AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 11:42


Emiri T. Eman.

« Un sourire n'est qu'une façade. »





Un peu ce que je trouve... Parfois Megurine Luka de Vocaloid, avec des retouches.

Fiche d'identité


○ Nom : Emiri Tsukiyo Eman.
○ Âge : 17 ans, née le 10 mai 1993
○ Sexe : Féminin. (Mais parfois hermaphrodite)
○ Orientation Sexuelle : Bisexuelle.
○ Statut : Etudiante.
○ Classe : Anatamorphe.
○ Nationalité : Japonaise-Coréenne, avec des origines européennes.


--Description du Personnage

    Portrait moral :
Emiri est une jeune femme qu'on trouverait plutôt simple au premier abord. Pourtant son esprit cache des entrelacs compliqués, et il vous faudra du temps pour la comprendre..
Tout d'abord elle est totalement imprévisible. Vous ne pourrez prévoir ses réactions à l'avance. Bien sur, elle n'est tout de même pas du genre à se mettre en colère pour une petite boutade, mais mieux vaut faire attention car elle est assez impulsive... Il suffit d'aller trop loin, même si vous ne cherchez pas à la faire sortir de ses gonds. Et je vous conseille de faire attention. Elle a comme qui dirait la langue bien pendue et vous dira peut-être des choses qui vous blesseront, qu'elle ne le pense ou pas. En référence à son passé, Emiri est assez pessimiste, chose qu'elle n'aime pas chez elle. Dans ses discours, quand elle exprime ses pensées, on comprend qu'elle a une opinion négative du monde et des humains en général. Ce n'est pas pour autant qu'il faudra la tanner pour être son ami, car au fond elle est sympathique et ne refusera pas un peu de bonheur en votre compagnie. En ce qui concerne les relations amoureuse, elle n'en envisage aucune pour le moment. Si des sentiments font surface, elle les repoussera sans hésiter car elle n'est pas prête pour une histoire sérieuse.
Un autre trait de son caractère est qu'elle est une tête de mule. Elle est très têtue, et accepte avec difficulté ses erreurs. Aussi, quand elle veut quelque chose elle ne lachera pas le morceau, que ce soit une information, ou une paire de chaussure. Bien sur si elle voit que vous êtes peu enclins à vous livrer elle ne vous forcera pas, d'ailleurs elle ne formulera sa requête que par des demandes muettes.
Elle a un goût particulier pour l'originalité. On peut le voir déjà par rapport à ses cheveux, qui sont rouges, ce qui est peu commun, et son style vestimentaire. Elle aime bien avoir des choses que les autres n'ont pas, et est assez possessive en général...
Elle a une fâcheuse tendance à l'auto destruction. Elle a bien sur franchit la passe du tailladage de veine, mais elle cherche le risque et l'exaltation, en oubliant parfois le danger que cela peut entrainer... Et parfois, c'est ce dont elle a le plus honte, elle entraine les gens avec elle, dans le danger. Si il vous arrive quelque chose elle se sentira profondément coupable...
Mais, Emiri est une jeune fille très douce et gentille, attentionnée, et qui sera encline à vous aider, vous écouter, rendre un service. Malgré les défauts cités ci dessus, elle ne vous dérangera pas vraiment dans une vie commune, car elle se débrouille seule, et vit en solitaire depuis un an. Elle cherche donc souvent à s'isoler, et si elle partage une chambre avec quelqu'un elle sera peu souvent là, sauf si son colocataire est un ami et qu'il cherche sa compagnie.
En dernier, la chose pour laquelle elle vit en partie, Emiri Danse. Je ne parle pas du roulage de fesses sur le son dancefloor de Florida, je parle de la danse, la vraie. Elle ne bascule ni dans le classique, ni dans le contemporain, ni dans le hip hop. Elle a son propre style, original, comme à son habitude. Elle se sert de sa souplesse incroyable, et de sa grâce, de son élégance, pour Danser. Elle a développé cette qualité toute petite, s'étant inscrite au club de danse de son internat. Le professeur à l'œil aguerrit l'avait de suite repérée et mis dans le peloton de tête. Seulement, la scène est l'une de ses phobies et elle a tout lâché avant le spectacle de fin d'année. Plus jamais elle n'a prit de cours, mais elle a continué à s'entrainer seule et s'est formée elle même. Elle danse maintenant très bien, même plus que très bien, et compte en faire son métier plus tard.

    Portrait physique :
Un battement de cœur. Elle ouvre les yeux, ses yeux de braises, dans lesquels brille une intensité profonde et inébranlable. Elle se retourne lentement, avec la précaution d'un fauve se préparant à l'attaque. Clignant doucement des yeux, on remarque d'épais cils noirs, longs, qui relèvent son regard dans un écrin de douceur. Elle décale doucement sa tête dans un mouvement souple, tel un cobra, ses longs cheveux rouges, assurément une coloration, retombent sur sa nuque élancée. Ses deux mains d'une finesse incroyable se pausent sur la barre de danse devant elle, sa bouche sensuelle s'entrouvre, ses lèvres sanguines et pulpeuses sont soignées. Un rythme se crée entre le bois et ses paumes, entrainant, elle se met à danser, maintenant le rythme en claquant des mains. D'une souplesse et d'une vitesse incroyable, c'est un ballet qu'elle nous offre. Un style parfaitement à elle, qui ne bascule ni dans le classique, dans le contemporain ou le hip hop. C'est un mélange, une association de danse qui la fait vibrer et qui transporte son corps.
Ses fines jambes, assez longues, se mouvent avec souplesse, comme désarticulées. Son corps est musclé, fin, elle est n'est pas très grande mais élancée. La particularité de cette jeune femme est qu'elle n'est pas plate comme la plupart des danseuses. Elle a au contraire de belles formes, des fesses rondes et musclées, et une poitrine qui peu parfois se révéler gênante quand elle danse, car elle est assez opulente. Pourtant elle a bannit la graisse depuis des années et des années. Elle n'a d'ailleurs pas assez de nourriture pour prendre du poids.
Elle s'habille avec goût. Elle arrive à se confectionner des tenues à la mode avec le peu de vêtement qu'elle a. Elle trouve ses habits dans des friperies, braderies, où tout est moins cher, vu qu'elle gagne peu d'argent. Elle ne va que rarement dans des vrais magasins, car elle trouve son bonheur ailleurs et tout est ainsi plus original chez elle.

    Histoire, raison de l'arrivée sur Mahora :
La plupart des gens ne se souviennent pas de leur petite enfance. Certains en gardent des souvenirs incertains, d'autres non. Moi je n'en ai aucun. Mais pour une tout autre raison.
Je me suis réveillée, une nuit, sans savoir qui j'étais. Sans savoir pourquoi j'étais couchée dans ce lit, sans savoir pourquoi je souffrais, pourquoi mon corps me faisait si mal. Sans comprendre pourquoi ces tubes dans mes poignets... Pourquoi ces machines. Dans mon esprit je ne trouvais rien, pas plus qu'autour de moi. Les bips stridents de la machine s'accélérèrent, je tentais de me lever, d'arracher ces tubes. Pourtant, en moi je ne trouvais pas la force nécessaire.
Je m'appelle Emiri Eman... Mes parents sont morts dans une tornade qui a dévasté ma maison... Je m'en suis sortit de justesse. J'en garde aujourd'hui encore des séquelles. Je n'ai presque aucun souvenir de cet accident, pas plus que de qu'il s'est passé auparavant, seulement quelques flashs, parfois. Ma vie commença cette nuit de mars, j'avais huit ans. Je débutais ma vie seule, je continuais ma vie seule. Après quelques semaines à l'hôpital, on m'envoya dans un orphelinat quelconque, bien qu'il ne soit que pour fille. Je ne savais pas comment je devais me comporter, je ne savais plus. J'ai vite été discriminée à cause de mon albinisme, je n'avais pas vraiment d'amis. Simplement parce que j'avais les yeux rouges et les cheveux blancs. Je me plongeais dans la danse, ma seule échappatoire. J'y passais mes après midis, mes week-end. Je dansais après les cours, dans un club, et fut placée dans un cours pour les enfants plus doués. J'étais sans conteste l'une de leur meilleure danseuse... Mais la peur de me montrer me fit reculer face au spectacle de fin d'année. J'abandonnais, et plaquais tout malgré mon talent. J'étais seule, toujours, mais ça ne me dérangeait pas. C'était une habitude que j'avais prise, je n'écoutais pas les injures.
J'ai fais la découverte de mon pouvoir lors d'une nuit particulièrement chaude, une nuit d'été ou je suffoquais sous mon édredon... Je ne pus rester une minute de plus, et je sortis dans les couloirs. Je savais que je n'en avais pas le droit, mais de toute façon la nuit était trop avancée pour que les surveillants y soient encore. Je me rendis dans les toilettes, mes pieds nus contre le carrelage froid me faisaient du bien. J'observais mon visage aux cheveux blancs, et me dit qu'ils seraient si beaux en noirs... J'en avais tellement envie, je désirais tant être comme les autres petites filles... Dans un mouvement rapide, j'allumai le robinet et me pencha pour boire... en me relevant, ma chevelure brillait d'un beau reflet corbeau. Mes yeux s'agrandirent. Je saisis entre mes mains mes longs cheveux devenus ébènes, et poussa un petit cri. Me concentrant, je sus rendre tour à tour mes ongles bleus, mes yeux verts, puis mauves... La stupeur me fit perdre mes moyens. Que ce passait il ? Je n'avais jamais rien connu de plus étrange chez d'autres personnes, et je me sentais encore plus différente... Mais plus j'essayais d'effacer les couleurs qui s'imprimaient sur moi, plus elles devenaient vives et criardes, comme pour m'obliger à les voir et les accepter. Dépitée, je me demandais soudain si je pouvais changer la forme de mon nez... Concentrée sur cette petite surface proéminante de mon visage, je le rendis plus gros. Mais dans l'instant qui vint, une incommensurable douleur brouilla mes sens, et je tombais à genoux, les mains sur la tête. La douleur se calma, devenant sourde au fur et à mesure du temps. Je rendis son apparence à mon nez, subissant de nouvelles douleurs, puis fila me coucher dans mon lit, certaine que tout ceci ne devait être qu'un rêve.
Ce n'est que le lendemain matin, très tôt, que je me rendis dans la salle de bain. Comme la nuit dernière, mes cheveux se transformèrent, mes yeux... Effrayée, je ne pris pas conscience du don que j'avais reçu et en prit peur. Après cela je restais au lit pendant plusieurs jours, choquée, je ne voulais en parler à personne. Une professeur fit venir un psychologue quand je rentrais en classe, trouvant mon comportement très anormal. J'étais toujours, toujours plus refermée sur moi-même. Les autres enfants n'étaient pas doux, mais méchants avec moi, tout comme entre eux. Seule, je repris doucement la danse. Je devins de plus en plus assidue et expérimentée malgré mon jeune age... J'avais 11 ans.

Quelques mois plus tard j'essayais des lentilles, après avoir porté des lunettes qui me gênaient. J'en choisis des colorées pour cacher mes prunelles pourpres, des bleues, qui donnèrent un éclat violet à mes yeux. Plus tard, bien plus tard j'usais de mon pouvoir pour colorer mes cheveux... Je m'intégrais un peu plus sans le vouloir.
La première personne que j'ai aimée fut une fille. Je n'avais que douze ans et demi, je ne comprenais pas que je l'aimais vraiment. Pour moi, c'était les garçons que je devais aimer. Et ce n'est que lorsqu'elle est partie que j'ai su que j'étais amoureuse d'elle. Pas éperdument, non, je l'aimais simplement, parce qu'elle, même si elle savait que j'étais albinos, elle était mon amie. Je ne l'ai jamais revue, et à ce jour j'ai oublié son prénom.
De l'année d'après, je ne m'en souviens pas très bien. C'est celle d'après qui a marqué mon existence pour toujours.
Emmitouflée dans mon sweat rouge pourpre, assise en tailleur sur un banc du parc, mon carnet sur le genoux, je ne m'attendais pas à ce que cette fille vienne m'aborder. Ses longs cheveux d'un bleu marine très sombre reflétaient le soleil du mois de septembre dans lequel nous venions d'entrer, son visage harmonieux, sa bouche fine, son sourire rieur et son regard franc et sincère me séduisit tout de suite. Elle avait l'air âgée, un peu plus que moi, j'avais 14 ans. Elle s'assit à côté de moi et contempla mon dessin en silence. Moi je la regardais elle, surprise, me demandant ce qu'elle faisait la.

"-Je t'observe depuis longtemps tu sais. J'aime ton expression quand tu dessines. Tu as l'air perdue dans un autre monde. Ça me rappelle une autre chose que j'aime aussi. Mais ça je ne peux pas te le dire."

Sa voix était grave, un peu rauque, elle me rappelait celle d'un homme. J'étais assise, je ne savais pas quoi lui dire. Elle me parlait de ce ton si naturel, posé, sans retenue, comme si elle me connaissait depuis toujours. J'avais confiance en elle, bizarrement.

"-Tu... m'observes ?
-Oui. Depuis que tu es arrivée."

La conversation avait débuté, nous parlions simplement, elle s'appelait Lin, avait 17 ans. Elle vivait dans un squat avec beaucoup d'autres gens, ses amis, dans des quartiers, bien loin de mon orphelinat. Elle n'allait pas au lycée, elle faisait ce qu'elle voulait de ses journées, travaillait le soir pour sa nourriture, mais surtout ses "doses". Je n'ai pas compris tout de suite ce que c'était. Je n'ai pas compris non plus ce qu'étais son travail, elle se vendait. Je n'ai pas compris que la vie qu'elle menait serait bientôt la mienne.
J'ai revu Lin les jours d'après, pendant près de deux semaines, je séchais les cours pour la retrouver au parc. Puis un soir, avant de se quitter, elle me proposa de venir avec elle.
C'était de grand appartements, pas vieux, ni neufs, simplement abandonnés. Je me sentais bien avec elle, je me sentais bien dans cet endroit. Elle me présenta ses amis, avec lesquels je m'entendis très rapidement. C'était tellement différent de là où j'étais avant, tellement mieux. Et puis là-bas, il y avait lui.
Je me souviendrais toujours du sourire qu'il a eu quand il m'a vu. Il était grand, avec des yeux sombres envoûtants, d'un vert si profond. Ses cheveux tombaient dans sa nuque, désordonnés. Il était habillé d'une veste noire, d'un t-shirt noir également et d'un jean usé. Max. Maxime Fushira. Je ne peux pas dire que j'en tombais directement amoureuse, mais l'effet qu'il m'a fait quand je l'ai vu reste indéniable. C'était beaucoup plus fort qu'avant, avec cette jeune fille lorsque j'étais jeune.
Il avait une voix au timbre profond, non pas rauque, mais plutôt envoûtant. Je l'adorais, il me fascinait, il était doux et gentil, et je sentais la sincérité en lui tout comme en Lin. Je ne me doutais pas qu'une chose allait le ronger jusqu'à le faire changer de personnalité... Et me faire tant de mal, si mal.
Je n'arrive pas à définir aujourd'hui s'il m'aimait vraiment, comme il me le disait. Les choses entre nous étaient plutôt sérieuses, malgré le fait qu'il avait 18 ans et moi 14. Nous ne pensions pas aux mêmes choses, n'attendions pas les mêmes choses l'un envers l'autre. Ca ne m'a pas empêché de lui donner ce qu'il voulait, par amour pour lui, ou tout simplement parce qu'il m'impressionnait tellement que je ne pouvais lui refuser. Mon corps. J'étais vraiment une pauvre idiote. Je ne comprenais rien... Toute mon éducation m'avait filé entre les doigts, j'avais oublié, personne ne m'avait appris, je n'avais pas la bonne conception du bien et du mal, je ne comprenais pas que Max et moi nous aimions différemment. Mais tout n'est pas beau, tout n'est pas rose. Il se droguait, et m'a entraîné avec lui. Au début tout allait bien, c'était lui qui se la procurait avec son propre argent. Mais ça n'a pas duré. Lin m'a emmenée un soir avec elle.
Bon sang j'étais si naïve... Pourtant le besoin, cette drogue, m'a forcée à le faire. Chaque soir j'en prenais plus pour me forcer à y aller, chaque soir j'en avais toujours besoin . L'argent que j'avais, je le donnait à Max pour nos qu'il achète nos doses. Lui prenait la moitié de se que je gagnais pour lui sans me le dire, qu'elle idiote, je lui faisais confiance. Qu'elle idiote...
La réalité m'est finalement apparue lorsque j'ai vraiment regardé Max. J'étais complètement sobre, je ne le reconnaissais pas. Un autre homme, d'une apparence négligée, il avait l'air hagard, pourtant le manque dans ses yeux me faisait peur. Son teint si pâle, les bleus à ses bras, ses yeux... Pourtant si beaux avant... Cet homme détruit. Mince, trop mince. J'ai pris peur, étais-je comme ça moi aussi ? Mais qu'avais-je fait ? Mais qu'est-ce que je faisais la ? Pourquoi ...? Je me rendis compte de ma naïveté, j'étais qu'une gamine. Prise dans un tourbillon, là où ma place n'était pas, cet endroit que je me trouvais si approprié ne l'était pas du tout...
Je n'aimais plus Max, je n'aimais plus Lin, tous mes autres amis, ils m'étaient tous comme étrangers. Je voulais partir, respirer, oublier ce manque insoutenable qui me torturait. Mon sac fut vite près, je n'avais presque rien à prendre. Mais il était la, devant la porte, son regard effrayant planté dans le mien, menaçant.

"-Qu'est-ce que tu fais...?"

Son ton m'effraya, sa voix était rauque à présent, il était si différent... Comment avais-je fais pour ne pas le voir... Le sentir dans ses caresses vides d'amour, de sens, de douceur. J'ignorais sa question, me glissais derrière lui et ouvrait la porte. Sa main saisit violemment mon poignet, il me plaqua contre la porte, la refermant dans le même mouvement. Son visage si près du mien, cette lueur si effrayante que je n'oublierais jamais.

"-Qu'est-ce que tu fais ?!!"

Mon visage n'exprimait rien, mais en moi mes sentiments se déchaînaient. Peur, effroi, dégoût, rejet. Je ne le connaissais plus. En tournant la tête, je découvris mon poignet, si mince, comme lui, toujours trop mince, qui tenait si facilement au creux de ses grandes mains, rudes. Ces derniers mois je ne mangeais pas beaucoup, je limitais mon régime à du pain, parfois des légumes, mais jamais rien de très nourrissant. La panique s'éprit de moi quand je devinais ce qu'il voulait faire.

"-Non Max... On a plus rien à faire ensemble, laisse moi."

Ma voix n'était qu'une pauvre supplique qui n'eut pour effet que de lui arracher un sourire effrayant.

"-Tu crois vraiment que je vais te laisser partir ? J'ai la force nécessaire pour te retenir, cette porte restera fermée tout le temps que je le voudrais, et ma pauvre chérie tu ne peux rien faire contre moi."

Je luttais contre ses mains qui tenaient à présent mes deux poignets. Des tremblements me parcouraient de haut en bas. Quand je me débattais il me retenait. Je ne saurais jamais vous décrire cette impression. Ses mains qui parcouraient mon dos, ses doigts qui se glissaient sur ma peau sans permission. Son poing pour m'assommer, un coup, rude. Je restais à demi consciente malgré tout. Incapable de lutter même si je l'aurais voulu. Incapable de bouger. Son corps maintenait le mien contre le bois sale de la porte. Je m'en souviendrais toujours.
Quand j'ai enfin bougé, quand je me suis relevée, il n'était plus la. Je n'aurais su vous dire où il était partit, et combien de temps je suis restée inconsciente. Je voulais partir, toujours, encore. J'avais mal, mal dans ma tête de ces choses qu'il m'avaient dites, mal dans mon corps pour ce qu'il m'avait fait. Quand j'ai enfin bougé, quand j'ai ouvert les yeux, tout m'est apparu clairement, le fait qu'il me volait mon argent, qu'il m'avait manipulée, le fait que j'avais été trop aveuglée. Même Lin m'avait manipulée. J'enfilais mes vêtements sur le sol, très rapidement, saisit mes quelques affaires et posait la main sur la clenche. Chacun de mes gestes me rappelait ce qu'il m'avait fait, avancer était toujours plus dur, je sentais la douleur... Je sortis dans la rue, la porte était ouverte. Il n'y avait personne dehors, le soleil haut dans le ciel me laisser penser qu'il était non loin de midi. Quand j'avais voulu sortir, la nuit régnait, avais-je passé tant de temps inconsciente ?
J'avançais dans la ruelle, les bras serrés contre moi, le dos courbé, mes cheveux me tombaient sur le visage, je retenais mes larmes à grand peine. Quand je relevais la tête, je le vis, plus loin, au fond de l'allée. Je reculais précipitamment, la peur s'éprit de moi. Il m'avait vue, il allait venir me rechercher. Déjà il avançait vers moi. Je tournais la tête vers l'autre bout de la ruelle. Là-bas était la rue, les commerces, si j'allais là-bas, je pourrais me perdre dans la foule et m'enfuir sans que jamais il ne me retrouve. Ses pas se précipitèrent à la poursuite des miens, je ne voulais plus le voir, plus jamais, ses yeux, ses mains, ses cheveux, son corps, chaque partie de lui me faisait à présent horreur.
Il ne restait que quelques mètres, mais je sentais déjà sa main qui se refermait sur mon t-shirt. Dans un mouvement brusque, je me dégageais et repris ma folle course vers la rue, lui toujours sur mes talons. Quand je parvins dans l'animation, je ne m'arrêtais pas, je continuais, le sentant toujours derrière moi. Soudain je percutais quelqu'un, qui me repoussa violemment. Je chancelais quelques instants avant de trébucher sur un trottoir et mes pas me conduisirent sur la route.
Choc. Vol. Douleur instantané, aiguë. Mon corps s'éleva dans les airs, percuté par cette voiture. Je n'avais plus aucun contrôle de moi même, je m'écrasais dans une vitrine qui explosa en de milliers petits morceaux de verre. Je perdis conscience pour la deuxième fois ce jour la. A mon réveil, j'étais toujours allongée dans ce magasin. Je sentais quelque chose d'affreusement pointu planté dans ma hanche. J'ouvrais les yeux, ma main tremblante glissa sur l'énorme morceau de verre, il était grand de plusieurs centimètres de longueur, et je n'aurais sur dire à qu'elle profondeur il était entré dans ma hanche. De durs tremblements me prirent, je voyais flou, je n'arrivais plus à bouger. La douleur m'en empêchait. Puis vint la résignation. A quoi bon vivre si ce n'était que pour souffrir... ? Je me sentais partir, je sentais mon corps qui se soulevait du sol. Des bras me tenaient fermement, et on m'allongeait quelque part. Les yeux entrouverts, je ne percevais plus rien d'autres que des taches de couleurs, quelques bribes de conversations, des voix graves, d'autres aiguës. Le mal lancinant à mon côté cessait peu à peu tandis que je sentais un picotement, celui de la seringue. Je m'affolais, me redressait, non non ! Pas de piqûres, il ne fallait pas, j'avais tenu si longtemps sans ! Soudain on me rallongea sur le brancard, parce que je me rendis compte que c'en était un. Mes paupières tombèrent, lourdes et je sombrais.
Quand j'ai ouvert les yeux pour la deuxième fois à l'hôpital, les bips de la machines, les tubes, la douleur me rappelèrent cette nuit de juin, lorsque, petite, je m'étais réveillée de la même façon. Pourtant dans ma tête à présent il y avait trop de choses que j'aurais voulu effacer. J'aurais voulu pouvoir recommencer encore une fois. J'aurais voulu avoir tout oublié. Gommer ces cicatrices sur ma peau d'un pâle effrayant, donner de la chair à mon corps si maigre, décharné, détruit. J'aurais voulu mourir. Et ce manque, ce manque en moi, si horrible, si pressant, cette drogue qu'il me fallait. Je ne pouvais pas satisfaire mes besoins, jamais je n'en reprendrais. Je voulais en finir de cette vie de sexe, de drogue, d'alcool. De viol, de Max, de Lin, de ces appartements, de cette vie. Je voulais retrouver maman et papa.
Pourtant personne ne me laissa faire, on me força à reprendre goût à la vie, un goût amer auquel je ne m'habituais pas. Ma seule passion disparut en même temps que mon envie de vivre. Je repris quelques kilos, on m'envoya chez le psychologue tous les jours sans que pour autant je livre ce qu'il mettait arrivé. Tout restait enfoui en moi, je ne voulais pas en parler, comme si le fait de le dire aurait affirmé toutes ces choses.
Puis, après neuf mois de convalescence à l'hôpital, le directeur de mon ancien orphelinat vint me voir, m'expliquant qu'il ne pouvait à présent plus me garder. Il me proposa plusieurs autres pensionnats, mais je n'avais plus envie de vivre enfermée... Je lui assura que j'allais m'en sortir seule, que j'avais rencontré des gens qui pourraient m'aider. Il ne chercha pas plus loin, débarrassé du fardeau que j'étais Je quittais l'hôpital sans demander mon reste, seule...
Les jours passèrent, je vivais seule dans la rue. Je volais dans les marchés, des affaires, des fruits... Puis je rencontrais des gens qui me prirent en sympathie. Des jeunes, dans la même situation que moi. Nous partagions tous une passion, la danse. Je me remis donc à danser, avec eux. Un peu partout, c'était un peu comme une libération. Je me sentais bien, en osmose avec eux. Ils me disaient que mon niveau dépassaient le leur, alors que je n'avais jamais pris de cours. Ils me disaient que je pourrais en faire mon métier... Je ne prit pas leur remarques au sérieux. Après quelques mois d'une vie ainsi, je rassemblais mes économies pour aller dans une pension qu'on appelait la pension mahora. Une simple lettre que j'avais reçue, posée sur mes cartons. Là, comme par magie... Pour moi qui n'avait pas de boite aux lettres ce fut une réelle surprise. Elle me disait que j'avais été reçue à l'école Mahora, que je devais m'y rendre. Et j'y suis allée.


--Pouvoir du Personnage

    Description du pouvoir :

Il est simple de comprendre le pouvoir d'Emiri. Elle est métamorphe. Mais dans son pouvoir certaines particularités diffèrent du pouvoir de base. Déjà quand elle modifie trop son corps, cela lui cause de grandes douleurs. Elle a apprit à les surmonter mais elle les évite le plus possible... Elle peut changer la couleur des cheveux de gens qui lui demande, la couleur de peau, des yeux... Mais la métamorphose des membres ne lui est pas encore accordée. Elle dispose également d'une force surhumaine, octroyée par sa classe d'anatamorphe. Elle est également d'une souplesse incroyable (Ellle est née avec cette souplesse mais sa classe l'amplifie et la rend plus efficace)

○ Classe : Anatamorphe.
○ Atouts : Courage, agilité, une forte volonté de réussir.
○ Faiblesses : Faible sans son pouvoir, tendance à surprotéger les autres, tendance à se concentrer trop sur une chose et oublier les autres menaces.
○ Alignement : Zero

    Stats et Techniques :

Type : - / Anomalies : Paralysie, Tétanie, Charme, Décadence. / Force : 90 / Défense : 40 / Magie : 10 / Résistance : 12 / Vitalité : 90 / Dextérité : 50 / Dommages physiques : 630 - 720 / Dommages magiques : 0 - 10/ Défense physique : 180 / Défense magique : 2 / Points de vie : 2500.
Spoiler:
 


--Autres


Dans les volutes de cette ruelle mal éclairée, me parviennent la lueur de tes yeux. Tes yeux que je regarde avec tant de fascination. Étranges, nébuleux, ils renferment des pensées que je devine sombres. Je te connais Emiri, je sais qui tu es. Je sais qu'un sourire de ta part cache une pensée négative, je sais que lorsque tu danses, tu t'évades. Chacun de tes gestes est pour mes yeux ce qu'est une symphonie pour les oreilles. Tu exprimes tant de choses avec ton corps, les larmes me montent parfois aux yeux quand je te regarde, car tu as l'air tellement... seule. Pourtant tu peux me faire rire, rire si facilement que j'oublie vite cette solitude qui émane de toi. Détache cette chevelure si longue, qui ont cette couleur rouge totalement fascinante. Éblouissante, qui scotche tout de suite le regard. Oui, je sais que tu aimes beaucoup être originale, mais n'augmente pas les artifices, car tu n'es déjà pas comme les autres. Tu exprimes une beauté que personne ne pourra égaler. Je ne dis pas qu'il n'y a pas plus beau que toi, mais tu es belle à ta façon. Et jamais personne ne pourra l'être autant de cette façon là. Tu aides souvent les gens, alors que tu es toi même dans le besoin. Il t'importe peu d'avoir des habits de marque, ou un beau téléphone portable. Tu sais que le principal, c'est ce qu'il y a en toi. Les gens qui t'aiment savent qui tu es, ils ne voient pas que ta beauté. Ils voient ta gentillesse, qui ne paraît pas si évidente au premier abord, et ta douceur, cette douceur immense que tu caches en ton sein. Il y a tellement de choses à dire que je ne sais plus où j'en suis.
J'aime cette manie que tu as de battre le rythme d'une musique, dans un café, chez toi, au restaurant, même si tu ne connais pas la chanson. Tes ongles qui tapent sur la table, le mur, augmentent ton style qui n'est rien qu'à toi. Parlons de ton style d'ailleurs, que tu soignes beaucoup. Même lorsque tu vivais dans ces squats, tu n'es jamais sortie débraillée. Tu déniches toujours des choses improbables, que seule toi peut porter. Jamais tu n'associes deux choses qui ne vont pas ensembles, tu as un sens de l'esthétique stupéfiant. Même si parfois ta tenue est assez spéciale, tu la rehausses d'un accessoire qui la rend totalement géniale. Tu attires les regards. Impossible de ne pas se retourner sur ta silhouette élégante, de ne pas observer ton pas agile et gracieux, et de ne pas voir tes yeux flamboyants qui observent avec une certaine ironie ce monde qui t'entoure. Car derrière cette image de femme, tu es bien faible je le sais. Ces blessures que tu as subies ne se refermeront jamais, même si tu avais la plus grande volonté du monde, jamais tu ne pourrais oublier les années passées. Même si ton regard à l'air fort, tu n'es qu'un château de carte qui manque à tout moment de s'effondrer. Même si ton sourire parait inébranlable... Un coup de vent pourrait l'effacer. Tu es tellement fine, tellement mince, qu'on a l'impression qu'on pourrait te briser. Mais tu caches des muscles qui te permettent de danser... Et ta force surhumaine est bien dissimulée. Tu te caches bien au fond de ton enveloppe corporelle, terrée dans tes vrais sentiments...

--Hors-Jeu ; Personnel
    Parlez-moi de vous ! :
Bonjour, je m'appelle Nina. Vous voulez être mon ami =D ? *PAN* Non sérieux, alors j'habite en Normandie (Oui, cette région où en Aout on doit sortir les pulls D8) J'aime bien les chats, les moutons, et manger de la barbe à papa o-o
Donc, non, ma passion est plutôt la Danse, la Gr (Gymnastique) Et en premier lieu l'écriture. Mahora a été mon tout premier vrai forum rpg, mais il est vrai que j'avais déjà rp auparavant, dans un contexte moins sérieux cependant. Vous aurez pas de mal à me tirer un rire, même si vous êtes malheureusement totalement con... :D Je pense pas être tyranique comme une certaine personne (UN MONSTRE AVEC PLEINS DE BRAS !) qui liras ma présentation (Oui, oui tu vas la lire.) et qui se reconnaitra forcément. Je pense pas non plus être timbrée comme l'autre avec des Kiki partout (Enfin je dis ça mais ça reste à voir) Et je pense pas que je vais continuer ce résumer et m'étaler à vous raconter ma life pendant dix pages, alors voilà :3

○ Que pensez-vous du forum ? : Ben, il est super bien comme ça :D
○ Comment avez-vous connu le forum ? :C'était il y a de nombreux mois... J'étais encore une jeune rpiste … Je me souviens de cette administratrice brune qui m'avait soudoyée pour que je m'inscrive...

○ Si je vous dis "Code de présentation"... ? : La Tigerblade dlamorkitue a mourru, désolée. [IKU]


[NOON, C'est triiiiste iwi...]


Dernière édition par Emiri T. Eman le Sam 16 Oct - 15:55, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 26
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 11:46

JE SUIS PAS TIMBRÉE TT et bienvenue °^°

Voici ma futur amoureuse qui essaie d'imiter Aya, alors là BRAVO J'AURAIS PAS FAIT MIEUX MOI PETIT BLONDINET ET... T'ES JALOUSE HEIN AVOUUUUE..

Bref, le code est bon xD.

Spoiler:
 

OUAIS CODE ... bon... SEGO MDRRRR. J'AI PAS MES DROITS DE MODOS, C'EST QUOI CETTE PRIVATION ? T^T

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 11:50

Arrêtez, ce code est vraiment génial xDD

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 15:46

Ninaaaaaaaaaaa :D. .... ah bah elle a plus les cheveux blancs Emi? :O .
M'enfin elle est jolie.
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue <3. Je t'aime . *crève* Tu me manques!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 15:50

Vaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal D: !! Non, je la remet à 0 avec Kinou, du coup elle va se faire encore des colorations :D

Je t'aime aussi, et tu me manques trop de la mort qui tue ... T^T

Merci à toutes :D
Revenir en haut Aller en bas
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 26
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mar 31 Aoû - 21:48

J'ai lu moral, je le trouve très bien ! :D

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mer 1 Sep - 18:55

Mis à jour, je vais bientôt faire l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 26
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Mer 1 Sep - 20:01

Il te manque 1 faiblesse Nina x))

Et oui, hâte à l'histoire ! ♥

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 25
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande &quot; Ice Cat &quot; .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Ven 17 Sep - 19:51

Emi-chou chou chouuuu, est-ce que ton histoire avance ? =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 26
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Sam 18 Sep - 14:26

Salut, juste pour vous dire que Nina est à un mariage et qu'elle est pas mal occupée en ce moment >w< (moi de même) désolééé :/
On fait de notre mieux et je pense que ça avance, oui ^^

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Dim 10 Oct - 14:04

Voilà, désolée pour le retard. Je suis assez fatiguée en ce moment et mes semaines sont remplies avec les activités extra scolaires (: Mais j'ai trouvé mon rythme, et voilà que ma fiche est finie.
Revenir en haut Aller en bas
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 25
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande &quot; Ice Cat &quot; .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Lun 11 Oct - 19:52

Bien bien, tout me parraît OK, sauf pour cette histoire de " prospectus " . Les futures arrivant de Mahora sont " élu " par le Conseil des Lettres. En clair, c'est pas un prospectus qui vente des mérites, mais bien une lettre personnalisé qui est envoyé.

Corrige ce dernier point, et je pourrais te valider :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heart Sü. Heguth

avatar

Masculin ○ Messages : 403
○ Age : 26
○ Localisation : ... *no comment*
○ Emploi/loisirs : ... *no comment*
○ Situation amoureuse : ...

Carte d'Identité
Classe: Bouclier : Shiin
Situation: Diplomé du HPC. Explorateur.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Lun 11 Oct - 20:08

Je voulais le faire... ._. *bute Ayu*

---------------------------------------------------------------------------------


Heart. Le nom du coeur soigne en chantant. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/index.htm
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 25
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande &quot; Ice Cat &quot; .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Lun 11 Oct - 20:09

Ah, Shit, désolé xD

Edit Kiki : Je te haie toi et toute ta fa-... °^° ...

Edit Ayu : Chut. Tu m'a tuer et je ressuscite parce que je suis une super Admin. Mwahaha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Lun 11 Oct - 20:46

Je ferais ça dès demain (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Sam 16 Oct - 15:55

Up : Finit !
Revenir en haut Aller en bas
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   Sam 16 Oct - 16:00

Bon bah ça m'a l'air parfait :)
Validée !

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation d'Emiri Tsukiyo Eman. (Ce n'est pas finit, pour le moment :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Présentations validées-
Sauter vers: