AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rei Murasaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rei Murasaki   Lun 8 Nov - 18:08


Rei J. S. Murasaki Smith

« Does the sun goes shining again ? »





Feat Gakupo from VOCALOID

Fiche d'identité


○ Nom : Rei Jonas Sebastian Murasaki Smith.Cependant, je n'utilise que " Rei " et " Murasaki "...
○ Âge : 28 ans ; 15 Septembre 1981
○ Sexe : Homme
○ Orientation Sexuelle : Bisexuelle
○ Statut : Professeur
○ Classe : Animorphe
○ Nationalité : [Américano-japonaise


--Description du Personnage

    Portrait moral :


En vrai, je suis profondément... Très compliqué ! Après tout, qui est vraiment simple au fond ? J'ai un comportement pour chaque milieu, qui se veut adapté. Aux premiers abords, je suis quelqu'un de complétement déjanté. Mon maître mot est " rire ". Pour moi, c'est une thérapie ultra-efficace. D'ailleurs, mes élèves semblent l'apprécier, car tout mes cours sont axés autour de ce mantra. J'arrive tout joyeux, ponctuant souvent l'entrée de mes élèves par mon traditionnel " Alors, la jeunesse à décidée à travailler aujourd'hui ? Tant mieux, car ce cours va être encore une partie de rigolade ! ". Je chantonne souvent pendant que je cuisine. Obligeant parfois mes petits subordonnés à faire de même. Et le registre leurs fait parfois défaut : Avec moi, ça va du dernier tube à la mode, jusqu'à " Une Souris Verte ". D'ailleurs, si l'un d'eux refuse de se plier à mes exigences, il se retrouva en salle de colle le mercredi. Cependant, malgré ces airs de " déconnade " comme diraient certains, je n'en suis pas moins sérieux. Il est important, pour l'avenir des élèves qu'ils apprennent correctement les bases, et sachent manier les différents ustensiles. De toute façon, je n'ai pas à me plaindre, la plupart des pensionnaires sont sérieux, et aime mon cours. Je ne sais pas si c'est le côté " foufou ", mais il y est sans doute pour quelque chose.. Ma matière est sans doute plus passionnante pour eux que les langues, ou les maths. En fait, il y a surtout moins de cours à apprendre, et c'est moins fatiguant pour les méninges ! En société, j'ai un tempérament plutôt posé. Même si je suis plutôt avec une tendance de meneur : c'est souvent moi qui rythme les conversations. Je ne m'impose, ça se fait naturellement ! Les grands débats intéressants, j'adore ça, de plus ! Tester l'intelligence des gens est un de mes passe-temps favoris. Je sais que plusieurs personnes sont tombés sous mon charme, à cause de ma culture et de mon physique. Il se sont vu repousser, comme des moins que rien. D'ailleurs, j'essaye en général de ne pas provoquer de tel sentiment sur mes fréquentations. Je ne veux pas d'histoire d'amour, ni d'amourette, ni de " coup d'une nuit ". J'ai eu ma période à un moment de ma vie, c'est terminé. D'ailleurs, les personnes qui m'aiment ne me connaisse pas vraiment. Tout ça n'est qu'une façade, un masque que je me suis consolidé, car la vie ne m'a pas laisser le choix. Mon passé m'a fait énormément souffrir, mais pour aller de l'avant, il fallait que j'essaye de passer à autre chose. Du moins en apparence. Car, croyez-moi, des déprimés renfermés sur eux même, ça n'a pas beaucoup de succès, ni au travail, ni dans la vie de tout les jours. En vrai, je suis très renfermé et solitaire. Presque froid. Je suis cependant protecteur envers mes proches, mes très proches. Un " Tigre " quelque part, je pense. Je passe mon temps à me lamenter sur mon histoire. A penser à des choses qui font mal, très mal. Je ne me confie jamais. Peut être par peur d'ennuyer, ou tout simplement parce que je n'aime pas étalé ma vie privée. Sauf dans les dîner mondain, ( ça revient pour moi au quotidien désormais. Issu d'une famille de riche, côtoyant la famille royal, bla bla bla... Au final, on reste toujours dans ce monde, et impossible d'en sortir.), je ne suis pas bavard. Contrairement à certain, je suis hyper bordélique. Le rangement en dehors de ma cuisine et de ma salle de cours est inexistant ! Ah, il y a une chose à laquelle je dois faire TRÈS attention. Vous ne me verrez sans doute jamais m'énerver. Ou alors, vous aurez des séquelles. En effet, mes colères sont toujours grandes, et mouvementés... Je ne vous souhaite pas d'en faire l'expérience ! Je ne suis pas un tendre ou un cœur à prendre. Bref, toute tentative de rapprochement pour un peu plus qu'ami est strictement prohibée. En vérité, personne ne me connait vraiment... Mais c'est beaucoup mieux comme ça. Radjen est différent de moi, tout en étant proche. Solitaire, mais obligé de s'accommoder à la vie à deux, il est souvent grincheux. Critique, il ne se gênera pas pour faire des commentaires péjoratifs sur tout et n'importe quoi. J'ai appris à le supporter, ça ne me pose plus de problèmes. Car je sais qu'il peut être d'une grande aide. Il est franchement généreux, quand on le connait bien... Mes goûts, voyons voir... Eh bien, je ne déteste pas la lecture ! Mon appartement a une salle dédiée à ma bibliothèque personnelle. Des grands classiques aux nouveautés à succès, j'aime la diversité. Pareil pour la musique, sauf que cette fois-ci, j'exerce en plus le piano et le chant. J'ai pris des cours dans mon plus jeune âge. J'écoute donc du classique, du folklorique mais aussi beaucoup de rock et d'electro. Parfois un peu de R&B, mais je déteste le rap. Malgré mon goût prononcé pour la grande cuisine raffinée ( pensez vous, un pâtissier ! ), je ne mange généralement que des choses que les grands cuisiniers nommeraient rustres et vulgaires : Des pizzas, des pâtes, des sodas... J'estime faire assez de cuisine dans la journée pour me payer des tas de fast-food comme ceci. De toute façon, ce n'est pas comme si j'avais des problèmes d'argent ! Une autre de mes passions ? Les jeux vidéos. Je crois que j'ai à peu près toutes les consoles, en partant de la NES jusqu'à la PS3. Mon salon est envahit de ma collection gigantesque, ce qui fait qu'il ne reste plus beaucoup de place pour circuler.
    Portrait physique :


Comme moi, mon physique est excentrique et sérieux. Ça vous donne tout de suite la couleur quand j'arrive au moins. Mes cheveux sont décidément très longs. Il m'arrive jusqu'au cuisse quand ils sont détachés. Vous vous en doutez, il m'a fallut patienter quelques années avant d'atteindre un tel résultat ! Mais cette taille démesurée n'est pas la seule particularité de ma coupe : j'ai teins mes cheveux en violet. Un violet pétard, unique en son genre. Il y a de cela 8 ans je crois ( très étrange caprice, je vous l'accorde ). Mes yeux, quand à eux, sont d'un bleu qui tire sur l'indigo. Ainsi donc, de loin on croirait voir " deux billes mauves, intensément brillantes ". Du moins, c'est ce que l'on m'a rapporté un jour. Et cette fois-ci, je ne suis strictement pour rien ! Je n'utilise aucune lentilles, tel ces adolescents qui se déguisent lors de grands événements. C'est une sorte de cadeau de la famille. Moi, j'appelle ça une mal-formation héréditaire. Ma peau est très pâle. Je ne m'en plains pas, sauf qu'on me demande depuis combien je n'ai pas vu M. Soleil. Moi, je trouve que ça donne une certaine classe pourtant ! Mon corps... Disons que je suis plutôt mince et élancé. J'ai de très longues jambes, qui me rendent étonnamment grand. Oui, pour un japonais, 1 m 86 est franchement immense ! Mon torse est fuselé, tout simplement parce que je m'adonne à des exercices de musculations quotidiens. Pas par frime ou parce que je veux séduire, simplement pour garder la forme. C'est aussi une espèce d'hygiène je trouve. Mon visage est plutôt ovale. J'ai un menton pointu ( même un peu trop à mon goût ! ), des lèvres fines et un nez bien placé. Mes mains sont grandes et fines. J'ai des doigts qui paraissent maladroit, mais pourtant c'est tout le contraire. Niveau style vestimentaire... Eh bien, là, c'est très diversifié ! En temps normal, quand je suis seul, je porte un jean ( souvent troué, je n'aime pas spécialement faire les magasins, et j'aime le côté " objet qui vous appartient depuis longtemps " ) avec un t-shirt assez grand. Bref, quand je suis en temps de pause, hors de question de m'habiller strictement. Mes cheveux sont donc lâchés ( et croyez moi, ça fait du bien, parce que garder un queue de cheval ou chignon toute la journée avec une coupe aussi longue - et donc lourde -, ça tire au bout d'un moment ). Pour mon boulot, comme je travaille dans une cuisine, je me vois contraint de porter des vêtements qui ne craignent rien. Donc je me vêts encore d'un jean, mais cette fois-ci impeccable et généralement slim, d'une chemise soit blanche, soit à fleur style " Hawaï ". Mon tablier blanc porte une inscription faite avec du fil à coudre rouge ( fabriqué pas des petites mains d'anges, il n'y a pas d'autre mots ! ). Il y est donc écrit " Rei, King of Kitchen ♪ ". Certains élèves se moquent de moi à cause de ça. Je les ignorent, ils ne savent pas la valeur de ce cadeau que m'a fait quelqu'un autrefois. Je me fais un chignon, sinon mes mèches tombent dans la préparation, et ce n'est franchement pas classe ! Quand je sors, il est hors de question que je porte autre chose qu'un smoking. Cravate bien ajusté, ensemble noir... Pour moi, c'est important d'avoir du chic. Encore une fois, ce n'est pas pour aguicher, mais parce que je veux montrer une belle image de moi. Ma voix... Elle est plutôt viril je crois. Du moins, quand je chante ( et j'adore chanter ! ), j'utilise le registre des basses. Mais quand je parle, ma voix monte souvent dans les aigus, du fait que je fais mon " joyeux luron ". Ma démarche est sûr et rythmé. Généralement, ni trop pressé, ni trop lente. Ce n'est donc pas elle qui fait les passants se retourner, quand je marche près d'eux. Apparemment, je suis quelqu'un de séduisant. Je dis " apparemment ", car je n'ai pas la prétention de me juger moi même. Je ne fais que remarquer les regards qui se posent sur moi... Lorsque Radjen prend possession de moi, je me transforme en un tigre de près de 1 m 50 de hauteur. Ma musculature est indéniablement puissante, mon pelage roux est soyeux, et mes rayures noires, impeccables. J'évite cependant de me retrouver dans cet état secondaire, car c'est dangereux.

    Relations :


[VOIR RELATIONSHIPS]

    Histoire, raison de l'arrivée sur Mahora :


De 0 à 7 ans

Honnêtement, je ne rappelle plus de cette partie de ma vie. Enfin si, par bref flash. Mais tout ce que je sais, c'est mon oncle qui me l'a appris et expliqué. Mon père était Américain. Il s'appelait Allan Smith, un nom franchement pas original. Grand business man, renommé mondial, bref, tout ce foutu blabla habituel. Un brun aux yeux marrons. Physique banal, presque même de traider ou de banquier mal luné, toujours en costard et la mine froide. Je le sais parce que j'ai quelques photos de famille, au fond d'un carton. Je ne les sors jamais, je n'en vois pas l'utilité. De toute façon, je n'aime pas ma famille. Ma mère était japonaise : Yumeko Murasaki, une jolie asiatique, petite en taille, cheveux de jais et yeux de la même couleur que les miens. Elle, elle était artiste. Actrice dans quelques téléfilms qui passe la journée au heures creuse. Toujours en déplacement tout les deux. Ne faisant rien pour que je les aimes, à part céder à tout mes caprices financiers. Je suis donc né un 15 Septembre, dans une clinique à Tôkyo. Tout le monde était au petit soin, motivés par le gros chèque que mon père avait laissé avant de partir pour un mois au Canada. Venu au monde dans les conditions les plus luxueuses qui soit. Contrairement à certain, je ne m'en vante pas. C'est même plutôt une honte pour moi, comme tout ce qui concerne mon entourage familial de cette époque. Mon premier mot " maman " à 5 mois, mes premiers pas à 1 an et deux jours. Sous le regard attendri de ma nourrice. Mes parents ? Absent, comme toujours. L'École Primaire, banal. Des bonnes notes, un bon comportement. Pas d'amis, je n'en voulais pas. Je passais mon temps à m'isoler. Et puis vint ce fameux jours... C'était une surprise, et ça l'a vraiment été. L'anniversaire de mes 7 ans, ils s'était concertés pour arriver en même temps chez nous. Mes parents avaient organisé une fête, rien que pour moi. Pour essayer de se faire pardonner de leurs interminables absence je suppose. Ils avaient même pris la voiture ensemble, et ça croyez-moi, c'était un exploit. Tout allait se dérouler merveilleusement bien. Mais le poids lourd qui ne s'était pas arrêté au feux rouge à réduit tout ces espoirs en fumée. J'ai appris que mes parents était mort à 00 h 01. Bizarrement, je n'ai pas pleuré. Après tout, j'allais passer du stade à " je les vois une heure par mois " à " je ne les voit plus du tout ". Peut être que j'étais insensible. Ou bien que je n'avais pas eu le temps d'aimer mes parents. A partir de ce jour, je fût sous la tutelle de mon oncle.

De 8 à 9 ans

Mon oncle, Koichi Murasaki, était un homme approchant la trentaine. Il était jeune, les cheveux court et noirs, yeux comme les miens. Il était jeune, un peu déçue de recevoir un marmot à éduquer sur les bras, mais il n'en était pas moins quelqu'un de généreux et d'exceptionnellement gentil. Il travaillait dans une pâtisserie, en temps qu'apprenti. Son temps libre, il le passait avec moi. Je pense qu'il m'aimait bien, et que même si c'était un peu dur de joindre les deux bouts, ma présence n'était pas pesante. On vivait seul, tout les deux, dans un appartement typiquement japonais à Kyoto. Ma chambre n'était pas très spacieuse, il y avait juste un futon et un kotatsu. Mais ça m'allait parfaitement. Dans ma nouvel école, il ne se passait rien. Les gens m'évitaient. Quelques insultes parfois aussi. Ça m'importait peu. Bref, la vie s'écoulait paisiblement dans le meilleur des mondes. Bien sûr, ça n'a pas duré. Le deuxième jour de Septembre, l'année de mes 8 ans. Je regardais un reportage à la télé. Un reportage sur les tigres. Ces animaux si bien sculptés, dessinés et graciles, qui ont pourtant une force considérable. Le documentaire expliquait leurs habitudes, tout en évoquant le fait qu'ils soit en voie de disparition. Je ne sais pas comment expliquer la sensation que j'ai ressenti à ce moment là. Une brûlure intense, envahissant tout le corps. Un mal être, une rage inconsidéré et bien trop grande pour qu'elle soit mienne. Je n'ai pas compris, j'ai cru que j'avais de la fièvre. Mais la haine qui était en moi me rongeait, sans que je sache pourquoi. Me croyant malade, j'ai décidé de me coucher et de me reposer, histoire de me sentir un peu mieux. Je ne fût pas dessus par le rêve qui m'attendait. C'était dans la jungle indienne. L'air était humide et chaud, c'était intenable. Je suivais le parcours d'un tigre. Le félin courait, haletait. Des ombres le suivait, des fusils à la main. Des braconniers sans aucun doute. Ils tiraient dans tous les sens, et impossible de leurs réchapper à part la fuite. Soudain, la vision d'horreur : la jungle s'arrêtait, laissant place à un immense ravin. Il ne fallait espérer sauter, c'était trop haut. Le parfum de la mort parvenait déjà à mes narines, et commençait à me faire trembler. Le tigre grogna, comme si il lâchait une injure, et se retourna vers ses adversaires. Je ne les voyaient pas correctement, mais ils était musclés puissamment, et drôlement bien armés. Dans un dernier élan de courage, la bête sauta sur les humains. Je me réveillait en sursaut. A coup sûr, le pauvre animal était mort.

- Le " pauvre animal " s'appelle Radjen, gamin d'humain...

A qui était cette voix ? Il n'y avait personne à cette heure-ci ! Je devenais cinglé. La mort de mes parents et ma solitude me montait à la tête. Ma haine revint au galop, mais cette fois ci contre moi-même. Incroyable.

- Bien sûr que non, idiot ! Le Tigre que tu as vu mourir, c'était moi. Je suis dans ta tête. Rends toi compte de la chance que tu as, repris l'étrange voix d'un air content et et sûr d'elle.

Cinglé, j'étais cinglé ! C'est bon. Je me levais et allait boire un grand verre d'eau. Apparemment, ce " Radjen " n'avait pas l'air content. Il grogna et sortit un " bien puisque tu le prends comme ça ". J'eu un hoquet de surprise. Une drôle de force envahissait mon corps, pareil à celle que j'avais ressenti quelques instants auparavant. Je me mis à quartes pattes, contre mon grès. Mon corps bougeait tout seul, je n'était plus maître de rien. Puis soudain, tout se dissipa. Il me semblait que je marchait comme un animal, et que ma taille n'était plus la même. Je voyais toujours mon appartement certes, mais je le voyais... Différemment. Impossible à expliquer. J'allais vers la salle de bain. Heureusement, la porte était ouverte. Je me mis soudain sur ce qui semblait être mon arrière, pour me rendre plus grand. J'avais devant moi la glace et mon reflet... Reflet qui n'était pas celui d'un petit garçon, mais d'un tigre, magnifique. Il remua la gueule :

- Ca te va comme preuve ?!

J'eu du mal à accepter ce que j'étais devenue au début. Ni plus ni moins qu'un mutant, condamné à partager son corps avec un autre. Je refusais de parler à Radjen, pendant plus de 3 mois. Puis, je dû de toute façon être contraint de céder, je n'avais pas le choix. Et en bon petit garçon, j'avais réfléchie à l'avantage d'avoir un animal avec soit. Je pouvais être plus fort si je le désirais. La suite de mon année scolaire se rythma par des entraînnement la nuit. Je le laissais prendre possession de moi par petit bout, n'allant jamais jusqu'à la transformation final. Ainsi, quand Koichi dormait, j'allais dans les rues, courant plus vite que n'importe qui, sentant une puissance dans mes muscles, incomparable. Je bondissais, de toit en toit. Le Tigre semblait aimait ça, et il rigolait parfois aux éclats lorsque je me rattrapais maladroitement. J'avais l'impression de vivre, pour la première fois de ma vie.

De 10 à 20 ans

Cette période de ma vie est très inintéressante. Le collège me paraissait ennuyeux. Mon corps qui commençait à changer, devenait musclé et presque parfait. J'étais sans doute le plus mature des garçons de ma classe, ce qui m'a valu bon nombre de lettre d'amour. Ne m'intéressant pas au follatrage, beaucoup plus à mes études et au perfectionnement de ma force, elles se sont vue essuyer un magnifique refus. A 15 ans, mon point de vue à commencer à changer. J'étais formé, j'avais mon corps d'adulte. Ma cohabitation avec Radjen était au point fort. J'étais plus ouvert, et, sans doute pour la première fois, bien dans ma peau. J'aidais mon oncle de temps en temps, qui avait réussi à monter sa propre pâtisserie. J'avais ma bande d'amis, des bonnes notes. Et, à 17 ans, ma première petite amie. Ça incluait mon premier baiser, ma première fois... Et ma première peine d'amour. Elle avait rompu, sous prétexte que j'étais " trop bien pour elle ". Je crois qu'un autre lui avait tapé dans l'oeil, surtout. Je n'ai pas beaucoup souffert, mais ça m'a fait un choque c'est clair. J'ai eu mon diplôme avec mention " bien ". Comme aucun métier ne m'intéressait particulièrement, je me suis mis à travailler à plein temps à la boutique de Koichi. J'avais de toute façon toujours eu un réelle talent pour la cuisine. Les affaires marchait bien, j'étais presque heureux. Mais, " elle " est venue chambouler ma paisibilité...

De 21 ans à 22 ans

C'était un beau matin de printemps. Les cerisiers étaient en fleur, et mon humeur était joyeuse. Je m'occupais de servir les clients aujourd'hui. Et c'est en plein milieu d'après-midi qu'elle est apparue pour la première fois. C'était une jeune fille qui, à première vue, avait 16 ans. Une blonde aux yeux bleues, c'est pour ça que je l'ai remarqué. J'ai cru que c'était une étrangère au début, mais pas du tout. Elle commanda un moelleux au chocolat, coeur caramel au beurre salé. Je lui ai donné, affichant un sourire. Elle était vraiment mignonne ! Après ça, je ne pensais plus la revoir. Elle est pourtant revenue une semaine après, demandant la même chose. Et encore la semaine d'après, et celle d'après, jusqu'à ce qu'elle vienne tout les jours. Je ne savais dire pourquoi, mais cette petite m'intriguais. Et, je ressentais une drôle de chose quand elle était près de moi... Un mercredi, je pris mon courage à de mains.

- Tu viens tout les jours ici mais je ne connais pas ton nom...

- Ah ! Heu... Je suis Haruna Yukihiro... J'ai 13 ans !

Elle paraissait tellement plus grande et mature ! Comme elle venait très souvent, on a commencer à devenir amis. Je sais, avec 8 ans d'écart, ça peut paraître idiot ou incroyable. Mais, quelque chose entre nous, d'inexplicable, existait. On était sur la même longueur d'onde, on rigolait pour les même chose. On partageait la même opinion. C'était comme si l'on était jumeau, comme si l'on était fait... L'un pour l'autre. Et je n'exagère pas. J'étais tomber amoureux d'Haruna. C'était mal. D'abord parce que Radjen pouvait prendre possession de moi d'un moment à l'autre, et que sa rage n'était pas contrôlable. Il pourrait la blesser. Et parce que j'étais adulte, et qu'elle était enfant. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher de croire que ce serait la chose la plus parfaite qui pouvait m'arriver. Et le pire, c'est que j'avais l'impression que c'était réciproque. Nos regards se croisait parfois, et exprimait une tendresse nouvelle pour moi. Je n'avais jamais reçu autant d'affection qu'avec elle. Et, contrairement à toute attente, c'est elle qui a fait le premier pas. Elle me proposa, de but en blanc ( non sans avoir le rouge aux joues ), de venir manger une pizza avec elle " un de ses quatres, quand t'auras le temps, c'est pas forcé ! ". Ça timidité me fit craqué, et m'arracha un sourire. Je lui donna bien évidemment mon accord.

Le rencard était un jeudi je crois. J'avais pour l'occasion, revêtu une chemise blanche élégante et un jean. J'étais stressé, et c'était idiot. Elle ne voulait qu'une sortie entre amis, pas vrai ? Quand elle apparut, je cru bien que j'allais fondre. Elle était vêtu d'un petit débardeur près du corps, d'un slim et de talons ( sans doute pour être un peu plus à ma taille ), très légèrement maquillé. Elle resplendissait, et des idées que je m'empressais de chasser me traversèrent l'esprit. Un simple rendez-vous amicale. Le repas se déroula merveilleusement bien. Normal, j'étais en sa compagnie. Le repas était délicieux aussi. Soirée parfaite. Toutes mes craintes se dissipait, j'étais sûr de moi. Et la suite fut... Wahou ! Époustouflante. On était sortie du restaurant. L'air était doux, et le vent inexistant. Elle m'interpella, prononçant mon prénom comme personne d'autre ne l'a jamais fait. Et là, ses lèvres ont touchés les miennes. Il y eu une explosion de sensation en moi, Radjen lui même était déconcentré. C'était doux, tendre. Magnifique, tout comme elle. Une fois fini ( à mon grand regret ), elle baissa la tête.

- Désolée... Écoute je... T'as compris je pense ! Je t'aime Rei, je t'ai toujours aimé. Mais... Enfin je sais que tu es adulte et que ça pose quand même un léger-gros problème...

Je rigolais. Ça lui avait torturé l'esprit ! Ma réponse fut un nouveau baiser.

- Tu n'as pas à t'en faire, Haru' ... Je te promets que tout ce passera bien, je te protègerais...

Foutue promesse. Même si je pensais ce que je disais, j'aurais mieux fait de ravaler mes paroles. Je n'ai pas pu la protéger comme il le fallait ! J'aurais du le voir venir...

De 22 ans à 28 ans

Notre relation dura un an. Seulement. C'est assez peu, certes, mais un an de pur bonheur. Mais, et ça pouvait se comprendre, ses parents quand il l'on découvert, ne l'on pas apprécier. J'ai du la quitté sous peine d'être juger pour détournement de mineur. Ironie du sort, je n'avais rien fait ( dans le sens sexuelle ) avec Haruna. Elle me le demandait parfois : je refusais, elle était encore bien jeune. Elle avait le temps pour ce genre de chose. Bref, je dû accepter l'inévitable, et la quitter. La plus grande souffrance de ma vie. Je n'ai pas envie de m'attarder la dessus, ce ne serait que remuer le couteau dans la plaie. J'avais reçu, il y avait fort longtemps une lettre pour une pension près du Japon. Un établissement pour les mutants. J'avais 15 ans je crois, et j'avais refusé poliment, préférant ma vie parmi les humains. Mais je devais partir loin de mon quotidien. Je dis adieu à mon oncle et le pris mes bagages pour aller à Mahora. Je fus dans un premier temps, engager en temps que pâtissier du Roi. 2 ans durant, j'étais fidèle au poste, me pliant en quatre pour satisfaire la cour, et assurer lors des immenses banquet. Mais ce train-train infernal finit vite par me lasser. Je quittais les cuisines impérial pour m'installer à un post plus tranquille, professeur de cuisine à la pension. J'avais plus de contact, plus de temps libre, et j'aimais les adolescents. Ça fait 3 ans que j'enseigne ici. Et, je m'y plais. Même si il manque quelque chose à ma vie...


--Pouvoir du Personnage

    Description du pouvoir :

Vous connaissez les loups garous ? Vous connaissez Docteur Jekyl et Mister Hide ? Bon, eh bien je suis un mixte des deux. Il y 20 ans, un esprit de tigre à prit possession de mon corps. Il s'appelle Radjen. Il est indien, et à été tué au combat. Une très vielle légende indienne dit que l'âme d'un tigre mort vaillamment à le droit de vivre une deuxième fois, sous forme humaine. Pas de bol, il s'est réincarné en moi. La cohabitation est parfois un peu mitigé, mais dans l'ensemble, on s'entend bien. Quand il prend le contrôle, ma force physique augmente de façon considérable. Il m'arrive même parfois, dans des cas extrême, de me retrouver transformer en tigre, tout bonnement. Cela implique tout de même une colère très intense.

○ Classe : Animorphe
○ Atouts : Une force physique considérable
○ Faiblesses : Je ne suis plus maître de moi même, et ça à une durée déterminé.
○ Alignement : ZERO

    Stats et Techniques :

Type : FEU / Anomalies : SILENCE CHARME / Force : 85 / Défense : 60 / Magie : 0 / Résistance : 50 / Vitalité : 85 / Dextérité : 20 / Dommages physiques : 660-740 / Dommages magiques : 0-0 / Défense physique : 420 / Défense magique : 200 / Points de vie : 7225
Spoiler:
 


--Autres


Vous avez carte blanche. Précisez des choses que vous n'avez pas dit, faites nous partager le thème musical de votre personnages, d'autre détails comme sa voix, ect... TOUT absolument TOUT du moment que cela concerne votre personnage. Si vous n'utilisez pas cette section, merci de la supprimer.

--Hors-Jeu ; Personnel
    Parlez-moi de vous ! :
3ème compte d'Ayumi... Alors grosse flemme de me représenter xD !

○ Que pensez-vous du forum ? : <3
○ Comment avez-vous connu le forum ? : Ha.

○ Si je vous dis "Code de présentation"... ? : [CODE BON] Ayu' *^*
Revenir en haut Aller en bas
Saki Takahashi

avatar

○ Messages : 24
○ Localisation : Dans ma boutique ou dans mon onsen... Sauf le mardi où je terrorrise les élèves de Mahora pendant mon cours d'Étude des Démons !
○ Emploi/loisirs : Je tiens cette charmante boutique de potionologie, &quot;Chez Karakasa-sobo&quot;. Et les jours de fermeture, je fais cours à la Pension !
○ Situation amoureuse : Je n'ai ni l'âge ni le corps nécessaire pour celà, mon chou...

Carte d'Identité
Classe: Ongumi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 20:23

Ayuuuu <3 La crétion de ce compte révèlerait-elle un meilleur état d'esprit ? iwi *s'inquiète comme le ferait une mère poule u°u*

Mais, mais ! C'est le TIGROUNET D'AMÛÛÛÛR DE SAKI ! 8D Si jamais je te coince dans un RP, ça va être marrant je sent <3 Saki va absolument vouloir traiter Radjen comme un tigre femelle et lui mettre des fleurs dans les oreilles *_*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emonalis.forumactif.org
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 26
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande &quot; Ice Cat &quot; .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 20:34

Je crains que c'est la baisse de moral qui m'a fait recréer Rei justement. Mauvaise pioche Samy x3 !

Mais why not pour le rp =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 27
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 20:36

Ayumi ! Bienvenue mon amûr 8D !

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Yasu-ki Nihichimaru

avatar

Masculin ○ Messages : 140
○ Age : 32
○ Localisation : 1-14-11 hakka, Den Rei Occidental, Mahora.
○ Emploi/loisirs : Je suis le chanteur du groupe YOMI's dawn.
○ Situation amoureuse : Je vous donne mon numéro de téléphone volontier, pour faire de plus amples connaissances. ;D

Carte d'Identité
Classe: Einherjar
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 20:40

    Ayu, ton perso est... Un beau gosse. o__o xD

---------------------------------------------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 27
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 20:45

C'est Gakupo de Vocaloid mais Kaito ceylebien /o/

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rei Murasaki   Mar 9 Nov - 21:12

Oui il est beau <3

Bienvenue Ayu (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rei Murasaki   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rei Murasaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» News de Murasaki Suishou
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» [Vivarium Shiokura] Car il suffis d'un reptile [PV: Mio Shiokura & Murasaki Kuroichi]
» Présentation sayuu Murasaki
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Présentations validées-
Sauter vers: