AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Co-Scénariste : Samaël Asimov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samaël Asimov

avatar

Masculin ○ Messages : 230
○ Age : 24
○ Localisation : Quelque part par là. Vous voyez ? C'est pas très loin, à droite, environ 15 minutes de marche à pieds... Enfin, ça dépend de votre rythme, tout est relatif, hum... Non, j'ai dis à droite, à DROITE ! Si vous tournez à gauche vous serez bon pour vous retrouver en Chine, проклятие !
○ Emploi/loisirs : Ranger. J'adore l'ordre. Rien n'est plus beau qu'un monde propre et symétrique où tout est rangé exactement à sa place, non ? Un monde parfait, où rien n'est déséquilibré, où les couverts sont exactement parallèles aux bords de la table, où les vêtements sont rangés par ordre de couleur sans un seul pli, où les bouteilles de gel douche sont classées par ordre croissant de taille, où les feuilles des arbres tombent symétriquement par rapport au tronc !
○ Situation amoureuse : Bon, n'allez pas le répéter parce que c'est illégal, mais je suis en couple avec deux personnes à la fois, Nevh et Sullivan. Oui, c'est de la polygamie gay, mais on s'entend bien et on est très amoureux, donc franchement, je ne vois pas où est le problème... Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point !

Carte d'Identité
Classe: Bouclier Shibe
Situation: Lycéen LJ (Littéraire & Juridique)
Informations pratiques:

MessageSujet: Co-Scénariste : Samaël Asimov   Mar 31 Aoû - 8:41


Samaël Asimov

« C’est bien, d’avoir la tête dans les étoiles ! »





Feat Len Kagamine de Vocaloid.

Fiche d'identité


○ Nom : Samaël Asimov
○ Âge : 16 ans (29 avril 1994)
○ Sexe : Masculin
○ Orientation Sexuelle : Homosexuel
○ Statut : Étudiant
○ Classe : Norou
○ Nationalité : Russe


--Description du Personnage

    Portrait moral :
Samaël a la tête dans les étoiles. Oui oui je sais, ça semble ironique comme ça, vu ses pouvoirs, mais c’est vrai. Il est constamment plongé dans ses rêveries et il arrive souvent qu’il se prenne quelqu’un ou quelque chose dans la figure. Dans les couloirs, c’est le genre de personne qu’on ne remarque pas vraiment, caché qu’il est derrière son air absent, ses pensées et sa musique. Jusqu’au moment où il heurte quelqu’un, bien sûr… Il sait se faire oublier, mais ça ne dure jamais très longtemps ! Il a aussi une fâcheuse tendance à ne pas entendre certains détails plus ou moins importants, et prend dès qu’on évoque ce sujet un air étonné en lâchant un « Ah bon ? » des plus exaspérant. Ceci concerne autant les devoirs et les contrôles que les projets et les rendez-vous, ce qui est un peu gênant. À part ça, c’est une personne très sympathique, généreuse, enjouée et chaleureuse, le genre d’élève qui fait tout pour nouer des liens ou mettre à l’aise les nouveaux. Pour compenser son sens de l’humour précaire, il s’amuse très facilement de tout et de rien et éclate de rire en écoutant les blagues des autres. Toujours à l’écoute de ses amis, il leur dispense de bons (ou de mauvais) conseils, en se fiant à son arc Vassilissa qui, bien que muette, n’en est pas moins de bons conseils dès qu’on sait décrypter son « langage », à base de vibrations et d’images télépathiques. L’adolescent est homosexuel depuis son plus jeune âge, ce qui lui a enseigné la tolérance, l’ouverture d’esprit et l’importance d’avoir le soutient des autres. Il assume parfaitement son orientation sexuelle et sait garder son sang-froid quand on l’insulte, se contentant d’ignorer les homophobes.

Il souffre d’un léger déficit de l’attention, ce qui a des conséquences sur son travail scolaire, mais à part ça il est apprécié des professeurs comme étant un élève travailleur et curieux. Ses matières préférées sont l’étude des monstres, la musique, le théâtre et les langues. Le Norou a tendance à dire franchement ce qu’il pense mais sait faire preuve de finesse et de diplomatie, ce qui ne l’empêche pas de faire d’énormes gaffes de temps en temps… Il n’est pas très fêtard et en plus il danse mal : c’est plutôt le genre de personnes à rester près du buffet en observant les gens à la dérobée. C’est un grand romantique, il adore les câlins, les petits gestes amoureux, mais peut aussi faire preuve d’une grande affection envers ses amis, n’hésitant pas à les prendre dans ses bras pour les réconforter. Très protecteur, il devient vite possessif avec son petit ami ; de plus il est rancunier et sa colère est dévastatrice ! Il ne supporte pas de faire du mal à ses proches, ça le rend malade de tristesse et de honte quand, dans un accès de colère, il frappe ses amis. Il n’aime pas être dirigé et cela pose de gros problèmes face aux leaders nés. Mais il déteste avoir des responsabilités ou avoir des choix à faire… Allez comprendre ! C’est quelqu’un d’assez courageux, qui sait maîtriser sa peur, mais si il voit une personne en danger la panique l’envahit et il vole à son secours sans réfléchir.

Par ailleurs, c’est un véritable amoureux du rangement et de la propreté, manie qui s’altère peu à peu au contact de ses camarades de chambre, qui apprécient malgré tout d’avoir leur chambre rangée au carré sans avoir grand chose à faire… Les hommes et femmes de ménage apprécient ça eux aussi ! Samaël est bon vivant, il apprécie la bonne cuisine et la vie tranquille. Il adore la musique, tous genres confondus, et joue très bien de la flûte traversière ; il a toujours avec lui son iPod shuffle et adore écouter des morceaux classiques en se baladant dans Mahora. Il aime les chansons de ABBA, Era, Zazie, Olivia Ruiz, et les compositeurs comme Mahler, Saint-Saëns et Haydn. Il chante à merveille, comme tous les Norou, mais sa voix à quelque chose d’exceptionnel et de fragile, sans pour autant égaler celle d’Iku. L. Samuro, qu’il admire !

Il est aussi très curieux, mais ses qualités d’espionnages se rapprochent plus de celles de l’inspecteur Clouzeau que de celles de James Bond… La discrétion n’est pas vraiment son fort. Malgré ses capacités d’espionnage catastrophique, il en sait énormément sur presque tout le monde, détails consignés dans son journal intime. Ce journal est d’ailleurs très envié par nombre de personnes, pour des raisons plus ou moins honnêtes ! Samaël connaît en plus pas mal de passages secrets, découverts par hasard, en glanant des renseignements ou en lisant à la bibliothèque, car c’est un grand lecteur. Ses auteurs préférés sont Léon Tolstoï, Amélie Nothomb, Isaac Asimov, Maxime Chattam et Walter Moërs. Il regarde beaucoup de films et de comédies musicales comme les Demoiselles de Rochefort ou West Side Story. Il visite aussi pas mal d’expositions culturelles. Il aime bien les jeux vidéos et adore Pokémon ! C’est aussi un très bon cuisinier, ses spécialités étant bien entendu la cuisine russe. Il dessine assez bien mais préfère l’écriture : comme dit précédemment, il tient un journal intime très détaillé et très complet (écrit en Russe, évidemment). Il voue une haine sans bornes aux racistes et aux homophobes. Ses couleurs préférées sont le jaune et le bleu pastel.


    Portrait physique :
Grand. Musclé. Blond aux yeux bleus. Voilà. C’est LE stéréotype du beau gosse, vous êtes bien d’accord ? Une espèce de Ken. Un tombeur. Un type superficiel. Mais non.
Samaël est bien au-dessus de cela.
N’allez pas comprendre qu’il est plus que beau gosse, que c’est un dieu, un retouchage Photoshop vivant. Non, pas du tout. C’est un « beau gosse ». Mais avec des défauts. Et de la sensibilité en plus.
Et c’est ça qui le met au-dessus.

Le garçon mesure 1m86 pour 70 kg, ce qui lui confère une silhouette longiligne, svelte et élancée, mais aussi acceptablement musclé. J’entends par là des bras fins aux muscles ronds et un torse aux abdominaux et aux pectoraux visibles, sans plus. Juste ce qu’il faut pour être séduisant. Les jambes, elles, bien que belles et longues, ne bénéficient pas des mêmes muscles que les bras, à cause d’une faiblesse aux genoux qui l’empêche de sauter, de courir, bref, de recevoir un choc aux jambes. Il a la peau pâle, très peu hâlée, qui bronze difficilement mais qui ne semble pas souffrir des rayons du soleil. Cette peau, douce au toucher, est recouverte sur les bras et les jambes d’un fin voile de poils blonds presque transparents ; le torse reste pour l’instant imberbe et il y a des possibilités que ce facteur ne change que très légèrement au cours des années. Par contre, un petit collier d’acné entoure son cou et s’étend vers le bas sur deux ou trois centimètres. Son corps porte constamment des petits bleus ou des coupures, mais c’est à la main droite et dans le dos que se trouvent ses deux plus grandes cicatrices, héritées de la guerre contre les WH. Celle de la main droite va du poignet au creux du coude et s’estompe peu à peu ; celle du dos, bien plus effrayante, part de la nuque et s’arrête aux omoplates, juste au-dessus de la Norotta ; oensez qu’à une dizaine de millimètres, c’était le joyau vital qui était fragmenté… Il a des mains longues et étroites aux doigts fins et aux ongles ovales, rongés en période de stress.

Son style de vêtement est assez varié. Tout d’abord, c’est une évidence, l’uniforme de Mahora. Le célèbre uniforme rouge comme un camion de pompiers, qui sied si bien à Samaël… Uniforme qui, soit dit en passant, est porté de manière exemplaire, Samaël étant un amoureux du rangement, de l’ordre et de la propreté. Puis les vêtements civils, de tous les jours. Il s’agit de jeans ou de pantalons en toile, et de T-shirts ou alors de chemises à col ouvert jusqu’au deuxième bouton. Il porte par-dessus des pulls avec ou sans capuche ou un grand manteau de laine qui lui descend aux genoux. Aux pieds, il a des chaussures en toile ou des baskets, le tout dans des coloris pâles : bleu, vert, orange, blanc, gris… La plupart de ces vêtements sont sans motifs, ou alors il sont petits, et ce sont tous des vêtement lâches : il ne supporte pas les habits près du corps. Il affectionne les écharpes, leur côté doux et rassurant, et le fait de pouvoir s’enrouler à deux dedans… Grand amateur de musique, il a toujours des écouteurs plaqués sur les oreilles. Et puis, il y a la tenue des grandes occasions : chemise, veste ou blazer, pantalon en velours côtelé et chaussures en cuir. Ici, les couleurs tournent plus autour du noir, du bleu profond ou du brun. Les accessoires dont il a horreur sont les couvre-chefs (il aime avoir les cheveux libres), le maquillage (si on excepte le peroxyde de benzoyle et autres produits pour l’acné) et les bijoux, à l’exception d’une bague offerte par ses parents. Il ne porte pas de parfum car il trouve que rien ne vaut l’odeur de la peau, mais garde toujours du déodorant dans sa sacoche dont il ne se sépare jamais. Cette sacoche brune en tissu résistant se porte en bandouillère, et il fourre dedans absolument tout et n’importe quoi.

Samaël a un beau visage ovale au menton pointu, qui commence lui aussi à se couvrir d’une esquisse de barbe et qui subit les assauts de l’acné. Sa bouche est de taille moyenne, avec des lèvres fines et rosées qui cachent une dentition soignée, un peu irrégulière. Vient son joli nez en trompette, et enfin il y a ses yeux. Ses yeux magnifiques, attirants, envoûtants, ses yeux qu’on ne sait jamais s’ils sont verts, ou bleus, ou les deux à la fois. Comme pour mieux mettre en valeur ces iris pers et expressifs, les cheveux qui encadrent ce joli minois sont d’un blond doré absolument ravissant qui brille au soleil, portés mi-longs, en bataille et noués à l’arrière du crâne en une petite queue-de-cheval, en toutes circonstances. Ou, comme le dirait notre ami Maxence dans les Demoiselles de Rochefort : « Sur son front, ses cheveux, sont de l’or en bataille, que le vent de la mer et le soleil chamaillent… ». Cette chevelure abondante est douce au toucher, un peu grasse aussi, mais seulement si le garçon n’a pas eu le temps de prendre une douche.

Les gestes du Norou sont calmes et posés, emprunts d’une certaine grâce et d’une précision que seuls les archers possèdent. La plupart de ses gestes sont si parfaitement exécutés qu’on le soupçonne de répéter devant le miroir ! Néanmoins, sous l’effet de l’excitation ou de la nervosité, il peut s’agiter et réagir brusquement, sans délicatesse aucune. Il marche d’un pas silencieux et rapide, et n’aime pas ralentir la cadence, ce qui énerve nombre de ses camarades.

    Relations :
Voir la fiche Relationships

    Histoire, raison de l'arrivée sur Mahora :
29 avril 1994, ville de Kostroma, en Russie. La neige commence à fondre peu à peu dans les rues, laissant le gris de l’asphalte transparaître à travers la couche boueuse. Le soir, à 23h37, Natalia Galina Pankowski, épouse d’Andreï Asimov, donna naissance à leur seul et unique enfant : Samaël. C’était le premier mutant de la famille Asimov depuis plus de 6 générations, et ses proches mirent tout en œuvre pour qu’il ne souffre pas de cette différence.

Natalia et Andreï vivaient dans un petit appartement, et les parents d’Andreï habitaient l’appartement mitoyen. Les deux logements étant reliés par une porte, c’est comme si la famille vivait ensemble. Après une rapide consultation d’un vieux journal qui se transmettait de génération en génération, les grands-parents identifièrent Samaël comme un Norou, chose qui se vérifia rapidement d’une part par la Norotta qui se logeait entre les omoplates du petit garçon, d’autre part par l’apparition de la Noroimasu, l’arc Vassilissa, quelques années plus tard. Nous y viendrons bientôt.

Le jeune garçon vécu donc entouré d’affection. Il n’ignorait pas que le monde extérieur n’était pas aussi agréable que le cocon familial et il passait beaucoup de temps à se promener dans Kostroma sous l’aile de Nikita, son voisin, aîné de quatre ans et premier amour. Le jeune garçon ne pouvant pratiquer de sports en raison de problèmes aux genoux, il devint un passionné de musique et suivit un temps des cours de flûte traversière avec une voisine, qui l’orienta bientôt vers le chant. L’apprentissage de cette discipline, innée chez Samaël, lui permit néanmoins d’améliorer ses capacités. Chose qui lui permet désormais d’invoquer sa Noroimasu en un seul morceau grâce un chant assez court.

C’est vers l’âge de 8 ans que Samaël invoqua Vassilissa pour la première fois. Avant ce jour, la Noroimasu envoyait mentalement des images au Norou et bridait son pouvoir grandissant. Lorsque l’arc se matérialisa entre les mains du garçon, il était chez lui. Vassilissa décida de former son possesseur elle-même, conformément à la tradition familiale. D’abord un peu effrayé de la puissance qu’il se découvrait, Samaël apprit vite à maîtriser ses pouvoirs, d’abord de manière brute, c’est-à-dire sans passer par l’intermédiaire de son arc. D’ailleurs, Vassilissa n’aurait jamais pensé à cette éventualité si, l’année de ses 10 ans, Samaël n’avait pas dévasté le bureau du directeur de son école dans un accès de rage après une réprimande.

Obligé de suivre des cours à domicile, le Norou était près à renoncer à ses pouvoirs quand lui et son arc eurent une idée fort ingénieuse. Samaël n’arrivait pas à utiliser Vassilissa en utilisant des flèches, ce qui les désespérait tous deux, leur donnant l’impression d’être des Norous inférieurs. Ils décidèrent alors de fusionner les deux pouvoirs de Samaël : le maniement de l’arc et celui de l’Éther. Et cela marcha du tonnerre. Utilisant désormais sa Noroimasu pour contrôler l’énergie spatiale, le jeune Russe atteint rapidement une maîtrise parfaite de son don dévastateur. Mieux encore : cette alliance démultiplia sa puissance. Mais cela n’empêcha une deuxième tragédie…

Samaël était homosexuel depuis son plus jeune âge et l’avait toujours parfaitement assumé. Les homophobes, hélas, ne manquent pas… Et, quand l’adolescent avait 15 ans, il fût victime d’une agression verbale. Hors de lui, il blessa gravement son agresseur, blessure d’autant plus grave que Vassilissa, autant en colère que son manieur, ne brida pas l’afflux d’énergie. Désormais haït dans tout Kostroma, Samaël décida de partir. Passionné du Japon et connaissant le dialecte nippon sur le bout des doigts, il se mit à la recherche d’un internat dans le pays de ses rêves. Au milieu de ses recherches sur Internet, le Norou entendit un bruit mat provenant de la bibliothèque. S’y rendant, il vit que le journal familial était tombé de son étagère et ouvert à une page où était écrit :

« Il existe une île où les êtres anormaux comme nous constituent la totalité de la population. La cousine Galina s’y est rendue et en est revenue enthousiasmée. Cet Eden, situé au large de la ville japonaise d’Osaka, s’appelle Mahora. Il paraît que la gigantesque Pension de cette île est renommée. J’envisage d’y envoyer mes jumeaux, Boris et Piotr. Ce sera une bonne expérience pour eux. »

Un mois après, Samaël était dans l’avion reliant Moscou à Osaka. Il traversa la mer par bateau et débarqua bientôt sur l’île paradisiaque, où il fût accueilli par Miyu, une étrange entité. Quelques semaines plus tard, il avait trouvé l’amour en la personne de Nevh Vanderheague, un Shinigami très spécial qui lui avait fait fondre le cœur. Après une longue guerre contre l’armée WH, où il faillit mourir comme tant d’autres, il participa à la reconstruction de l’île.

Voici le gros des évènements qui affectèrent la vie de Samaël. Celle-ci n’est pas finie, bien sûr. Et le futur lui réserve bien des surprise…


--Pouvoir du Personnage

    Description du pouvoir :
Samaël a reçu le don d’invoquer et de manipuler l’énergie cosmique, l’Éther, une énergie formidable qui connecte absolument tout dans l’espace, des planètes aux trous noirs en passant par les galaxies, les étoiles, et les différents habitants de l’Univers. Sa maîtrise n’est pas encore parfaite et il ne maîtrise qu’une quinzaine de corps célestes, ce qui est néanmoins très impressionnant. Bien que pouvant manipuler cette énergie de manière brute, c’est-à-dire directement grâce à son corps, il préfère canaliser ses pouvoirs à travers sa Noroimasu, un arc nommé Vassilissa, pour les rendre plus puissants et plus raffinés. Cette énergie cosmique l’habite en permanence, comme pour tout ce qui est présent dans l’Univers, mais à un taux beaucoup plus élevé, ce qui le rend détectable par un grand nombre d’appareils astronomiques de mesure. Cette manipulation de l’Éther s’accompagne d’autres petits dons bien pratiques comme l’interception d’ondes provenant d’un appareil électronique vers un satellite (et vice-versa) et le dérèglement volontaire ou non de certains de ces appareils. Pour résumer, Samaël peut :

• Invoquer des corps célestes pour une durée limitée ;
• Manipuler sa Noroimasu, l’arc Vassilissa, en canalisant ses pouvoirs à travers elle ;
• Interférer avec les appareils électroniques qui interagissent avec des satellites.

○ Classe : Norou
○ Atouts : Grande polyvalence au combat ; Bonne résistance aux attaques ; Esprit stratégique et réflexion rapide.
○ Faiblesses : Très lent ; Force physique minable ; Caractère impulsif pouvant prendre le dessus sur la réflexion.
○ Alignement : Zéro

    Stats et Techniques :
Type : Lumière et ténèbres / Anomalies : Décadence / Force : 40 / Défense : 40 / Magie : 85 / Résistance : 50 / Vitalité : 65 / Dextérité : 20 / Dommages physiques : 140 ; 180 / Dommages magiques : 490 ; 575 (690 ; 975) / Défense physique :140 / Défense magique : 200 / Points de vie : 4225
Spoiler:
 


--Hors-Jeu ; Personnel
    Parlez-moi de vous ! :
Bonjour les gens ! Moi c’est Alexandre, j’ai actuellement 15 ans (je suis du 29 avril 1995). Dans un moment de démence passagère, le staff m’a nommé co-scénariste et mascotte de Mahora. Je suis chargé des Bestiaires, c’est donc à moi que vous devez les merveilleuses 44 bestioles que vous pourrez trucider quand l’ennui vous guette. Mon activité principale consiste à m’évader d’asiles psychiatriques, mais quand je ne suis pas poursuivi par le gouvernement, j’aime bien lire, écouter de la musique (j’écoute presque tout, sauf le rap, le R’n’B, le slam, etc…), inonder mes contacts d’SMS et surfer sur le Net. Je suis colérique, mais assez sympathique dans l’ensemble, asocial, casanier, probablement homosexuel, je souffre d’un gros syndrome d’infériorité, je manque de confiance en moi et j’ai peur de grandir (je me suis auto analysé. Sinon, à part psychiatre, je suis mon propre avocat, médecin, empêcheur de tourner en rond et autres métiers merveilleux). Et n’approchez pas, je mords <3

○ Que pensez-vous du forum ? : J’adore Mahora. Ça occupe une telle place dans ma vie que je ne sais pas ce que je vais faire quand je partirai/quand le forum cessera d’exister xD JE SOMBRERAIS DANS LA DÉPRESSION ! MWAHAHAHA *sbaff*
○ Comment avez-vous connu le forum ? : Alors, c’était une charmante journée d’automne, au printemps 1515, quand Napoléon et Ramsès II signèrent l’édit de Nantes à Berlin. Au même moment, Jeanne d’Arc s’apprêtait à larguer la bombe H sur l’île de Belgique, soutenue par le président des Etats-Unis, Léon Tolstoï. Mais son projet fût contrecarré par l’Armée Rouge dirigée par Louis XIV, qui envahit la Pologne et assassina l’archiduc Marie-Madeleine de l’Immaculée Conception Le-fruit-de-vos-entrailles-est-béni. La table de 8, conjuguée par le verbe « avoir » au présent simple du futur indicatif subjonctif désoxyribonucléique, fût approuvée par les plus grands savants du IXème siècle, à savoir Rabelais, Marie Curie et Bouddha, et Louis XIV déposa ses armes aux pieds de Jules d’Alésia qui dégustait une salade César. Et voilà comment je suis devenu un pot de yaourt à la fraise.

○ Si je vous dis "Code de présentation"... ? : Bonne réponse~ ! [IKU]


---------------------------------------------------------------------------------


Merci Heart pour le kit ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 348
○ Age : 25
○ Localisation : Je traîne... Va savoir où.
○ Emploi/loisirs : CEDEM. C'est simple, demande &quot; Ice Cat &quot; .
○ Situation amoureuse : Hmf....

Carte d'Identité
Classe: Kemonomimi
Situation: Collégien, Lycéen (+fillière), Civil (+métier), Vagabond, ...
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Co-Scénariste : Samaël Asimov   Mar 31 Aoû - 9:16

Bon, alors mon Samy-chou.

Déjà, le code est bon, c'est bien, t'es un gentil bestiairologue <3 ( un spécialiste en bestiaire quoi. ) . J'étais un peu beaucoup morte de rire en lisant la partie HJ xD Je t'adore mon Âme Soeur grouuuuh *^*

Mais bon, ceci est hors propos.

Pour ce qui est de la fiche en elle même, j'ai jeté un rapide coup d'oeil - j'fais trop de truc en même temps x_x - et ça ma l'air bon. Comme je suis pas vraiment spécialiste en analyse de fiche ( faut que je m'entraîne \o/ ), je pense laisser Iku faire son boulot d'analyste en chef. Cependant, je ne vois rien à redire pour l'instant. Tu écris toujours aussi bien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: Co-Scénariste : Samaël Asimov   Mer 1 Sep - 17:08

Hum... Que dire de plus à part qu'après deux lectures intensives de ta fiche, je ne peux strictement RIEN dire dessus ?
Autant je me souviens t'avoir fait quelques remarques sur ta toute toute toute première fiche, autant je n'en avais pas fait pour celle de Saki Uotani (ouhh ça date), et j'en avais encore moins fait pour celle de Saki Takahashi.

Ton style d'écriture est vraiment très agréable à lire, j'ai tout lu d'une traite, et vraiment avec plaisir. Les descriptions sont parfaites, détaillées, montrant aussi bien les défauts que les qualités. L'histoire est un peu brève, mais assez simple, tout est décrit équitablement, donc on a pas grand chose à dire dessus. Stats parfaits, pouvoir parfait, techniques assez puissante sans tomber dans l'excès et le grosbill.
Avec ça, je n'ai envie de dire qu'une chose : Validé !

---------------------------------------------------------------------------------




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Co-Scénariste : Samaël Asimov   

Revenir en haut Aller en bas
 

Co-Scénariste : Samaël Asimov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ISAAC ASIMOV
» Pierre Gauthier le scénariste!
» Lettre de rupture [PV Kelsey Lorgan - Samaël Smith]
» Devoir de Sortilèges ou comment ne pas rougir devant une aussi jolie fille ? [PV Olivia E. Fowler - Samaël Smith]
» — Samaël Llydriëd Mawey ♣ U.C.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Présentations validées-
Sauter vers: