AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sven Karlsson [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sven Karlsson [Fini]   Sam 23 Oct - 21:34


Sven Karlsson

« Rien de bien intéressant, quoi... »





Feat Leonardo de Fire Emblem et autres blondinets.

Fiche d'identité


○ Nom : Sven Karlsson
○ Âge : 17 ans, 13 Février 1993
○ Sexe : Homme
○ Orientation Sexuelle : Hétéro', aux dernières nouvelles
○ Statut : Etudiant
○ Classe : Prince
○ Nationalité : Suédoise


--Description du Personnage

    Portrait moral :


Sven est quelqu'un de plutôt charismatique, sans même le vouloir. Il a une petite aura de mystère qui le suit partout - après tout, il ne passe pas son temps à raconter sa vie – et ça plait, bien que ce ne soit pas totalement mérité et encore moins voulu. En effet, il donnerait beaucoup pour devenir transparent, qu'on l'oublie ou qu'on ne le remarque pas, sans y parvenir.
Il n'est pas vilain, et il dégage dans chacun de ses gestes une douceur sereine, dans chacun de ses regards une délicatesse bienveillante. Très calme, Sven est un jeune homme réservé, presque effacé, silencieux et attentif : il parle peu et écoute beaucoup, laissant traîner ses oreilles puis gardant pour lui ce qu'il apprend. C'est sûr qu'il est peu bavard, n'importe qui pourrait le vous affirmer... Bien qu'il soit souvent au milieu d'autres personnes, appréciant la compagnie d'autrui, il ne parle quasiment jamais et répugne à donner son avis. Trop persuadé qu'il vaut mieux qu'il ne parle pas, qu'il n'expose pas ses idées, qu'il ne montre pas aux autres comme il est... méprisable.
Car Sven se considère comme un monstre qui n'aurait pas dû naître. C'est exactement cela. Il se hait avec une férocité et une violence qui en surprendrait plus d'un : il fait le mal partout où il passe, il n'est jamais à la hauteur... Et par dessus le marché, il se transforme en monstre couvert de plumes. Il prend cela comme une véritable malédiction. Si il ne parle pas, c'est pour cela : personne ne mérite d'entendre sa voix, pas vrai ? Il est incapable de se confier à quiconque. Ce serait un signe de faiblesse, de médiocrité... Encore un.
C'est pour cela que le jeune homme est devenu ce qu'il est : un être blasé, totalement amer et pessimiste au dernier degré. Il voit toujours les choses du mauvais côté ; un bref moment de bonheur, il le sait, se finira par une cruelle déception. Particulièrement défaitiste, il voit la vie de façon très négative, et en est conscient... Et ce n'est qu'une raison comme une autre pour s'en vouloir.

Malgré ce qu'il en pense, ses rares connaissances peuvent affirmer qu'il n'a pas grand chose à se reprocher. Toujours souriant, amical et ouvert à tous, c'est quelqu'un de plutôt attachant qui n'a pas trop de mal à se faire des amis, bien qu'il soit un peu introverti. Plein de tact et diplomate jusqu'au dernier degré, chacun de ses mots est pesé avec soin. Particulièrement galant, c'est quelqu'un de romantique, voire même d'un peu fleur bleue. En effet, loin d'être dirigé par ses hormones comme la plupart des adolescents de son âge, il a une vision parfois un peu dépassée de l'amour, très aimant et délicat, toujours aux petits soins pour ceux qu'il apprécie, que ce soit de simples amis ou plus. Du genre à offrir un bouquet de 52 roses rouges à l'élue de son cœur et agrémenter le tout d'un petit poème coulant de mièvrerie, si vous voyez ce que je veux dire... Et il a tendance à s'enticher très vite des gens, donnant rapidement sa confiance et son amitié. Néanmoins, il n'est pas très démonstratif : il répugne à étaler ses sentiments face à un public. Il n'aime pas se faire remarquer, vous l'aurez compris, et a une grande maîtrise de lui.
Mais surtout, Sven est quelqu'un de sensible et rêveur que tout et rien parvient à distraire. En cour, il n'écoute pas : il rêvasse, absent, à des kilomètres de là. On n'explique plus ses résultats médiocres dans quasiment toutes les matières... Pas qu'il ne soit pas intelligent, loin de là : il n'est juste pas très studieux. Au delà de ça, il est incapable de se montrer courageux, fuyant les ennuis et les problèmes, même si cette attitude le dégoûte à un point difficile à imaginer. Jaloux et rancunier, même si il tente tant bien que mal d'étouffer ces défaut sous une couche d'hypocrisie, il ne peut s'empêcher de se compliquer la vie, voyant dans chaque geste un signe qu'on le rejette, ce qui est certes la pire chose qui pourrait lui arriver. Ses colères sont rares, mais impressionnantes en cela : il peut devenir alors agressif et emporté, sans parvenir à retenir sa frustration. Perfectionniste, un peu maniaque sur les bords, il en attend toujours un peu trop de lui même... alors qu'il est capable de tout excuser chez les autres.

Comme dit précédemment, Sven est plutôt médiocre lorsqu'il s'agit des études qu'il ne parvient pas à prendre au sérieux. L'unique véritable exception concerne les langues, dont il est un amoureux fidèle et qu'il apprend et manie avec une facilité déconcertante. Pour vous donner idée, il parle cinq langues couramment, et parvient à se faire comprendre dans trois de plus... Ceci est en parti dû à la voracité avec laquelle il dévore n'importe quel bouquin, peu importe la langue utilisée. En effet, il apprécie beaucoup la lecture et peut y passer un temps considérable sans se lasser. Il a pour cela la mauvaise habitude de se percher dans les coins les plus improbables pour bouquiner, le plus souvent en altitude. Rien ne serait plus agréable, pour lui, qu'une jolie journée à lire un roman après avoir escaladé un arbre dans un coin. Bien entendu, il apprécie passer ces jolies journées avec ses quelques amis... Il apprécie également la musique, d'un peu tout les genres. Il joue par ailleurs du piano depuis ses six ans, et il maîtrise donc plutôt bien l'instrument. D'ailleurs, plutôt dextre de nature, il vise pas trop mal avec un arc, unique activité qu'il ait jamais exercé de sa vie. C'est l'unique arme qu'il maîtrise, d'ailleurs, manquant de toute façon bien trop de force pour quoi que ce soit d'autre...
En général, Sven est quelqu'un d'assez facile à vivre qui supporte tout, mange de tout, ne cause pas de problèmes, n'est pas trop bordélique... Mais il a bien deux, trois petites manies, et certaines choses qu'il ne supporte pas. Par exemple, il n'aime pas la télévision. Oui, il est bien terrien. Mais c'est ainsi, il trouve que les programmes proposés sont d'une stupidité inquiétante, un ramassis d'imbécilités qu'il ne supporte pas de voir. La seconde chose qu'il ne pourra jamais supporter, c'est le bruit. Gare au voisin bruyant, car c'est la seule raison pour laquelle il viendrait frapper à sa porte pour laisser exploser son irritation... et il est loin d'être colérique.
Précisons également qu'il apprécie tout ce qui est très épicé, au niveau culinaire. D'ailleurs, il a des habitudes un peu particulières à ce sujet : en effet, il ne mange jamais aux heures prévues pour cela... Ne vous étonnez pas si il décide de déjeuner à quatre heures de l'après midi.


    Portrait physique :


Sven correspond parfaitement à la rumeur qui veut que les Princes partagent tous une certaine beauté. Bien entendu, la perfection n'existe pas, et il est loin de l'être, mais il a un certain charme dont il se serait bien passé. Oh, il n'a rien du corps parfait de l'athlète. Bien au contraire, il n'est pas très musclé, mais il est grand et fin, bien proportionné. Il a une démarche lente, calme, aussi tranquille que ses gestes. On ne le verra jamais gesticuler et courir dans un couloir... Il aurait trop peur de se faire remarquer. Ses attitudes, ses paroles sont tournées vers le même objectif : toujours égal à lui même, il a une voix grave et douce, chaleureuse. Jamais de grand éclat de voix, jamais de gros rire disgracieux ou de hennissement aiguë de cheval : il est élégant et maîtrisé jusqu'au bout, se contentant d'une demi sourire pour exprimer tout son amusement. A le voir ainsi, il a l'air assez sûr de lui, bien que rien ne soit plus faux, à cause des son attitude assez décontractée mais toujours très discrète.

Sven a également le profil typique du suédois normal. Cheveux blonds, yeux bleus, peau pâle. Mais au delà de ces traits communs à la majeure partie des scandinaves, il se démarque par de petits détails, petites choses qui le rendent unique au milieu de la masse de têtes blondes.
Parlons de la dite tête blonde. Il porte ses cheveux coupés mi-longs, au niveau des épaules. D'un blond oscillant entre le blond vénitien et le blond foncé, ils sont extrêmement fins, s'accrochant à tout et n'importe quoi, et extrêmement secs par la même occasion. Les mauvais jours, on dirait même qu'il s'est collé de la paille sur le crâne, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas vraiment du meilleur effet... Bien qu'ils soient le plus souvent coiffés avec soin (On est maniaque ou on ne l'est pas), il ne sait pas trop que faire de sa chevelure et le plus souvent, l'effet est un peu... surprenant. Quelques mèches plus courtes, dernières traces de la frange qu'il portait plus jeune, se rependent librement sur son front ou devant ses yeux, malgré tout ses efforts pour s'en débarrasser.
Derrière ces touffes blondes mal organisées se cache un visage pâle et allongé, assez agréable à regarder. Doté d'un menton trop fin, trop pointu à son goût, il a un air un peu androgyne par la délicatesse de ses traits. Ses pommettes saillantes et ses joues un peu creuses contribuent à lui donner un petit air fragile, notamment couplées avec son nez fin et droit et ses lèvres longues. Bref, un visage assez plaisant, mais loin d'être exceptionnel.
En vérité, ce qui sors vraiment de l'ordinaire, ce sont ses yeux. Couronnés de longs cils noirs, foncés malgré la blondeur de sa chevelure, ils sont la seule caractéristique dont la plupart des gens se souviennent à son propos. Grands, sans être globuleux, longs et légèrement en amande, ils sont d'une indescriptible couleur bleue. Selon la lumière ou ses humeurs, il passent du bleu foncé, couleur des mers froides et sauvages de sa contrée natale, jusqu'à l'azur tendre, pâle et lumineux, des journées d'automnes. Il a beau avoir un visage très expressif, ses yeux ne transmettent aucune émotion, et c'est pour cela qu'ils semblent si étranges.

Finalement, on ne peut pas dire qu'il fasse de folies au niveau vestimentaire non plus. Son uniforme est toujours impeccable, parfaitement arrangé, boutonné, serré... Malgré la visible importance qu'il donne à la perfection du dit uniforme, il le porte néanmoins avec assez de naturel. En dehors de l'établissement, il se permet un style à peine plus détendu. Sa préférence va aux chemises, mais les manches retroussées, le premier bouton ouvert... Il est certes nettement moins exigeant avec lui même, mais on ne le verra jamais en short à fleurs et tee-shirt à imprimé léopard. Bref, il n'a pas de style vestimentaire hors du commun, se contentant du bon vieux jean ou pantalon quelconque lorsqu'il peut choisir. Ses couleurs préférées, elles, sont plutôt dans les tons froid : vert, bleu, gris, blanc et noir...

Ah, vous voulez que je continue ? Je sais ce à quoi vous pensez. La forme haïe, celle qui révèle toute sa « monstruosité ». Oh, certes, les changements ne sont pas si importants, mais ils valent la peine d'être cités...
Lors de ces transformations, Sven ne perd pas sa beauté à proprement parler, mais il n'est pas vraiment... humain. Vaguement humanoïde, à la rigueur... Déjà, tout son corps à l'exception du visage se couvre de plumes. Les dernières se répandent sur son cou et sa nuque, irrégulièrement. De longues plumes couleurs de feu, oranges et jaunes, rouges aux extrémités, chatoyant au soleil comme des flammes minuscules. Mais là n'est pas le seul changement. Il n'y a qu'à voir son allure : il paraît plus maigre, plus voûté. Ses doigts prennent l'allure de serres, avec des doigts naturellement recourbés. Et il a, au niveau des omoplates, des moignons d'ailes. Il n'a jamais eut d'ailes, à vrai dire, mais ces protubérances qui saillent de son dos, bosses hideuses, ressemblent beaucoup à la base d'ailes qui auraient été arrachées... Oh, ce n'est pas laid à proprement parler. Lui même trouve ça abominable, et pour cause, ça a un côté inhumain, un côté monstrueux de harpie qui plait rarement... Heureusement, il est rare qu'il prenne cette forme. Non seulement à cause de la douleur qu'elle lui cause, mais aussi par pur dégoût... Bien qu'il ne puisse pas toujours l'éviter.


    Histoire, raison de l'arrivée sur Mahora :


Adna Lindgren était une jeune femme fine et gracieuse, à la grâce candide et innocente des jeunes enfants. Elle n'avait jamais perdu sa joie de vivre et c'est ce qui la rendait jolie. Pas belle, non. Elle avait un visage quelconque, des yeux délavés sans charme et était ridiculement petite, mais elle attirait les yeux, rien que par la façon dont elle trottinait dans les rues, un sourire au lèvres.
Christian Karlsson, lui, était un grand bonhomme adroit, qui parvenait à des merveilles avec ses grandes paluches, mais doté de goûts vestimentaires douteux et d'une timidité maladive. Il avait raté ses études, manquait singulièrement de caractère et n'était qu'un homme qu'un autre parmi toute la population suédoise de ce siècle. Mais il avait cette gentillesse touchante que peu partagent, et ce sourire qui illuminait son visage quand il était heureux. C'était là son unique charme.
Ces deux là se rencontrèrent par hasard, fils d'amis de cousins de parents au troisième degré. Ils vécurent ensemble trois ans, dont un de mariage. Puis il mirent au monde un monstre.

Le monstre, c'est lui. Oh, certes, quand il n'était qu'un bébé, un paquet de chair rose et fripée, bavant, braillant et dormant, il ressemblait à tous les gosses du monde. Il fit la joie de ses parents, qui mettaient en lui tout leurs espoirs et leur amour. Ainsi, pour ses premières années, Sven eut la chance d'être choyé, adoré par une famille unie, ce qui malheureusement ne devait pas durer.
Il n'avait que cinq ans quand le drame arriva. Si petit qu'il ne pouvait certes pas comprendre tout ce qu'il faisait, toutes les implications de ses actes. Au bout milieu de la nuit, il avait été réveillé par un cauchemar. Sa chambre, immensément vide et remplies d'ombres menaçantes, lui avait alors paru comme le coin de tout les dangers, et sentant son courage fondre comme neige au soleil, il avait décidé de rejoindre sa maman, dormir avec elle pour se rassurer. Il n'avait que cinq ans...
Il s'était précipité dans la chambre voisine, où ses parents dormaient paisiblement. Si paisibles, d'ailleurs, qu'ils l'avaient instantanément calmé. Sa mère, tout particulièrement, suintait la tranquillité et la tendresse, comme toujours. Face à son visage endormi, il avait ressenti quelque chose de tout nouveau, une envie étrange sur laquelle il était incapable de mettre un nom. Mais à défaut de mettre un nom, il savait parfaitement, instinctivement, comment faire pour la calmer.
Ce fut sa première transformation. Il ne s'attendait pas du tout au résultat. Oh, si il avait su !... Mais il était comme un enfant jouant avec le feu, se brûlant et en gardant à jamais la cicatrice. Cette transformation, qu'il fit au hasard, maladroitement, lui causa une douleur à laquelle il ne s'attendait pas. Si il avait su comment faire, si à ce moment là il avait possédé encore tous ses esprits, il aurait peut être trouvé le moyen d'arrêter le processus. Mais tout ce dont il fut capable, ce fut de hurler jusqu'à s'en déchirer la gorge.
Bien entendu, il réveilla ainsi ses parents. Sa mère, tout d'abord. Tirée du sommeil par un cri assourdissant, la première chose qu'elle vit fut une petite silhouette fragile ramassée en boule au pied de son lit. Son fils, crû-t-elle d'abord. Un monstre, comprit-elle enfin lorsqu'elle vit ses mains crochues, ces bras couverts de plumes, ce visage ravagé par la souffrance. Elle hurla à son tour, sans comprendre ce qu'il se passait. Son mari fut plus calme, tout simplement car il était lui même mutant. Mais peu importe comment il agit : à partir de son jour là, son calvaire commença.

Au début, Adna refusa juste de l'approcher. Elle comprit parfaitement ce qu'il était, ce qu'il représentait, lorsqu'on le lui expliqua. Mais aussi rassurant que se voulait son mari, elle ne supportait pas l'idée d'avoir mis au monde un être qui pouvait être aussi... inhumain. Elle avait toujours été superstitieuse et extrêmement craintive, après tout... Elle se refusait à le voir et à s'en occuper, bornée et colérique. Les disputes entre ses parents naquirent de là et allèrent en s'aggravant au fur et à mesure que le temps passait, par sa faute. Il était la cause principale de leur désaccord. Elle le blâmait, le critiquait, le repoussait, alors qu'il essayait tant bien que mal de le défendre. Les disputes, toujours plus graves, n'évitèrent pas la violence. Une violence que le petit garçon qu'il était n'allait jamais oublier.
Sven ne comprenait pas le comportement de sa mère. Il se dit que c'était de sa faute, qu'il avait fait quelque chose de mal, ce soir là. Que cette forme détestée, il ne devait jamais la reprendre. Autour de cette capacité naquit un complexe puissant. En effet, si aujourd'hui il porte un tel dégout pour sa nature, c'est à cause de sa mère. Après tout, il l'avait adoré, et si à présent elle le haïssait, c'est qu'il devait être haïssable de toute façon. C'était bien lui, et non elle, qui était en faute. Cette pensée, bien qu'elle ait changé de forme, subsiste encore quelque part au fond de lui.
Ces crises, ces hurlements incessants durèrent un an. Alors que le divorce devenait peu à peu certitude, Christian accepta un travail à l'étranger, espérant ainsi calmer la tension dans la famille. Sa tentative fonctionna, du moins au début : Adna retrouva une occupation plus importante que se disputer avec son mari ou éviter son fils, et se plongea corps et âme dans la préparatifs du déménagement. Il avait sept ans depuis peu lorsqu'ils firent le long voyage pour le Japon, leur destination.
Ce fut un voyage mémorable dans le sens où il fut à la fois long, fatiguant et incroyablement reposant. Bien qu'il ne le sache pas, ces quelques heures furent la dernière trêve entre lui et sa mère, la dernière période de paix avant bien longtemps.

Il avait beau espérer, Christian se trompait sur toute la ligne. D'une certaine façon, ce nouveau pays qu'une nouvelle raison, une nouvelle façon de recommencer à être odieuse. Si le début fut plutôt tranquille, le temps que Adna prenne ses repères dans ce nouvel environnement, il ne lui fallut que quelques semaines pour retrouver sa hargne. Elle cessa d'éviter son fils comme la peste. Au contraire, rien ne lui faisait plus plaisir qu'étaler sa méchanceté, lui reprochant chaque geste de travers, chaque imperfection. Christian ne s'interposait plus, faisait comme si il n'y avait rien d'anormal aux remontrances incessantes de sa femme. Sven supportait. Il n'avait pas trop le choix, d'un autre côté. Elle n'en venait jamais à la violence, heureusement, car il sait bien qu'il aurait été incapable de se défendre contre sa propre mère... et que personne ne le ferait pour lui.
Son arrivée au Japon coïncida également avec ce qui allait le poursuivre toute sa vie, à savoir la Faim. C'était bien ce qui s'y s'apparentait le plus, même si ce n'était pas exactement pareil... C'était une envie, plus ou moins forte, qui le prenait sans prévenir aux moments les plus divers. Bien qu'il ne sache comment la nommer, il sait très bien ce qu'elle représentait : sa hantise. Ce qui avait fait de sa vie un enfer. A partir du moment où il ressentit cette Faim, il fut difficile pour lui se résister à la tentation. Franchement, si vous n'aviez pas mangé depuis deux jours et que là, miraculeusement, vous vous trouviez face à votre plat préféré, comment réagiriez vous ?
Comme tous les gamins de son âge, il était bien entendu scolarisé, de façon parfaitement normale. A cette époque, il avait encore des notes correctes, d'ailleurs... Il avait également quelques amis. Parmi eux, une jeune fille avec qui il s'entendait parfaitement et dont il s'était entiché avec une force et une violence presque effrayante. Il n'avait que douze petites années, et ce n'était sans doute qu'une brève amourette de passage, mais ça ne l'empêcha pas d'éprouver une passion surprenante de la part d'un simple gamin envers la dite jeune fille. Elle s'appelait Kaori.
Il avait longtemps repoussé le moment de l'inviter à passer chez lui, ne serait-ce qu'un instant. Il craignait bien trop la réaction de sa mère. Néanmoins, lorsqu'il s'y risqua, il fut surpris par la douceur de génitrice. Au moins avait-elle la courtoisie nécessaire pour ne pas insulter son fils face à la jeune fille et elle l'appréciait même un peu. Par la suite, elle vint souvent chez lui, plus sœur que simple amie.
C'est l'un de ces après midi où elle était venue que cela arriva. Ça devait arriver un jour, après tout...

C'était l'été et il faisait une chaleur épouvantable. Comme d'habitude, Kaori était venue passer l'après midi chez son ami. Alors que le soleil commençait à décliner, Sven s'était éclipsé deux minutes chercher des boissons, et lorsqu'il était revenu, il avait trouvé son amie endormie, ce qui n'est guère surprenant. Vous savez bien que la chaleur engourdi, n'est ce pas ? Avec en plus la fatigue d'une courte nuit, elle n'avait pas résisté à somnoler durant son absence.
Pour Sven, cela revenait à offrir son plat favori à un affamé. Sa Faim, à cet instant, était au delà de tout ce qu'il avait jamais ressenti auparavant et il ne pu résister à la tentation. Il s'était transformé sans même vraiment le vouloir, malgré la douleur et le dégoût que cela lui inspirait, et il s'était... nourri, littéralement. Combien de temps ? C'est dur à dire. Il était parfaitement conscient de ce qu'il faisait, juste incapable de s'arrêter. Ce qui le tira de là fut sa mère, débarquée à l'improviste en voyant que le soir tombait et que la jeune fille était encore là. Ce fut elle qui réveilla également Kaori. Et de là, le calvaire se transforma en véritable enfer.
Kaori avait fui la maison comme si il était porteur de peste, effrayée à la fois par ce qu'était cet ami si cher et également horrifiée par ce qu'il avait fait. Ce fut à partir de cet instant là que Adna chercha tous les moyens de ce débarrasser de ce fils. Elle l'envoya tout d'abord dans un internat à l'autre bout du Japon, où il ne resta que quelques mois avant de craquer à nouveau, et quelques semaines de plus avant qu'on ne remarque qu'il était un « mutant ». Forcé de revenir dans le cocon familial, il reprit une scolarité « normale », mais évitant les autres gamins de son âge, ne parlant jamais, voyant juste ses notes tomber en chute libre – ce qui l'indifférait royalement.
C'est là que son père prit enfin la décision de l'éloigner dans un coin où il serait à peu près accepté, à savoir l'île où il avait lui même passé le plus gros de ses études. On pourrait se demander pourquoi il ne s'y était pas pris plus tôt. Ça s'explique par sa répugnance à voir son fils partir loin et sans grandes chances de retour rapide, mais également par les mauvais souvenirs qu'il gardait de l'île... Que l'on ne détaillera pas, car après tout, ce n'est pas son histoire que nous contons.

Il avait donc quinze ans lorsqu'il arriva à Mahora, mais cela ne changea guère ses habitudes : il fuyait les autres élèves, n'écoutait pas, ne faisait rien. Il attendait simplement que le temps passe. Près d'un an après son arrivée, il apprit la mort de bien aimée mère, d'un accident de voiture assez douteux. Selon les témoins, la voiture d'Adna se serait jetée sur le chemin du gros 4X4 bleu... Mais qui sait ? Il partit de Mahora pour les funérailles, plus heureux que triste. C'est par ailleurs après cet épisode qu'il se permit enfin de se détendre, de s'ouvrir aux autres comme il se l'était refusé auparavant. D'un côté, la disparition de sa mère fut une véritable libération, dans tous les sens du terme.
Mais il ne put s'empêcher de se reprocher le soulagement avec lequel il accueillit sa mort.
Et depuis, voilà où il en est, élève parmi tant d'autres...

--Pouvoir du Personnage

    Description du pouvoir :


Bien entendu, comme chaque Prince qui se respecte, il est doté de quelques dons une fois transformé. A savoir une maîtrise du feu non négligeable, mais également la possibilité de ressusciter et la capacité plus effrayante du vol du bonheur. Cette dernière, qu'il craint et ne comprend pas le moins du monde, s'enclenche à petite doses dès qu'il est transformé et a pour conséquence sur son entourage un abattement constant, de la malchance... C'est néanmoins beaucoup plus fort lorsqu'il se manifeste sur un cobaye endormi : ainsi, il dévore allègrement rêves, enthousiasme, joie, amour, tout ce qu'il y a de plus positif chez quelqu'un, et le dépouille totalement de ses émotions les plus fortes et les plus positives. Nul doute que si il dévorait ce bonheur d'une même personne un grand nombre de fois et trop longuement, il finirait pas créer un être dépressif, aigri, parfaitement insensible et inhumain, d'une certaine façon, car quasiment incapable de ressentir joie et amitié. Ce « vol » lui apporte, à lui, un contentement indéniable, d'où la « Faim » qu'il ressent à chaque instant.
En plus de cela, il a également une autre capacité, relativement inutile. En effet, il a également le pouvoir de s'infiltrer dans les rêves d'un autre et de le modifier, voire même de le prolonger ou l'arrêter. Il peut l'utiliser sans transformation, mais cela lui demandera des efforts douloureux et ne fonctionnera que partiellement. De plus, lorsqu'il s'essaye à ce pouvoir mal maîtrisé, il perd toute conscience de ce qui l'entoure, laissant son enveloppe corporelle complètement vide. C'est déjà arrivé qu'il perde contrôle de son corps et se transforme par pur réflexe pendant des travaux dans les rêves d'un autre. En effet, cela lui facilité grandement la vie... mais enclenche automatiquement ses autres « dons », ce qui n'est guère plus enviable. Il évite donc d'utiliser ce pouvoir.

○ Classe : Prince
○ Atouts : Une fois transformé, il se débrouille assez bien au niveau magie et il est relativement rapide. Il a assez d'imagination et est plutôt rusé.
○ Faiblesses : Sven n'aime pas combattre. Ainsi, il est déjà particulièrement inexpérimenté, mais en plus, il ressent toujours des scrupules à blesser quelqu'un. Étant également peu courageux, il se jettera rarement totalement dans la bataille. Il manque singulièrement de force et encaisse mal les coups reçus. De plus, le moment où il est le plus utile est une fois transformé, mais il répugne à prendre cette forme et ne le fera qu'en dernier recours.
○ Alignement : Shiro

    Stats et Techniques :

Type : FEU Anomalies : Poison/Décadence/Inversion
Force : 10 Défense : 25 Magie : 75 Résistance : 50 Vitalité : 60 Dextérité : 80 DMGP : 20-30 DMGM : 395-470 DEFP : 70 DEFM : 200 PV : 3600

Spoiler:
 


--Hors-Jeu ; Personnel
    Parlez-moi de vous ! :
Bon, que dire... Je m'appelle Héloïse, mais je préfère encore Mira, mon pseudo passe partout. J'aime les jeux vidéos (RPG, surtout), les bouquins (fantasy, surtout), la musique classique (Je voue un culte à Chopin...Si, si.), les mythologies en général (petite préférence pour la nordique), écrire (pas très bien), dessiner (pas bien du tout), massacrer quelques compositions sur mon vieux piano agonisant (encore plus mal), les chaussettes bariolées, les chauve-souris, rats, araignées et autres animaux mal aimés... En fait, je pourrais continuer longtemps comme ça...

○ Que pensez-vous du forum ? : Coup de cœur =) Ça faisait longtemps que je n'était plus inscrite sur un RPG, mais là, ça fait des semaines que je tournais autour et j'ai pas pu m'en empêcher.
○ Comment avez-vous connu le forum ? :Je viens de Google =D *ZBAF* Bon, en fait, je suis tombée dessus totalement par hasard. Vraiment. En faisant une faute de frappe, en fait. Je cherchais « édredon » (Ne me demandez pas pourquoi), et comme je vais toujours un peu trop vite, ça a donné « édeon ». Et hop, je suis tombée sur le forum ! Voilà pour la petite histoire xD

○ Si je vous dis "Code de présentation"... ? : Code bon ! [Emiri]


Dernière édition par Sven Karlsson le Lun 22 Nov - 15:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Sam 13 Nov - 15:33

Oulà désolée j'avais complètement zappé ta fiche, je suis aveugle, excuse moi, t'aurais du me prévenir par mp xD
Bon bah je vais te laisser la finir, en attendant Emiri va aller valider le code j'imagine :o Après je m'en occuperais.

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Sam 13 Nov - 15:46

Code bon, Personnellement j'ai parcouru ta fiche en début de journée et malgré les points non terminés elle me semble à peu près en règle...

Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 26
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande " Ice Cat " .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Ven 19 Nov - 15:03

Alors Sven, où est-ce que ton histoire en est :3 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Dim 21 Nov - 14:41

J'ai bientôt fini =3 Je devrais poster la version complète et finale pendant la semaine... Mercredi ou jeudi, sans doute, j'aurais fini, voire avant si je trouve le temps d'avancer.

Iku > J'aurais fini par prévenir, de toute façon, si on m'avait vraiment oublié What a Face


EDIT : Je retire ce que j'ai dit, j'ai eut une grosse poussée de motivation à l'instant ^^ Donc voilà, j'ai fini, même si j'avoue que l'histoire est quelque peu bâclée...
Revenir en haut Aller en bas
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Dim 21 Nov - 15:24

Avant de tout lire, je vais juste te demander de "délister" les paragraphes de description, d'histoire et de pouvoir, ça me fait mal aux yeux :D

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Dim 21 Nov - 15:32

C'est fait =3
Je sais même pas pourquoi je les ai listés à la base, en fait... Désolée xD
Revenir en haut Aller en bas
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 26
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande " Ice Cat " .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   Lun 22 Nov - 16:46

Ton style d'écriture est très fluide et très agréable à lire. Je ne vois pas grand chose à redire sur cette fiche, personnellement.

Tout est en ordre, bienvenue parmi nous et bon jeu =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sven Karlsson [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sven Karlsson [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Présentations validées-
Sauter vers: