cette taille là. Mais j'avoue avec honte qu'il m'est déjà arrivé de rester devant le miroir, à me fixer, à observer mes yeux, et à me dire : "... Quelle chance j'ai, mon regard est unique.". Quand un rayon de soleil vient m'éblouir, mes iris se transforment en un véritable arc-en-ciel de couleurs, en passant par leur éclatante et originelle couleur vert d'eau, animés par des pépites d'or, et par de vifs reflets vert pomme. Mes yeux sont grands, expressifs, et malgré le fait que je sois asiatique, ils sont à peine bridés. Je les trouve magnifique. Et contrairement à de nombreux hommes actuels voulant faire ressortir leur regard par les cosmétiques, je n'ai même pas besoin de les maquiller, de les aggrémenter, ils ressortent sur mon visage tout naturellement. Il en va de même pour mon teint, il est presque parfait, d'après moi. Je n'en prends pourtant pas très soin, et je ne me préocuppe pas vraiment des rares points noirs ou boutons d'acnés qui peuvent se former sur ma peau. Il suffit juste que je passe un peu d'eau sur mon visage le matin, et je suis frais, fin prêt à sortir.

Mes cheveux, eux, sont d'une étrange couleur, assez indescriptible, car elle change à la lumière, elle s'éclaircit. J'aurais plutôt tendance à la caractériser comme noir corbeau. Noir corbeau qui vire parfois à la couleur aubergine, ou bleu marine. C'est une couleur naturelle. Concernant leur nature... Hé bien, ils sont assez désespérants. Bouclés d'origine, j'ai fini par me faire une permanente, le résultat n'a pas été si mauvais, mais ils sont devenus incroyablement fins. Doux, certes, c'est agréable de passer une main dedans, mais ils sont incroyablement fins. Alors je dois toujours improviser sur leur volume, les dompter. Et quand il y a de l'électricité statique aux alentours, c'est le carnage pur, la tempête, l'enfer, la calamité, 2012... Enfin, vous voyez ce que je veux dire. Ils sont mi-longs, tombent sur ma nuque et mes deux joues en dégradé, et ne couvrent pas mon front. J'ai fini par me lasser de la mode de la mèche ou de la frange. Quand ils deviennent trop indomptables, j'ai l'habitude de les attacher brièvement derrière ma tête, ou de mettre un bandeau sur mon front pour les soutenir, et avoir la vue libre.

Le reste de mon corps est assez banal. J'ai un corps assez fin, et même si mon pouvoir oblige que je sois un minimum musclé (et donc que je soigne ma musculature), je reste plutôt maigrichon. Ma démarche est assez brusque. J'ai l'habitude de creuser le sol quand je marche, de me tenir droit, les mains dans les poches, ou croisées derrière la tête. Je ne fume pas, je ne bois pas, je suis plutôt quelqu'un de sain en fait, je ne veux pas me faire de mal.

... J'aimerais juste avoir une petite dizaine de centimètres en plus.

    Relations :
(Bref résumé des relations de votre personnage, sans quota de ligne car facultatif. Supprimer le champ si non complété.)

    Histoire, raison de l'arrivée sur Mahora :
(Récit de l'histoire de votre personnage, un minimum de 20 lignes complètes . Doit commencer par la naissance de votre personnage avec une brève description de sa famille, contenir l'obtention ou le développement du pouvoir, et doit finir par l'arrivée sur l'île.)


--Pouvoir du Personnage

    Description du pouvoir :
[A COMPLETER]
Se transforme en une créature humanoïde, une sorte d'homme-corbeau : Ailes de corbeaux, plumes noires aux oreilles, sortes d'incrustrations rouges foncées dans la peau ressemblant à des tatouages, le blanc de ses yeux se gorge de sang et ses iris deviennent doré.
Après la transformation, ses forces, physiques et magiques, sont renforcées. Grâce à ses incrustations, il peut augmenter davantage sa force magique et physique en échange d'une perte équitable de points de vie.
La transformation est extrêmement douloureuse et le tétanise pour deux tours. Quand il n'est pas transformé, Min Hei peut lancer quelques sorts de magie noire et invoquer quelques démons, sans être très puissant pour autant.

○ Classe : Sataniste.
○ Atouts : Grande force magique et bonne résistance au coups magiques.
○ Faiblesses : Son manque de vitalité est un gros inconvénient face à son pouvoir. Aucune force, encaisse mal les coups physiques.
○ Alignement : Kuro.

    Stats et Techniques :
STATS DE DEPART // Type : Ténèbres / Anomalies : Inversion / Force : 0 / Défense : 25 / Magie : 100 / Résistance : 85 / Vitalité : 50 / Dextérité : 40 / Dommages physiques : 0_0 / Dommages magiques : 750_850 / Défense physique : 45 / Défense magique : 575 / Points de vie : 2500
STATS APRES TRANSFORMATION // ...
Spoiler:
 


--Autres


Vous avez carte blanche. Précisez des choses que vous n'avez pas dit, faites nous partager le thème musical de votre personnages, d'autre détails comme sa voix, ect... TOUT absolument TOUT du moment que cela concerne votre personnage. Si vous n'utilisez pas cette section, merci de la supprimer.

--Hors-Jeu ; Personnel
    Parlez-moi de vous ! :
Double-compte d'Iku L. Samuro, c'est pas si compliqué !
Bah, pour faire court : Ségolène, 16 ans, 1ereL, passionnée par l'écriture et le dessin, en couple, a la phobie des blonds aux yeux bleus :D

○ Que pensez-vous du forum ? : C'est mon forum xD.
○ Comment avez-vous connu le forum ? : C'EST MON FORUM WESH.

○ Si je vous dis "Code de présentation"... ? : Je le connais déjà par coeur ! [IKU]



Dernière édition par Min-Hei Lee le Sam 20 Nov - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Asimov

avatar

Masculin ○ Messages : 230
○ Age : 24
○ Localisation : Quelque part par là. Vous voyez ? C'est pas très loin, à droite, environ 15 minutes de marche à pieds... Enfin, ça dépend de votre rythme, tout est relatif, hum... Non, j'ai dis à droite, à DROITE ! Si vous tournez à gauche vous serez bon pour vous retrouver en Chine, проклятие !
○ Emploi/loisirs : Ranger. J'adore l'ordre. Rien n'est plus beau qu'un monde propre et symétrique où tout est rangé exactement à sa place, non ? Un monde parfait, où rien n'est déséquilibré, où les couverts sont exactement parallèles aux bords de la table, où les vêtements sont rangés par ordre de couleur sans un seul pli, où les bouteilles de gel douche sont classées par ordre croissant de taille, où les feuilles des arbres tombent symétriquement par rapport au tronc !
○ Situation amoureuse : Bon, n'allez pas le répéter parce que c'est illégal, mais je suis en couple avec deux personnes à la fois, Nevh et Sullivan. Oui, c'est de la polygamie gay, mais on s'entend bien et on est très amoureux, donc franchement, je ne vois pas où est le problème... Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point !

Carte d'Identité
Classe: Bouclier Shibe
Situation: Lycéen LJ (Littéraire & Juridique)
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Min Hei Lee. [55%]   Lun 15 Nov - 18:13

Ikuuuu ! J'aime ton portrait physique *_* Tu te rend compte que Min Hei a dis ans de moins que Mugetsu mais qu'il mesure six centimètres de plus ? xD
(J'ai fait Mugetsu très petit à cause de la mucoviscidose qui fiche la croissance en l'air hein u°u)

J'aime tous tes persos *O*

//EDIT// Phobie des blonds aux yeux bleus ? D8 Samaël est blond aux yeux bleus @_@ Mugetsu est blond aux yeux bleus ! xOx KYAAAAAAAH POURQUOOOOOIIIII TT

---------------------------------------------------------------------------------


Merci Heart pour le kit ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Min Hei Lee. [55%]   Lun 15 Nov - 20:36

T'inquiètes Samy, j'aime tes blonds aux yeux bleus, ça n'a rien à voir :D
Namé j'ai complètement bâclé le physique, je l'ai fait rapidement, j'comprends pas pourquoi t'arrives à aimer ce caca ambulant x__x
Bah au moins Mumu (oh putain si une certaine personne passe par là et voit l'appellation "mumu" elle va sûrement se taper une barre toute seule devant son écran... Héhé je dis rien de plus, elle se reconnaîtra :P), lui, il a une raison pour être petit xD Min Hei ne devrait pas être petit normalement, pasque les satanistes sont réputés pour être assez grands en taille (comme tous les démonistes en fait), et que la moyenne de taille de Mahora est supérieure à la moyenne xD Enfin bref :)

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Min Hei Lee. [55%]   Sam 20 Nov - 23:49

+ Moral ! :)
J'en suis plutôt contente. J'ai retrouvé mon style.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Min Hei Lee. [55%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Min Hei Lee. [55%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Archive des Fiches-
Sauter vers: