AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Île de Mahora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: L'Île de Mahora   Sam 31 Juil - 19:28


L'Île de Mahora



Mahora est une petite île volcanique située à une centaine de kilomètres du Japon, au même niveau que la ville d'Osaka. Sa superficie est de 813km², mais est traversable en 45 minutes au plus en prenant le système de transport en commun perfectionné. Sa population d'à peu près 2 millions d'individus est dispersée essentiellement vers les côtes, et est dirigée par un roi et une reine, Iruto et Ren Kawani, qui se partagent les différents pouvoirs.
De toutes les civilisations mutantes, c'est elle le chef-lieu, la communauté plus puissante, non pas grâce à sa population mais grâce à son économie, son activité et sa richesse. Étant protégée par un champ magnétique vivant, appelé IRYU, l'île est invisible à l’œil humain. Pour y accéder, il faut soit être un mutant ou un Tuath, soit y être invité par quelqu'un, soit avoir été élu par ce qu'on l'on appelle « L'assemblée des Lettres », une organisation qui cherche les mutants à travers les continents humains et qui les contacte, soit en face à face, soit par l'intermédiaire de lettres.

Sur Mahora, comme au Japon, la majorité est de 20 ans. Puisqu'il n'existe aucune langue mutante, la première langue parlée en communauté est le japonais, mais on y pratique aussi beaucoup l'anglais (car c'est une langue internationale, même chez les mutants) et le français (il y eu beaucoup de déportés mutants français à certains moments de l'histoire, notamment des bretons). L'accent anglais de Mahora ressemble beaucoup à l'accent singapourien avec toutes les expressions qui vont avec (singlish), alors que l'accent français n'est pas différent du courant.
D'un point de vue physique, la population est majoritairement métis asiatique-caucasien (50% de la population), 15% d'asiatiques, 20% de caucasiens et personnes à peau noire. D'un point de vue racial, la population contient 60% de mutants, 30% de Tuaths, 5% de Cyborgs et 5% d'Humains. Racisme et sexisme sont quasi-inexistants sur l'île. La monnaie est une monnaie exclusivement mutante que l'on appelle le Nye, elle a à peu près la valeur de l'euro.

Spoiler:
 

Voici ci-dessus, en spoiler, la carte de l'île. Vous pouvez voir que l'île est divisée en 14 districts :
Imata : Le quartier commerçant (aussi résidentiel de moyen à chic)
Ecole de Mahora : Le quartier scolaire et universitaire
Kinrei : Le quartier royal
Umika : Le quartier abandonné
Oemiru : La forêt
Akamirai : La montagne
Matahira : Le vieux Mahora
Den Rei Oriental : Le quartier touristique
Den Rei Occidental : Le quartier des affaires, résidentiel bon marché
Fuyumi du Sud : Le quartier résidentiel à prix moyen
Fuyumi du Nord : Le quartier résidentiel chic
Eruden : Le quartier portuaire
Uminari : La plage (aussi résidentiel chic)
Mizurei : Le quartier agricole (aussi résidentiel moyen)

Dans le post suivant, nous allons attaquer la description un peu plus détaillée de chaque district.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
Iku L. Samuro
Fondatrice de choc !

avatar

Féminin ○ Messages : 432
○ Age : 25
○ Localisation : Derrière toi. *BAM !* Haha ! C'était une blague ! J'étais devant.
○ Emploi/loisirs : Batteuse et chanteuse dans le groupe Yomi's Dawn, directrice du CEDEM. Sinon, s'entraîner au combat, bricoler des trucs, tous les sports, lire, sortir, etc...
○ Situation amoureuse : Lloyd, Lloyd Herwing !

Carte d'Identité
Classe: Demanen
Situation: 4ème année de lycée en fillière HTAA ; directrice du CEDEM.
Informations pratiques:

MessageSujet: Re: L'Île de Mahora   Jeu 8 Mar - 16:09

Imata

Imata est le district dédié aux commerces en tous genres. C’est donc le cœur économique de l’île. On y trouve de tout, du petit restaurant de ramen familial aux grands sièges sociaux d’entreprises mutantes. Étant le district le plus prisé par la jeunesse Mahorienne, il a été placé juste devant la Pension. Toujours bondé, ce district garde tout de même une architecture assez sobre, aux tendances européennes, donnant un charme vieillot au district. Sa place est un lieu de rendez-vous très apprécié. Le district étant considéré comme le cœur de Mahora, c'est dedans que se passent les évènements les plus importants.



Ecole de Mahora

Ce district est très spécial car il n’est constitué que d’un complexe scolaire gigantesque. Il est composé de bâtiments dédiés aux cours, d’autres à l’administration, d’autre aux différents services qu’un établissement scolaire digne de ce nom se doit d’avoir, mais surtout, d'un internat luxueux et de coût modeste qui accueille tout les étudiants qui n’ont pas d’habitation sur Mahora. Le jardin fait plus de 50% de tout le district, l'établissement pensionnaire, contenant tout ce qui n'est pas scolaire (voir guide de la pension) plus de 25%, les lieux dédiés aux combats et au sport font 7.5%, alors que les bâtiments dédiés aux cours ne font que 17.5% du campus. L'administration de ce district sort de l'ordinaire : En effet, le Roi lui-même s'est proposé pour être Directeur de l'établissement entier, et a nommé sa propre fille, encore mineure et elle même étudiante en HPM, en tant que sous-directrice. Notons que la bibliothèque située dans le bâtiment interne est considérée comme la plus belle, la plus grande et la plus complète bibliothèque de toute l'île, et même de toutes les villes mutantes. Souvent, des personnes non internes et non étudiantes s'abonnent auprès de l'accueil, juste pour pouvoir accéder à cette bibliothèque remplie d'ouvrages précieux.



Kinrei

Il s’agit du district dans lequel la famille royale vit. Toutes les décisions importantes partent de ce district. Iruto et Ren Kawani sont issus d’une longue lignée royale quasiment aussi ancienne que la lignée de la famille impériale japonaise. On y trouve la présence de trois palais. Le premier, le Palais de Rubis, peut être visité du Lundi au Vendredi de 15h à 18h hors jours fériés. Le deuxième, le Palais de l'Emeraude, est le palais dédié aux enfants : Mion (22), Estelle (20) et Xérès (16). Le troisième, le Palais de Lapis-Lazuli, plus petit et discret, est strictement interdit à toute personne de sexe masculin, le Roi, Mion et Xérès ne faisant pas exception à la règle. C’est également là que Kawani Ren passe la plupart de son temps, en compagnie d’une dizaine de personnes qui lui servent officiellement à la fois de gardes du corps et de domestiques : les Princesses de Lapis-Lazuli, bien qu’en réalité, Ren les considère plus comme des proches que des gardes ou des domestiques. En général, les Princesses de Lapis-Lazuli deviennent les futures maires des autres districts. Naturellement, le roi et la reine sont les maires du district. Mais le fait que Mion, l'ascendant au trône, soit sous-maire, n'est pas très important : En effet, le jeune homme tout juste majeur, bien qu'il ne nie pas son travail, préfère ne pas trop s'y consacrer, et garde juste son titre pour signer brièvement des papiers administratifs.



Umika

Umika est, ou plutôt était le district industriel de l’île. Ayant subit de plein fouet la crise économique de 90, il est depuis 20 ans laissé à l’abandon. C’est un secteur qui possède de nombreuses usines délabrées. C’est un terrain de jeux pour les jeunes enfants, ou les adolescents en quête de sensations. Mais c'est aussi un terrain de chasse pour les loups-garous, et les vampires devenus incontrôlables, ce qui rend le lieu extrêmement dangereux la nuit. Ce district contient également de grands golems de pierre et de fer. Cependant, le district est au centre d’un programme de réhabilitation qui vise à transformer « Umika la Austère », comme le surnomme de nombreux habitants de Mahora, en un quartier résidentiel dernier-cri en jumelage avec l'école et avec Imata, qui reviendrait également à prendre un peu de terrain sur Akamirai pour faire une jonction entre les trois districts. Pendant l'été 2011, les travaux de réhabilitation du district ont commencé et une université énorme, ainsi qu'un nouveau commerçant ont été construits (plus de précisions dans le post sur l'école). Quant aux falaises du district, elles accueille les centrales de mana de l'île, au nombre de 3, qui sont des sortes de grandes sphères aux vitres qui, telles des miroirs, réfléchissent énormément la lumière.



Oemiru

Ce district est essentiellement classé au patrimoine naturel de l’île en raison de sa luxuriante forêt qui recouvre la plupart du secteur. De ce fait, il s’agit d’un secteur très peu peuplé. Auparavant, la forêt s’étendait jusqu’aux portes de Matahira. Rempli de fées, de licornes, et de créatures pacifiques en tout genre, le district est néanmoins un très bon lieu d'entraînement, car il abrite des ours, des ogres et des loups.



Akamirai

Akamirai est de loin le district le moins peuplé de l’île. En effet, ce district ne compte que 51 habitants ! Cependant, c’est dans ce district que se trouve le plus grand temple de tout Mahora : le Temple Tachibana, une lignée de puissants Shinigamis. Il s’agit d’un district très montagneux dont le point culminant arrive à 1745 mètres. Akamirai est un petit volcan endormi depuis des millénaires, et qui semble très loin de se réveiller. Peuplée de nombreux monstres, la montagne contient des cavernes servant d'habitants aux dragons non apprivoisés. Au pied du mont, on peut trouver un centre de cavalerie, de nombreuses églises, un vieux château abandonné, refuge d'esprit, ainsi que quelques sources d'eau chaude dont l'accès est très peu couteux.



Matahira

Il s’agit du district le plus ancien de Mahora puisqu’il a été fondé en –154. L’architecture des lieux est très traditionnelle et reflète bien l’esprit japonais des lieux. On y trouve en plus la plus ancienne place de l’île, caractérisée par une architecture placée en contre-bas de la chaussée. Ce district contient beaucoup de commerces de vieux arts, notamment les ateliers d'armurerie et de marionnettisme, ce qui explique qu'il est souvent assez peuplé malgré son apparence "old school"... Notons que ce district contient l'école primaire de l'île.



Den Rei Oriental

Bien que ce district soit analogue à son homologue occidental, ce district est beaucoup plus apprécié par les japonais de Mahora pour une seule raison : c’est le district qui possède le plus de zones côtières et les habitants de Mahora sont très friands de la plage, comme le démontre la plupart des temples de l’île qui sont dédiés à des divinités liés à l’eau et à la mer.



Den Rei Occidental

Den Rei est un district très récent puisqu’il a été créé seulement en 1851. Malgré des terrains énormes et à bas prix, ce district est plutôt boudé par les habitants de Mahora en raison du fait que le quartier est constitué de grands immeubles de 5-6 étages de type européen. Cependant, ce grand district attire les personnes non japonaises de Mahora : c’est le terrain de chasse idéal des jeunes japonaises en quête d’un gaijin de leur âge ! Ce quartier, qui était auparavant l'emplacement de l'université de l'île, sert désormais de quartier d'affaire et commence à se parer de quelques buildings. Visiblement, il est en pleine expansion.


Fuyumi du Sud

A l’instar de son homologue du Nord, Fuyumi du Sud est gouverné par deux soeurs jumelles.Les Nihimara sont aussi très conservatrices et cela se voit sur l’architecture des lieux. De plus, ce district possède un atout non négligeable dans le choix d’un lieu de résidence. En effet, il est celui qui possède les plus beaux cerisiers de l'île, et aussi les plus belles falaises. Elles portent le nom des Falaises de Cristal en raison de la présence en très grand nombre de cristaux de cristal de mana sur ses parois. Les falaises sont classées au patrimoine naturel de l’île, et il est donc strictement interdit de prendre les cristaux, sous peine de se voir affublé de sanctions. Par contre, le lieu étant peuplé de temples en tout genre qui servent de maison, il est souvent dur d'avoir les moyens pour se payer une habitation.



Fuyumi du Nord

Ce district résidentiel est gouverné entièrement par deux sœurs jumelles : T’Vril Rei et Sakura. Bien que Rei a été choisie par le Roi lui-même, Sakura jouit cependant d’une excellente réputation au sein du district ce qui lui a valu le titre de Shikan par les résidents de Fuyumi. Il est extrêmement rare de voir l’une sans l’autre. C’est un district très calme. Les sœurs T’Vril étant très conservatrices, le quartier est d’architecture elfique et japonaise traditionnelle.



Eruden

Ce district sert de point d’arrivé sur l’île car il s’agit du seul endroit où il y a un port qui est encore fonctionnel (les deux autres ports sont ceux d’Umika qui est laissé à l’abandon et le dernier se trouve à Matahira mais celui-ci n’est qu’en réalité qu’un petit promontoire). Tout nouvel arrivant doit se rendre le plus rapidement au Bureau d’Intégration de Mahora (ou BIM). Concernant les nouveaux pensionnaires, un guide les guidera généralement vers la gare de Mizurei, ou ils devront prendre le train jusqu'à la pension, soit une 10aine de minutes de métro (qui peut souvent s'avancer à une bonne heure quand il neige ou qu'il y a des problèmes...).



Uminari

Ce petit district constitue la zone touristique de Mahora. Ses plages de sable fin constituent un endroit de détente privilégié de tout Mahora même si ses plages ne valent pas le côté romantique des Falaises de Cristal. A l’origine, ce district n’était pas conçu en tant que zone touristique. Cela explique l’aspect austère du district aux premiers abords avec sa haute muraille de pierre. Cela remonte en 1571 où l’île fut frappée de plein fouet par une maladie dont on ignore encore aujourd’hui l’origine et surtout, ce que c’était car, en effet, elle ne correspondait à aucune maladie connue. Ceci dit, la ville de Mahora était devenue inhabitable et les rares personnes non contaminées décidèrent de s’éloigner de la ville principale et décidèrent de construire une petite forteresse à l’opposé. Même si au début, la muraille était en bois, elle fut rapidement remplacée par une en pierre. A chaque commémoration des morts de l'épidémie, la muraille est parée de magnifiques fleurs venant de Mizurei.



Mizurei

L'est de Mizurei est un district relativement peu peuplé en raison du fait que la plupart des terres de cette partie du district sont recouvertes par des dunes qui sont classées à la fois au patrimoine naturel et historique de l’île. Sinon, on peut y trouver de nombreux champs de blé, de tournesols et de colza, de légumes, ainsi que des plaines de fleurs naturelles. En bordure des champs, on peut apercevoir plein de petites maisons familiales. C'est en effet un lieu privilégié pour les familles aux revenus moyens voire modestes, qui cherchent la tranquillité avant tout et la proximité avec les transports. C'est en effet le point de départ du chemin de fer de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-no-shima.forumactif.org/
 

L'Île de Mahora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La routine a Mahora ? Jamais d'la vie !
» (Jeu) Remus Menage à Mahora
» Personnel de l'école Mahora.
» Nyahaha! Mahora Live n'échappe pas à son passé!x)
» Jeu : Je compatis !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mahora no Shima :: Contexte - Guide de Mahora-
Sauter vers: